AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 "Un autre exilé ?" [FB/PV : Kanna]

Aller en bas 
AuteurMessage
Lyara Tsukiren
• Shinigami exilée | Ex-Ju-san ban tai fukutaishou | Défendeuse du peuple mélomane •
• Shinigami exilée | Ex-Ju-san ban tai fukutaishou | Défendeuse du peuple mélomane •
Lyara Tsukiren

Féminin Messages : 121
Age : 23
Localisation : Karakura

Feuille de personnage
Niveau:
"Un autre exilé ?" [FB/PV : Kanna] Left_bar_bleue38/100"Un autre exilé ?" [FB/PV : Kanna] Empty_bar_bleue  (38/100)
Expérience:
"Un autre exilé ?" [FB/PV : Kanna] Left_bar_bleue3270/4000"Un autre exilé ?" [FB/PV : Kanna] Empty_bar_bleue  (3270/4000)
Spécialisation: Zanjutsu

"Un autre exilé ?" [FB/PV : Kanna] Empty
MessageSujet: "Un autre exilé ?" [FB/PV : Kanna]   "Un autre exilé ?" [FB/PV : Kanna] Icon_minitimeMer 17 Fév - 20:53

Une jeune fille aux cheveux blancs regardait de loin les lycéens sortir du bâtiment gris et monotone, accroupie, les talons en l'air et les avant-bras posés sur ses cuisses, tel un oiseau de proie. Bien qu'elle sache que c'était l'établissement que fréquentait le Shinigami Remplaçant, Kurosaki Ichigo, elle ne craignait rien puisqu'on racontait que celui-ci était peu doué en détection de présence spirituelle, contrairement à l'adolescente aux cheveux blancs. Et puis, elle avait pris la précaution de dissimuler son reatsu avant d'arriver ici. Une précaution qu'elle aurait dû prendre plus souvent. Si elle continuait à être aussi tête en l'air par rapport à sa discrétion, elle risquait de se faire repérer par Kurosaki, ou pire, par un soldat de la 13ème division, chargé de la surveillance du monde réel ! Ce qu'elle ne souhaitait absolument pas... Si cela se produisait, elle risquait d'avoir de sérieux ennuis, et pas des plus bienvenus, car la petite trouvait qu'elle en avait beaucoup trop pour ses quatorze ans et deux mois.
Lyara se redressa avec une grimace de douleur en sentant son bras droit l'élancer lorsqu'elle le bougea légèrement. Sa blessure n'était pas totalement cicatrisée, après son combat avec Akane, il lui avait fallu panser ses plaies et changer ses vêtements. Chose dont elle s'était occupée d'une façon un peu particulière : s'infiltrant sans aucun bruit dans la boutique d'Urahara Kisuke, elle avait réussi à chiper un kimono gris et un hakama de la même couleur, mais plus foncé, deux de ses couleurs préférées, cela tombait bien, ainsi qu'un Denreishinki (messager divin) qui lui permettrait désormais de détecter les Hollows dans la ville plus facilement, même si les repérer grâce à son instinct lui donnait entière satisfaction... Mais c'était tout de même mieux que de se donner un mal de tête effroyable... La jeune fille était allée également à l'extérieur de Karakura, où on trouvait facilement une source chaude déserte. Le Kanto regorgeant de ces eaux purificatrices, il était simple d'en débusquer une au détour d'un rocher. Lyara s'était donc baignée, cela lui avait fait un bien fou, puis s'était changée et avait détruit ses anciens vêtements. On est jamais trop prudent...
Puis, elle s'était rendue ici, à côté, ou plutôt au-dessus du lycée de Karakura, qui avait la réputation d'accueillir de nombreux délinquants. Mais ça, c'était bien la dernière préoccupation de Lyara. Elle était ici pour vérifier quelque chose qui la turlupinait depuis belle lurette (non, je plaisante, cela ne faisait que quelques jours). Elle désirait savoir s'il y avait d'autre humain possédant un pouvoir aussi élevé que celui qui était la propriété de Kilakiro Akane, la jeune femme qu'elle avait rencontrée, une nuit où la neige tombait énormément. Cela dit, la glace avait presque totalement disparue depuis le temps, il restait quelques plaques de verglas ici et là, sur lesquelles glissaient une bonne dizaine de lycéens, sous le regard un peu moqueur de la jeune Shinigamie. Les humains étaient tellement...humains... Cela la faisait sourire mais en même temps, ça la déprimait au plus haut point : pauvres gens... Ils ne savaient pas à quel point la mort était proche d'eux. Lyara soupira en songeant qu'elle aussi avait été humaine, et que ce n'était sûrement pas la plus grande stressée de la ville, voir même du Japon. Lorsqu'elle était "jeune" on pouvait facilement la décrire en quelques mots : "Intenable, Energique, Bagarreuse, Fonceuse, Joyeuse et Insouciante" Il était vrai que la petite Tsukiren donnait bien du souci aux maîtresses de l'orphelinat, qui passait leur temps à prévoir les prochaines bêtises de la "petite possédée" comme elles l'appelaient gentiment. On aurait bien du mal à la reconnaître aujourd'hui... Ces temps lui semblaient si lointains qu'elle avait dû mal à croire que son enfance avait vraiment eut lieu... Mais l'orphelinat était toujours debout, bien qu'en très mauvais état, sa tombe et celle d'Akiko existait bel et bien. Le cimetière... C'était là-bas que la jeune femme avait découvert ses origines, pas des plus communes, il faut l'avouer. Ces découvertes impromptues lui avaient fournies un des plus grands chocs de sa vie. En apprenant que sa mère n'était autre qu'une des filles du Roi de la Soul Society et que son père était un noble déchu, que sa naissance n'aurait jamais dû être, que son ancienne maîtresse, Sara, n'était autre qu'une Shinigami de la garde royale, et qu'elle, une simple Shinigami exilé, ancienne vice-capitaine de la treizième division, possédait désormais un sceau qui lui permettait d'aller et de revenir à la Soul Society ou même au Hueco Mondo, tout cela la plongeait dans une perplexité profonde... La jeune fille tritura le médaillon représentant le Yin et le Yang, dissimulé sous son écharpe en soie blanche, se demandant comment diable pouvait-elle l'utiliser ? Elle n'en avait pas la moindre idée, Sara ne lui avait pas donné la moindre indication, sans doute par peur que quelqu'un d'autre découvre sa lettre. Elle savait juste que seules sa soeur et elle pouvait l'utiliser. Peu importe. En tout cas, ce petit objet ne devait surtout pas tomber entre les mains d'Aizen ou d'un de ses acolytes, que Lyara avait croisé il y a quelques jours, et qui lui avait bien fichu la frousse... Dieu seul pouvait savoir à quel mauvais escient ils s'en serviraient ! Il ne lui restait plus qu'à espérer que ces derniers ne la tue pas pour récupérer le médaillon... Secouant sa tête pâle et fermant à demi ses yeux, elle mit fin à ces pensée bien pessimistes et fatalistes. Elle n'avait vu aucun humain possédant un énorme pouvoir comme celui d'Aka'-chan et se préparait à rentrer au petit conservatoire abandonné. En fait, elle avait remarqué un garçon assez bizarre, qui criait à côté d'un autre plus calme qui feignait de l'écouter en regardant son téléphone portable. Elle l'avait trouvé plutôt étrange. Si vous n'avez pas compris de qui ils s'agissaient, je vais vous le révéler (ou pas) : Asano Keigo et Kojima Mizuhiro, eh oui ^^ Ces deux-là n'étaient toutefois pas bourrés de reatsu, et n'était pas "dignes de son attention". Alors qu'elle se préparait à s'envoler, ses pans d'écharpe derrière elle, Lyara sentit quelqu'un qui la regardait derrière son dos. Elle se retourna brusquement et posa la main sur son pommeau blanc, le pied gauche en arrière, prête à dégainer si nécessaire. *Comment ai-je pu ne pas le remarquer ? C'est impossible, j'était concentrée pourtant...* Or, voilà l'erreur qu'avait commise la jeune fille : elle s'était trop concentrée vers ce qui se passait en bas et n'avait pas prêté attention à ce qui se passait derrière elle... Trop tard désormais, elle ne pouvait fuir, car elle avait était débusquée par quelqu'un qui était apparemment plus malin qu'elle. Elle dévisagea donc l'inconnu, en silence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tochi-de-aru.forum-pro.fr/forum.htm
Tsuvayama Kanna
• Shinigamis Exilé | Ex-lieutenant de la Deuxième Division | Pervers cyclopéen •
• Shinigamis Exilé | Ex-lieutenant de la Deuxième Division | Pervers cyclopéen •
Tsuvayama Kanna

Masculin Messages : 212
Age : 29
Localisation : Dans les profondeurs de ta cavité anale

Feuille de personnage
Niveau:
"Un autre exilé ?" [FB/PV : Kanna] Left_bar_bleue40/100"Un autre exilé ?" [FB/PV : Kanna] Empty_bar_bleue  (40/100)
Expérience:
"Un autre exilé ?" [FB/PV : Kanna] Left_bar_bleue2122/5000"Un autre exilé ?" [FB/PV : Kanna] Empty_bar_bleue  (2122/5000)
Spécialisation: Zanjutsu

"Un autre exilé ?" [FB/PV : Kanna] Empty
MessageSujet: Re: "Un autre exilé ?" [FB/PV : Kanna]   "Un autre exilé ?" [FB/PV : Kanna] Icon_minitimeJeu 18 Fév - 17:19

Pourquoi il était toujours le dernier au courant? Il était vrai que cela n'était plus tout jeune comme rumeur mais quand même, on aurait put le prévenir...C'était une information que tout le monde se devait de savoir et maintenant il passait pour le raté de service puisque ses compagnons l'avaient déjà tous comprit depuis belle lurette. Comment avait-il put passer au-dessus d'une telle information? Argh! Toutes ces années à travailler dur dans les quartiers de la seconde division lorsqu'il était encore Fukutaisho, tous ces entrainements pour parfaire sa maitrise de récolte d'informations et aussi de dissimulations pour finalement comprendre qu'il s'était relaché! Quelle pitié, quel désarroi et que dirait sa capitaine si elle le voyait avec un tel retard dans sa prise de connaissance. Et le voilà maintenant dans une complète mise en valeur de son ignorance qu'il fallait par dessus tout corriger à l'avenir. Tout cela pour comprendre qu'il avait complètement oublié que la chanteuse japonaise Yui était venue dans la ville de Karakura et qu'il fallait absolument la voir! Kanna était un grand fan de cette chanteuse qui sévissait dans le monde de la musique, qui chantait des opening de manga à ébahir tout coeur moelleux mais aussi parce qu'il fallait faire comprendre un sens à sa vie: On ne vit que pour la rencontrer cette femme! Mais au lieu de dormir toute la nuit dehors, devant la salle où elle dédicaçait ses albums mais aussi peut-être offrir un bisou à son plus grand fan que son shinigami adoré. C'est dans ses moments là que notre personnage adoré aimerait tant qu'un hollow attaque la jeune femme, qu'il bondisse d'un élan pour la sauver en la prenant dans ses bras et mettant fin à la vie de la monstrueuse bestiole pour se faire passer pour le plus magnifique des princes charmants. Pourquoi ce genre de scène ne se passait jamais et qu'il devait plutôt affronter les monstres ectoplasmiques dans des ruelles sombres, à l'abri des regards et ne pouvait se vanter de ses talents de guerrier né. Que la vie était cruelle, d'un petit soupir le rouquin s'avança dans la file d'attente en cette sainte journée froide suite à quelques jours de neige et heureusement que notre héros portait en permanence son écharpe rouge fétiche, qu'il avait aussi reproduit sous sa forme gigai qu'il avait en ce moment. Après quelques poussées sur des vieux ou encore des adolescents boutonneux qui ne demandaient qu'à se faire dégager parce qu'ils bloquèrent la route de l'ancien défenseur de la prospérité de la Soul Society, Kanna parvint devant son idole. Restant un moment figé, observant de près sa future épouse qu'il avait dans ses plus grands fantasmes, le jeune homme ravala sa salive, serra puissamment son poing pendant que son coeur palpitait d'envie de faire un acte inconsidéré...Etait-il fougeux? Possible, même certainement! Elle n'attendait que ça Yui, qu'il la prenne dans ses bras et annonce son amour à son égard! Oui, il ne pouvait se satisfaire que de ne prendre qu'une dédicace alors qu'elle n'avait qu'une envie la coquine: qu'il l'embrasse fougueusement devant tout le monde! Illuminant son regard unique d'un amour sans pareil, d'une dévotion rare, Kanna sauta en l'air en direction de sa chanteuse préférée et hurla avec amour:

"Yuiiiii-chwaaaan! Épouse mwaaaah!"
"Un autre exilé ?" [FB/PV : Kanna] Img-16020182dl7

Nul besoin de décrire la suite, Kanna se fit tabasser par la sécurité avant même d'avoir put enlacer sa future épouse et se fit jeter dehors à coup de pieds au cul mais avec finesse, il atterrit au sol. La chute fut compliquée surtout que le sol était encore gelé mais ce n'était pas pour ça qu'il fallait néanmoins le maltraiter. Se relevant lentement tout en grommelant qu'il allait se venger un jour de cette situation, le jeune homme décida de marcher dans les ruelles tout en tentant de s'apaiser l'esprit et surtout le corps. Dans son pantalon, résonnait l'esprit de la luxure, un être qui ne demandait qu'à être exploiter au maximum en trouvant la partenaire idéale. Cent ans qu'il était puceau, sans relation amoureuse et n'en ayant jamais vécut alors à quoi bon? Il allait bientôt devenir un véritable GST: Great Shinigami Tsuvayama! Le titre sonnait quelque peu classe, donnant un style à sa situation de célibat mais dans son caleçon, son partenaire n'était pas si heureux. Le rouquin l'avait surnommé colonel parce qu'il se mettait souvent au garde à vous et puis un tel rang méritait autant de noblesse que la famille Kuchiki nan? Soudain, dans sa marche lente, le jeune homme sentit comme un fin réiatsu s'échappant de la zone non loin de sa position. Étrange, ce n'était pas celui de Missena, cette folle qui le poursuivait à foison, ni même Tôshiro qui serait revenu sur Terre pour une mission alors qui? Dans un élan de curiosité, notre héros sauta de toit en toit après avoir quitté sa forme gigai et se rendit dans les environs afin d'en savoir plus...Portant maintenant son uniforme de shinigami, l'ensemble kimono noir avec juste une écharpe rouge autour du cou ainsi que son éternel bandeau le suivant partout sur le front. Sans oublier évidemment sa fidèle Mugen maintenant à la ceinture qui reposait dans son fourreau en mettant en valeur ses bandelettes blanches dessinées sur le manche pendant que l'on pouvait se rendre compte qu'elle n'avait pas de garde. Le lien entre les deux partenaires s'était renforcé depuis qu'ils avaient acquis le Bankai, l'ultime pouvoir d'un Zampakuto mais aussi l'unification de deux âmes pour les rendre plus fort que jamais. Jusqu'à se rendre compte que c'était une jeune fille qui observait les alentours. Elle semblait tellement absorbée par ce qu'elle regardait qu'elle ne semblait pas l'avoir vu. Cherchant à en savoir plus sur qui elle était mais aussi la raison de sa venue en cette ville, l'ancien lieutenant sous les ordres de Yoruichi Shiouin s'approcha furtivement, sans vraiment avoir l'intention de lui faire peur mais plutôt de ses reflexes d'assassin, et tenta de poser sa main sur l'épaule de son interlocutrice. Mais manque de bol, sans vraiment s'en rendre compte, il marcha sur une plaque de verglas et hurla d'une voix aiguë d'etonnement tout en se croutant lamentablement. Évidemment, il se devait de se faire remarquer devant une demoiselle, ne se mettant absolument pas en valeur:

"Aïeuuuh...J'avais pas vu qu'il y avait du verglas ici."
"Un autre exilé ?" [FB/PV : Kanna] Img-161554m88r0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyara Tsukiren
• Shinigami exilée | Ex-Ju-san ban tai fukutaishou | Défendeuse du peuple mélomane •
• Shinigami exilée | Ex-Ju-san ban tai fukutaishou | Défendeuse du peuple mélomane •
Lyara Tsukiren

Féminin Messages : 121
Age : 23
Localisation : Karakura

Feuille de personnage
Niveau:
"Un autre exilé ?" [FB/PV : Kanna] Left_bar_bleue38/100"Un autre exilé ?" [FB/PV : Kanna] Empty_bar_bleue  (38/100)
Expérience:
"Un autre exilé ?" [FB/PV : Kanna] Left_bar_bleue3270/4000"Un autre exilé ?" [FB/PV : Kanna] Empty_bar_bleue  (3270/4000)
Spécialisation: Zanjutsu

"Un autre exilé ?" [FB/PV : Kanna] Empty
MessageSujet: Re: "Un autre exilé ?" [FB/PV : Kanna]   "Un autre exilé ?" [FB/PV : Kanna] Icon_minitimeSam 20 Fév - 10:17

L'inconnu qui lui faisait face était un peu plus âgé qu'elle, il portait l'uniforme des Shinigamis, une écharpe rouge vif était enroulée autour de son cou. Ses cheveux roux attirait le regard automatiquement tellement que ces dernier étaient vifs... Un sabre noir et blanc, sans garde était passé dans la ceinture de son uniforme. Lorsqu'elle détecta son reatsu, elle déglutit péniblement : cette dernière était du niveau d'un vice-capitaine, voir même plus. Bon sang de bonsoir, pourquoi la Soul Society envoyait des gens aussi forts à Karakura ? Ils avaient déjà oublié que c'était là-bas que l'un de leur meilleur troisième siège a été tué ? Et que c'est dans la même ville que l'une de leur vice-capitaine avait déserté ? Le capitaine commandant ne tirait vraiment pas profit de ses erreurs, songea avec amertume Lyara. Elle n’éprouva aucun remords à avoir proféré de telles pensées à l’égard du chef du Seireitei. De toute façon, elle n'aimait pas beaucoup le sô-taishô depuis le jour de son exil... Vraiment pas beaucoup... Enfin passons. Alors que le Shinigami voulait s'approcher de la jeune femme effarouchée, il glissa sur une plaque de verglas qui n'était pas encore complètement fondue et il tomba à la renverse, poussa un cri, et se retrouva sur le sol, pas très loin des sandales de l'exilée. Celle-ci ouvrant de grands yeux étonnés, surprise qu'un dieu de la mort aussi puissant puisse tomber aussi facilement et d'une façon aussi ridicule. Elle posa alors ses pupilles noires sur celle du garçon. Elle avait déjà remarqué qu'il était borgne, ce n'était pas ça qui l'interpellait le plus : le garçon avait les yeux verts...l’œil plutôt, d’un vert flash et électrique. Une couleur avoisinant celle d'un être cher... Un souvenir éclot dans son esprit, sans qu'elle puisse le réfréner :


Une jeune femme dormait dans un futon, les genoux ramassés contre elle-même, la respiration calme et régulière. Quelques rayons de soleil passaient par le dessous de la porte coulissante. Gênée par un de ces derniers, la jeune fille tourna la tête vers l'intérieur de sa chambre. C'est alors que la porte s'ouvrit, sans bruit. Un garçon aux cheveux blancs, dégradés, avec une petite frange sur le front, entra sans aucun bruit dans la chambre et glissa jusqu'au lit de la jeune femme. Il se pencha et chipa le katana qui se trouvait juste à côté du lit. Avant de s'enfuir, refermant la porte derrière lui.
Quelques minutes plus tard, Lyara ouvrit les yeux. Se rendant compte qu'elle s'était encore tournée du mauvais côté, elle releva le buste très rapidement, tourna la tête à droite et...poussa un cri de colère et d'exaspération :
-Haaaa-yaaaaa-teeeee !!!!
Elle enleva rapidement son petit kimono blanc pour enfiler celui, noir, des Shinigamis, mit son insigne de Vice-capitaine, ouvrit la porte et se précipita dehors. Depuis quelques temps, Hayate s'était mis en tête de faire subir un "entraînement matinal". Devant le refus de son amie, il avait décidé de voler chaque jour le Zanpakutô de la jeune femme pour qu'elle se lève un peu plus tôt que d'habitude. Le premier matin, la petite avait trouvé un mot à côté de son oreiller :
"Si tu veux récupérer Hikari-chan, retrouve moi et rattrape-moi ! Hayate
PS : tu as intérêt à te dépêcher si tu ne veux pas que Ukitake-taishô ne remarque ton absence..."
Hayate était peut-être troisième siège, un rang au-dessous de la jeune fille, cela ne l'empêchait pas de courir aussi vite que Lyara et de se cacher dans les endroits les plus improbables... C'était pour cela que la vice capitaine de la treizième division courait aussi vite qu'elle le pouvait pour rejoindre le centre du Seireitei, car c'était là que le jeune homme avait l'habitude de la faire tourner en bourrique. Elle y arriva enfin et aperçut la tignasse blanche de son ami, du côté du quartier de la 10ème division. Elle s'y précipita et lui sauta dessus :
-Hayate, je vais te tuer !
Alors qu'elle l'avait enfin agrippé de toutes ses forces, elle se rendit compte qu'elle avait fait une bêtise. Celui qu'elle avait attrapé n'était autre que le capitaine de la 10ème division, Hitsugaya Toushirô. Elle s'empourpra brusquement recula précipitamment et faillit glisser en arrière.
-Excusez-moi Hitsugaya-taishô, je vous ai confondu avec quelqu'un d'autre.
-Ce n'est rien, répliqua le petit capitaine d'une voix froide, bien qu'il ait l'air assez gêné lui aussi. Lyara le remercia d'un signe de tête, fit un Shunpô et se retrouva sur un toit. Elle finit par apercevoir le vrai Hayate qui sifflotait, un peu plus loin, du côté de la huitième division. Elle s'approcha sans bruit et bondit. Le garçon la vit et se remit donc à courir. La partie de cache-cache étant terminée, il pouvait commencer celle de touche-touche, le moment préféré du san-seki de la première division. Après une bonne demi-heure de course-poursuite dans le Seireitei, Lyara finit par atteindre la manche noire de Hayate. Cet imbécile venait de glisser sur une flaque d'eau sur le sol gris, cela avait permis à Lyara de le rejoindre. Tandis qu'il se relevait en grommelant, la petite lieutenante lui reprit son sabre, attendit que le garçon se retrouve en face d’elle et...le frappa toute ses forces sous le menton. Le garçon saignait du nez mais il souriait toujours d'un air idiot, ses yeux bleus électriques étaient illuminés par les larmes de rire qu'il avait du mal à retenir :
-Pas mal, tu t'améliores Lya'-chan !
-Arrête de m'appeler comme ça ! Je suis en retard maintenant ! Mon capitaine va me tuer !
-Mais non, mais non, il n'osera jamais lever la main sur toi ^^
-Arrête de faire l'idiot !
Ils rentrèrent tous les deux à la treizième division, se disputant sur le chemin du retour. Hayate était tout le temps en train de taquiner la jeune fille, et celle-ci ne cessait de le rabrouer, si bien qu'on ne savait plus vraiment qui était le plus âgé des deux... Mais ces deux là, malgré leur affrontements oraux permanents, étaient inséparables, tels des jumeaux...

Lyara revint dans le monde de la réalité, secoua la tête, chassant ses bons souvenirs pour éviter de se rappeler que Hayate était mort désormais et qu'elle était seule au monde. Tout de même, ce garçon ressemblait vraiment à son ancien compagnon, et cela la troublait au plus au point... Bref. Cela ne changeait rien à sa solitude : le soutien que lui conférait son titre de Shinigami n'était plus et elle devait se débrouiller pour éliminer les Hollows. Sans compter le lot de problèmes que lui avait apporté l'apparition de Lilith, il y a deux nuits. Elle regarda donc le Shinigami à ses pieds, se demandant ce qu'elle devrait faire. Inutile de dire qu'elle était elle aussi, un dieu de la mort, son kimono gris était bien assez apparent pour se rendre compte qu'elle n'en était pas une. En effet, le port de l’uniforme noir étant obligatoire, même dans le monde réel et la jeune fille ne pouvait deviner que le garçon n'était pas vraiment un Shinigami. Elle conclut cela rapidement et attendit quelques instants avant d'ouvrir la bouche. Etait-il là par hasard ? Pour une simple mission ? Ou était-ce pour la capturer et la ramener à la Soul Society qu’il était ici ? En tout cas, si c’était dans ce but qu’il s’était approché d’elle, il allait le regretter amèrement… Sa voix douce et hésitante, mais pourtant empreinte de défiance à peine dissimulée, finit par s'élever dans le silence de matin de février :
-Que...Qu'est-ce que tu fais ici ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tochi-de-aru.forum-pro.fr/forum.htm
Tsuvayama Kanna
• Shinigamis Exilé | Ex-lieutenant de la Deuxième Division | Pervers cyclopéen •
• Shinigamis Exilé | Ex-lieutenant de la Deuxième Division | Pervers cyclopéen •
Tsuvayama Kanna

Masculin Messages : 212
Age : 29
Localisation : Dans les profondeurs de ta cavité anale

Feuille de personnage
Niveau:
"Un autre exilé ?" [FB/PV : Kanna] Left_bar_bleue40/100"Un autre exilé ?" [FB/PV : Kanna] Empty_bar_bleue  (40/100)
Expérience:
"Un autre exilé ?" [FB/PV : Kanna] Left_bar_bleue2122/5000"Un autre exilé ?" [FB/PV : Kanna] Empty_bar_bleue  (2122/5000)
Spécialisation: Zanjutsu

"Un autre exilé ?" [FB/PV : Kanna] Empty
MessageSujet: Re: "Un autre exilé ?" [FB/PV : Kanna]   "Un autre exilé ?" [FB/PV : Kanna] Icon_minitimeLun 22 Fév - 23:00

Pourquoi avait-on mit une plaque de verglas à cet endroit précis? Ça faisait maal! Le sommet de son crane souffrit un peu de la chute brusque puis aussi son coeur se resserra puisqu'il venait de faire l'abruti devant une jeune fille dont il ignorait tout, jusqu'à son visage car n'ayant pas eut le temps de la dévisager, il fit une apparition ridicule. Il ne loupait jamais son moment celui-là. S'asseyant lentement en grommelant sa douleur mais aussi en se caressant la tête, le borgne se caressa le crane afin de détecter une source de blessure grave à quelque endroit que ce soit mais ce ne fut le cas. Ouf, il avait au moins pu échapper à cette contraignante apparition de sang sur son corps et perdre à tout moment sa classe habituelle pour se couvrir d'hémoglobine...L'élément qu'il maitrisait pourtant le mieux avec sa célèbre partenaire intérieure qui aimait le combat. Cette Mugen l'amusera toujours, la voyant s'énerver lorsqu'il faisait l'abruti ou le conseillant lors des duels mais lorsqu'ils discutèrent ensemble, on pourrait penser à une romance inaboutie puisque ce n'était pas possible d'aimer une partie de soi. Relevant le visage afin de porter de l'intérêt à la personne se trouvant en face de lui, quelle fut la surprise de voir que c'était une magnifique jeune fille au visage angélique. Une peau claire avec une chevelure argentée mais beaucoup plus attrayante au regard que celle de Tôshiro, il fallait bien l'avouer. Une tenue rare pour une Déesse de la mort qu'un kimono gris, se voyant bien comme il fallait pendant qu'un sabre se tenait à sa ceinture et ne manquait pas d'afficher la carte d'identité de l"appartenance de l'inconnue. Une shinigami en ces lieux? Quel étrange phénomène surtout qu'en ce moment, les attaques de hollows étaient bien gérées mais aussi qu'il n'y avait aucun élément perturbateur alors pourquoi? Mais avant de chercher la véritable raison qui définissait la présence de cette fille sur ce toit, Kanna afficha un regard mielleux pendant que ses lèvres exprimaient la joie de cette vision tout en perdant tous ses moyens. Est-ce qu'il avait une chance? Possible mais il fallait qu'il joue frand jeu mais sa timidité lors des conversations le rendra surement pas crédible mais ne parviendrait pas à se controler. Cherchant les bonnes répliques à énoncer, le jeune homme ne parvint à aligner que des mots digne de sa personne:

"Sublimeeeuh! A la Soul Society ils ont recrutés des demoiselles magnifiques!"
"Un autre exilé ?" [FB/PV : Kanna] Img-215935miezp

Evidemment! Il ne pouvait se retenir et approcha de la jeune fille en prenant une des mains douce de son interlocutrice puis la prit entre ses deux paumes et la regarda dans les yeux avec son seul œil encore intact. Il n'avait pas encore l'occasion de faire de belles rencontres à part Tôshiro qui le provoqua en duel et qui détruisit une partie de la ville à cause de son hollow intérieur incontrôlé. Écoutant la question de la demoiselle, notre héros réfléchit à ce qu'il pourrait dire. Avouer à une alliée de la Soul Society qu'il avait déserté pour quelque raison que ce soit n'était pas forcément le meilleur surtout auprès d'une nouvelle connaissance. Inventer une excuse? Il n'était pas fortiche dans ce domaine précis et puis cela ne lui mènerait à rien du tout. Gardant un léger sourire en s'adressant à la jeune inconnue, le jeune homme voulait obtenir de bonnes notes et peut-être mettre fin à son éternelle centaine d'années de célibat avec aujourd"hui! D'une voix légèrement aiguë tout en essayant de monter sa vocalise du mieux qu'il pouvait pour être un parfait prince charmant, notre borgne adoré finit par répondre en se mettant à genoux...Tel un chevalier:

"Je suis le protecteur de l'ombre de cette ville. Se glissant discrètement, sans être vu, pour vaincre les hollows de la manière la plus saine qui soit et les envoyer à la Soul Society. Et vous, jeune demoiselle?"
"Un autre exilé ?" [FB/PV : Kanna] Img-220030134bp

Oui, ce n'était pas tellement intelligent de sa part, ne servant à rien d'autre que faire paraitre comme le plus parfait des abrutis mais qu'est ce qu'il pouvait y faire? Il était né comme ça, sans aucune retenue de ses faits et gestes au risque de faire peur à la seule personne de sexe féminin qui l'écoutera. Mais elle ne semblait pas tellement dans les conformités de la Soul Society, à moins qu'elle ne tente de cacher son identité mais cela sonnait étrangement. Il y avait peut-être un secret là-dessous?

[Pas terrible mais soucis d'emploi du temps xD je ferais mieux à la prochaine réponse. Gomen.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyara Tsukiren
• Shinigami exilée | Ex-Ju-san ban tai fukutaishou | Défendeuse du peuple mélomane •
• Shinigami exilée | Ex-Ju-san ban tai fukutaishou | Défendeuse du peuple mélomane •
Lyara Tsukiren

Féminin Messages : 121
Age : 23
Localisation : Karakura

Feuille de personnage
Niveau:
"Un autre exilé ?" [FB/PV : Kanna] Left_bar_bleue38/100"Un autre exilé ?" [FB/PV : Kanna] Empty_bar_bleue  (38/100)
Expérience:
"Un autre exilé ?" [FB/PV : Kanna] Left_bar_bleue3270/4000"Un autre exilé ?" [FB/PV : Kanna] Empty_bar_bleue  (3270/4000)
Spécialisation: Zanjutsu

"Un autre exilé ?" [FB/PV : Kanna] Empty
MessageSujet: Re: "Un autre exilé ?" [FB/PV : Kanna]   "Un autre exilé ?" [FB/PV : Kanna] Icon_minitimeDim 28 Fév - 8:02

Lyara, toujours au-dessus du jeune garçon qui avait glissé d'une façon si stupide devant elle et qui semblait un peu sonné, une de ses mains frottait sa tête rousse ébouriffée, patientait, appréhendant la réponse de ce Shinigami. Il leva alors ses yeux sur elle. Au lieu de répondre à sa question, comme elle l'attendait, la jeune fille vit alors un drôle d'air s'afficher sur son visage... Il poussa un espèce de cri qui la fit sursauter tant il était inattendu et déplacé, dans ce calme et silencieux matin de février :

"Sublimeeeuh! A la Soul Society ils ont recrutés des demoiselles magnifiques!"

*Hein ?* Avant même qu'elle ait pu réagir le garçon se redressa avec souplesse et rapidité, lui prit une de ses mains glacées entre les siennes et glissa son regard dans le sien. Quelques instants plus tard, la jeune exilée quelque peu désorientée par ce contact charnel inopiné, ce dont elle n'était plus du tout habituée vu ces longues semaines de solitudes dans la ville de Karakura, s'apprêtait à enfin dégager sa main des paumes chaudes du jeune homme, lorsque celui-ci s'agenouilla devant elle, semant une fois de plus l'hésitation et l'incompréhension dans l'esprit de son interlocutrice et dit d'une voix légèrement aigüe, un grand sourire aux lèvres, ses mains entourant toujours celle de la jeune fille :

"Je suis le protecteur de l'ombre de cette ville. Se glissant discrètement, sans être vu, pour vaincre les Hollows de la manière la plus saine qui soit et les envoyer à la Soul Society. Et vous, jeune demoiselle ?"

Quel drôle de Shinigami songea la "jeune demoiselle" en question. Voilà une façon peu commune de se présenter. Elle ne savait vraiment pas comment réagir à ces effusions et surtout, elle n'avait aucune idée de la réponse, si elle allait en donner une, qu'elle allait offrir à ce... Ce quoi ? Aucune idée mais en tout cas, il semblait un peu bizarre. Son comportement emporté et spontané lui rappelait quelqu'un qui hantait ses nuits, depuis sa disparition. Elle eut un pincement au cœur et son esprit embrumé reprit son état normal. Qui était donc cet homme qui prétendait s'occuper des Hollows de cette ville ? Comment, alors, pouvait-il en avoir toujours autant ? Aizen était-il fou au point d'en envoyer autant si bien que deux Shinigamis de leurs envergures, sans compter les Vizards et autres, ne puissent s'en débarrasser ? Ou alors cet imbécile se payait sa tête et était en train de crâner, pour "l'impressionner" ? Et puis d'abord de quel droit se permettait-il de l'apostropher ainsi ? Il se prenait pour qui celui-là ? Sentant la colère monter dans sa gorge telle une coulée de lave chaude, elle dégagea sa main de celles du jeune homme et lança d'une voix quelque peu abrupte :
-Tu es le Shinigami protecteur de cette ville ? Dans ce cas, permet-moi de te dire que tu ne fais pas ton travail aussi bien que tu le prétends... Je te signale que depuis que je suis ici il y a presque toujours autant de Hollows. Et pour ce qui est ma raison d'être ici...elle ne te regarde absolument pas et je ne pense pas que cela t'intéresse plus que ça. Maintenant...adieu !

La jeune femme se retourna, les pans blancs de son écharpe suivirent le mouvement.
*Tu n'as pas été un peu dure avec lui, là ?*
"Hikari, je ne t'ai rien demandé." Son Zanpakutô, vexé, se mura dans un silence boudeur qui eut le don d'énerver encore plus sa maîtresse. Elle savait qu'elle avait peut-être poussé le bouchon un peu trop loin, mais ça avait été plus fort qu'elle : ce garçon, qui, soi-disant, protégeait la ville que convoitait le plus grand fan de la marque de gel Dop (je veux bien sûr parler du plus grand traître de tout les temps, Aizen, le mec à la mèche rebelle), lui rappelait trop cet imbécile d'Hayate. Et en plus, le contact de sa peau sur la sienne l'avait fait rougir, comme elle ne l'avait pas fait depuis un bon moment. Cela la mettait dans un drôle d'état ! Une colère noire, à vraie dire. Elle allait s'apprêtait à s'envoler vers un autre endroit, où elle était sûre que de stupides Shinigamis ne viendraient pas l'importuner avec leurs CV bidons, de "plus grand protecteur de tout les temps", lorsqu'une lourde pression spirituelle se fit sentir juste au-dessous d'elle. Elle sortit d'un mouvement rapide son messager divin de son kimono et y jeta un coup d'œil : ce Shinigami l'avait tellement troublée qu'elle n'avait pas entendu son détecteur sonner. Un Hollow se trouvait juste en bas et il se dirigeait droit sur eux ! Lyara regarda en-dessous d'elle : un espèce de monstre avec un masque blanc grimpait avec agilité sur le toit. Il avait des ventouses à la place de ses griffes, et avait le corps d'un immense lézard, hideux et violet... La jeune fille soupira. *Saleté* grommela-t-elle intérieurement. Elle mit la main à l'endroit qui se trouvait juste en dessous de la garde blanche et bleue de son Zanpakutô et son pouce se déplia pour faire sortir de quelques centimètres la lame éclatante de Hikari. Ignorant royalement le Shinigami derrière elle, elle attendit que le ventre du Hollow, jusqu'ici plaqué contre le mur du bâtiment sur lequel ils se trouvaient, se trouve juste devant son nez. Puis, elle sortit son sabre. Le fourreau disparut en une fraction de seconde avec un éclair blanc. Sa lame décrivit un arc de cercle parallèle au sol, avant d'aller ouvrir le ventre du monstre violet. Mais celui-ci avait déjà vu la lame arriver sur lui, il recula avec un sifflement furieux. Ses pattes écaillées se posèrent sur une plateforme imaginaire dans le ciel bleu clair de Karakura, où trainaient quelques nuages paresseux. Il fonça sur la jeune fille mais au dernier moment, il s'élança dans les airs...droit sur le Shinigami qui n'avait pas bougé. Apparemment, cet imbécile n'avait pas compris totalement ce qu'il se passait *Oh...et puis zut !* Elle fit un Shunpô et se retrouva juste devant le jeune homme à l'écharpe rouge. Alors qu'elle s'apprêtait, cette fois-ci à tuer ce petit dragon rampant, elle ressentit un engourdissement gagner sa poitrine, puis ses membres. Une froideur l'engloutit toute entière et elle entendit le hurlement d'un loup. *Qu'est-ce que...? Oh non, pas encore, pas maintenant !* Toute son enveloppe charnelle semblait faite de lumière pure. Puis, son corps commença à changer. Il y eut quelques éclairs blancs et., quelques instants plus tard, une grande louve blanche aux yeux noirs avait remplacé la déesse de la Mort qui se tenait là quelques instants plus tôt. Lyara était à demi-consciente, elle avait l'impression que quelqu'un ou plutôt quelque chose contrôlait son esprit. Un espèce d'esprit primitif. Le Hollow arrivait. Elle eut l'impression d'assister à la scène en spectatrice et au ralentit. Elle se rendit compte que sa vision, son odorat, son ouïe s'étaient tous développés. Mais la mi-humaine n'eut pas le temps de se dire autre chose : le lézard ouvrit sa gueule béante où s'alignait plusieurs crochets menaçants, dégoulinant de poison et autres. Sans même réfléchir, la louve poussa un espèce de cri entre le rugissement et le grondement et sauta à la gueule du monstre avant de planter ses crocs blancs dans la jugulaire du Hollow. Ce dernier poussa un dernier cri avant de disparaître avec un bruissement, caractéristiques de ce genre de phénomène. Lyara posa ses pattes sur le sol. Le sang s'écoulait de sa "bouche" mais elle ne s'en souciait guère, car elle se demandait comment allai-elle reprendre sa forme normale ? A peine cette pensée effleura son esprit qu'elle reprit forme humaine. Cette fois, ses vêtements n'avaient pas été endommagés, seul le sang du monstre souillait encore la peau blanche de son visage. Elle l'essuya à l'aide de sa main, dégoûtée par le goût du sang sur ses lèvres pâles et fut prise d'un soudain étourdissement. *Qu'est-ce qui m'arrive ? Pourquoi je me transforme dans des moments pareils ? Je ne contrôle même pas ce pouvoir... La première fois, je n'ai même pas eut l'impression de me métamorphoser en louve. Ce n'est pas normal... De plus ces changements de formes m'affaiblissent. Shimata...* Elle vacilla sur ses jambes mais réussi à tenir debout en plantant la pointe de son sabre dans le sol et en s'y accrochant avec la force du désespoir. Elle se redressa et tourna son visage vers le rouquin. Son regard était un peu perdu mais ses yeux noirs semblaient illuminés d'une lumière de défi. Lyara lança alors au jeune homme :
-Je suis Lyara Tsukiren, ex-Ju-san ban tai fukutaishou. Et je protège aussi cette ville. Si tu as envie de révéler ce que tu as vu et entendu à tes supérieurs, libre à toi. Cela ne changera rien à la situation. De toute façon ça devait bien arriver un jour...
Évidemment, chers lecteurs, vous devez vous demander pourquoi diable la jeune Shinigamie délivre maintenant sa véritable identité. Tout simplement, à cause d'une raison simple : l'état de fatigue et de découragement par rapport à ses transformations intempestives avaient décidé Lyara à cesser de "jouer la comédie", ce qu'elle n'aimait pas trop faire, depuis toute petite, même quand elle faisait une bêtise et quand on la dénonçait, elle ne niait jamais. Elle s'en fichait royalement et ne demandait jamais pardon. Ce trait de caractère n'avais pas été affecté par son âge. Une lueur de défi semblait provoquer le garçon à l'écharpe rouge. Elle n'avait vraiment pas envie, au fond d'elle-même que ce dernier révèle tout à ses "patrons", surtout si le plus proche était son ancien capitaine, Ukitake Jushirô, ce qui risquait d'être le cas, bien qu'elle n'ait jamais vu ce jeune homme aux yeux verts dans les quartiers de la 13ème division. Elle ne supporterait pas de se retrouver devant son ancien supérieur en tant qu'ennemie. La honte la tuerait sûrement... Mais pour les autres, eh bien, ils pouvaient toujours courir pour qu'elle s'excuse pour ce qu'elle avait fait ! C'est-à-dire : avoir désobéi à un ordre direct du Capitaine Commandant Yamamoto, avoir sérieusement amoché les deux gardes du Dangai et enfin, ne pas être revenue après la mort de Miyamoto Hayate, comme elle aurait du le faire. Elle attendit donc, les poings serrés, les sourcils froncés, figée dans le froid de l'hiver. Mais Lyara vacillait tout de même, sentant un étourdissement refaire son apparition. Son énergie semblait avoir baissée brusquement et sa vue se troublait au fur et à mesure que le temps passait. Elle se demandait combien de temps tiendrait-elle debout, mais ne voulait pas non plus s'effondrer devant un ennemi potentiel. Elle s'efforça donc de rester stable malgré son épuisement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tochi-de-aru.forum-pro.fr/forum.htm
Tsuvayama Kanna
• Shinigamis Exilé | Ex-lieutenant de la Deuxième Division | Pervers cyclopéen •
• Shinigamis Exilé | Ex-lieutenant de la Deuxième Division | Pervers cyclopéen •
Tsuvayama Kanna

Masculin Messages : 212
Age : 29
Localisation : Dans les profondeurs de ta cavité anale

Feuille de personnage
Niveau:
"Un autre exilé ?" [FB/PV : Kanna] Left_bar_bleue40/100"Un autre exilé ?" [FB/PV : Kanna] Empty_bar_bleue  (40/100)
Expérience:
"Un autre exilé ?" [FB/PV : Kanna] Left_bar_bleue2122/5000"Un autre exilé ?" [FB/PV : Kanna] Empty_bar_bleue  (2122/5000)
Spécialisation: Zanjutsu

"Un autre exilé ?" [FB/PV : Kanna] Empty
MessageSujet: Re: "Un autre exilé ?" [FB/PV : Kanna]   "Un autre exilé ?" [FB/PV : Kanna] Icon_minitimeDim 28 Fév - 13:26

Quelle mise en place de dialogue étrange, enfin animée comme notre personnage avait l'habitude de faire lorsqu'il rencontrait une jolie demoiselle et voulait acquérir son coeur par tous les moyens...Enfin tous dans le domaine du possible et d'un certain sens moral. Bien que pour notre héros, ce célibat était difficile à vivre dans les situations où les couples s'embrassaient sous ses yeux mais aussi qu'ils pavanaient tous leurs amours et rendait fou de jalousie notre héros qui voulait tellement vivre la même chose...Il y avait surement quelque chose qui n'allait pas avec son approche, surtout en voyant les mimiques du visage de son interlocutrice qui ne manquèrent pas d'exprimer une expression commune à toutes les filles: Le doute. Le doute de comprendre si cela était une blague, s'il ne se moquait pas d'elles mais aussi comprendre comment on pouvait avoir tant de bêtises réunies en un seul être. Bien qu'ayant une puissance s'approchant des capitaines, le jeune homme n'en restait pas moins un abruti en recherche de demoiselles toujours plus jolies les unes que les autres mais en un point, il avait un caractère assez intéressant. Il ne mentait pas. C'était le genre de personnes à avouer facilement la vérité pour ne devenir hypocrite, un travail quotidien afin de ne pas ressembler à son ancien camarade Sôsuke Aizen et ami toujours dans son coeur qui l'avait trahit en lui mentant sur toute la ligne. Oui, il ne mentait pas en approuvant bien le fait qu'il affrontait les hollows chaque jour, qu'il dégainait sa belle Mugen pour pourfendre ses opposants de la manière la plus rapide qui soit afin de ne pas s'attarder mais quelque chose clochait ses derniers temps avec l'arrivée d'arrancars qui dépassaient toujours plus les seuils autorisés de puissances. Kanna n'en avait rencontré que des bas de gamme mais comment pouvait-on affronter les célèbres Espadas tout seul? Pour en revenir au sujet de conversation entre les deux jeunes gens, le rouquin se questionnait sur les réponses qu'allaient apporter la jeune demoiselle bien jolie. Evidemment, celle-ci répondit de la manière la plus sèche qui soit en expliquant les faits réels de la situation...Il ne pouvait pas être le protecteur de cette ville avec autant d'êtres maléfiques sortant de l'ombre et dont le nombre ne se réduisait absolument pas. Elle aurait au moins put dire la raison pour laquelle elle était venue en ces lieux la demoiselle avant de partir mais bon...Soupirant tout en laissant une larme de déception couler sur son visage, Mugen fit une apparition dans son esprit afin d'exprimer quelque chose qui la perturba étrangement. Il arrivait souvent que le jeune homme communique avec sa compagne sanglante surtout depuis qu'ils avaient acquis le Bankai en passant l'épreuve qui ne fut une partie de rigolade. Son apparence? Une jeune princesse blonde à robe blanche immaculée de sang sur l'ensemble de sa fine carrure. Son maniement du sabre excellent bien entendue celle de son flemmard d'utilisateur. D'une voix grave elle murmura:

"Cette fille..."
"Un autre exilé ?" [FB/PV : Kanna] Mugen210

D'une voix morose, exprimant toujours son sentiment difficile d'être rejeté répondit tout en s'asseyant par terre et se mit en position de lotus tout en répondant d'une voix abattue:

"Ouais elle m'a largué lamentablement...Suis dégouté."
"Un autre exilé ?" [FB/PV : Kanna] Dgraym11

"Non, ça m'en fiche, elle a même bien fait. C'est juste son réiatsu, il n'est pas commun..."
"Un autre exilé ?" [FB/PV : Kanna] Mugen211

Qu'elle était cruelle! Il venait d'avoir une peine de coeur et elle exprime le fait que la fille a fait une bonne action tout cela parce qu'il n'a pas su retenir ses pulsions. Mais ce qui était visible aussi c'est que Mugen avait une très bonne intuition, lorsqu'elle sentait quelque chose qui n'allait pas ou qu'elle avait un doute on pouvait être sûrs que les prochains évènements tourneraient au vinaigre. Le jeune homme observa la situation avec curiosité et vit le combat entre la demoiselle et un hollow de bas étage qui semblait l'avoir dans le collimateur aussi. Le combat était d'une violence extrême mais surtout que la jeune fille semblait avoir des difficultés à contrer les assauts de cet être surpuissant. Devait-il aller lui venir en aide en montrant ses capacités en tant que protecteur de la ville mais aussi en tant que surpuissant shinigami qui pouvait tout écraser par sa puissance de justicier? Bah, c'était une occasion de voir ce dont elle était capable mais aussi de connaitre les capacités dont elle semblait si fière. L'applaudissant lorsqu'elle apparut devant lui après quelques échanges comme si cela était ironique, Kanna s'amusait à voir ce combat en se demandant pourquoi elle n'exploitait pas les compétences de son shikai à son paroxysme mais fut victime de la bonne intuition de Mugen. L'inconnue se transforma en loup sous ses yeux comme le ferait une resurrection d'Arrancars et en fut tout ébahit. Qu'est ce que c'était que ça? Une shinigami qui avait de telles compétences? C'était certain qu'elle en était une au vue de son réiatsu mais pourquoi une telle maitrise du changement de corps? Kanna voulait apprendre ça! Ce serait surement une manière magnifique de pavaner un pouvoir autre que celui de sa chère partenaire qui avait un pouvoir trop glauque à son goût. Mais quelque chose dégouta notre héros préféré en apercevant la situation acutelle, c'est que sa partenaire avait encore une fois raison sur le point qu'elle avait senti! Mince quoi! Si elle pouvait arrêter de toujours sentir les choses que notre héros ne remarquait pas et si elle pouvait quelques fois se tromper...Ce serait tellement gentil. Après le combat, la demoiselle fut tellement fatiguée que c'était à se demander si elle tiendra longtemps sur ses jambes pendant que le jeune homme resta sans voix devant de telles capacités. Entendant les paroles de son interlocutrice en étant amusé par de tels dires comme le fait de la dénoncer à ses supérieurs et s'avança vers elle tout en pointant du doigt son angle mort gauche et murmura lentement:

Bakudo no roku jû ichi (61e technique d'immobilisation)
Riku Jyôkôrô (prison des 6 pointes de lumière)


Un hollow surgit de l'ombre pour tenter de les dévorer mais fut emprisonner par les branches surgissant d'un seul coup et emprisonna l'être maléfique avant que ce dernier ne se fasse détruire en une seule attaque. Le métal de Mugen qui déchira le masque afin que ce dernier ne rejoigne la Soul Society de la manière la plus soft qui soit. D'un sourire victorieux, Kanna se retourna en direction de la jeune demoiselle et affirma simplement:

"Ma seule supérieure sera et restera Yoruichi Taisho, Ex Ni Ban Tai Taisho. Je suis comme toi, je ne fais plus partie de la Soul Society, je me présente: Tsuvayama Kanna, Ex lieutenant de la division d'assassinat qu'est la seconde division."
"Un autre exilé ?" [FB/PV : Kanna] Lavi2710

Se présentant enfin comme autre chose que des absurdités du genre protecteur ou justicier de la ville, le jeune borgne exprima bien fort son rang en tentant de faire comprendre au mieux qu'il ne voulait aucun mal à Lyara mais aussi qu'il ne la dénoncera pas. Mais il était aussi sincère en pensant que sa capitaine restera Yoruichi Taisho, cette femme étant un symbole pour lui mais aussi celle qu'il tentait de dépasser dans le domaine de la vitesse, de la puissance...Enfin en tout quoi! Bien qu'il ne la considère pas comme rivale mais bien comme quelqu'un de cher à ses yeux. Retirant l'écharpe qu'il possédait autour de son cou, le shinigami exilé avança sa main pour essuyer le sang coulant sur le visage de la jeune demoiselle. Une telle beauté se devait d'être toujours rayonnante et de ne pas avoir de séquelles entachant ce que tout homme voudrait toucher. Lorsque ce fut fait, il confia le tissu à la demoiselle afin qu'elle s'en serve comme outil de soin sur les parties de son corps qui demandait à être panser afin d'éviter les effusions de sang puis lui tourna le dos et se baissa. Tendant les mains en arrière, Kanna prit la posture de manière à expliquer qu'il la portera jusqu'à un point où il pourra lui appliquer de bien meilleurs soins, il n'était pas du genre à laisser tomber quelqu'un dans les soucis personnels et c'est pourquoi toujours une main secourable sera tendue. D'un léger sourire, le garçon laissa sa voix s'écouler:

"Monte, je ne vais pas te laisser comme ça. Tu tiens à peine sur tes jambes, je te ramène chez toi...Tu as bien un chez toi, rassure moi."

En même temps, il y avait de grandes chances qu'elle refuse en se remémorant la façon dont elle l'avait jeté la première fois mais que voulez-vous? Pour Kanna c'était déjà oublié et s'en fichait bien de ce qu'elle pensait de son caractère ou physique tant qu'elle pourra se sentir mieux après de bons soins et un lit confortable qui l'accueillera pour un bon repos bien mérité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyara Tsukiren
• Shinigami exilée | Ex-Ju-san ban tai fukutaishou | Défendeuse du peuple mélomane •
• Shinigami exilée | Ex-Ju-san ban tai fukutaishou | Défendeuse du peuple mélomane •
Lyara Tsukiren

Féminin Messages : 121
Age : 23
Localisation : Karakura

Feuille de personnage
Niveau:
"Un autre exilé ?" [FB/PV : Kanna] Left_bar_bleue38/100"Un autre exilé ?" [FB/PV : Kanna] Empty_bar_bleue  (38/100)
Expérience:
"Un autre exilé ?" [FB/PV : Kanna] Left_bar_bleue3270/4000"Un autre exilé ?" [FB/PV : Kanna] Empty_bar_bleue  (3270/4000)
Spécialisation: Zanjutsu

"Un autre exilé ?" [FB/PV : Kanna] Empty
MessageSujet: Re: "Un autre exilé ?" [FB/PV : Kanna]   "Un autre exilé ?" [FB/PV : Kanna] Icon_minitimeLun 1 Mar - 14:18

Lorsque le garçon avait lancé le sort du Bakudo dans sa direction, Lyara s'était brusquement raidie, prête à éviter le sort et à le détruire, avant de riposter le plus vite possible. Elle avait maudit ce Shinigami, avait maudit ce fichu sort qui fondait sur elle, et s'était avait maudit sa naïveté et sa stupidité en dernier lieu. Il était bien évident qu'elle pensait que le Shinigami à l'écharpe rouge voulait tout simplement la capturer pour la ramener à la Soul Society. Aussi, quand elle avait vu le Hollow surgir de l'ombre derrière elle, et qui s'était approché d'eux sans qu'elle eut le temps de s'en apercevoir, et qu'elle vit le sort de Bakudo frapper de plein fouet le monstre, avant que ce dernier soit détruit par le Shinigami son esprit ne fit pas tout à fait la connexion. Elle resta tétanisée, déboussolée, devant cet étrange retournement de situation. La première question qu'elle se posa fut donc : "Pourquoi a-t-il fait ça ?" A mon avis, ceci est une question stupide : le devoir des Shinigamis est d'exterminer les Hollows, pour que l'équilibre du monde reste stable, ce qu'avait donc fait ce jeune garçon était tout à fait normal, pour l'instant, du moins. Lorsque la jeune fille se rappela de ce "léger détail", elle s'apprêta donc à faire face au jeune homme qui affichait un air victorieux. Mais, à sa grande surprise, ce dernier ne fit pas le moindre geste qui aurait pu être considéré comme offensif de sa part. Il prononça des paroles qui laissèrent Lyara dans la plus grande confusion. *Un ex- lieutenant ? Kwaaa ?* Il faudrait lui rappeler qu'on ne dit pas "kwa ?" mais "pardon ?" à cette petite... Enfin bon... Pour faire simple, disons que la jeune exilée se sentait un peu perdue... Elle vit le jeune homme s'avancer vers elle et ne bougea pas, un peu trop choquée pour réagir. Il sortit sa belle écharpe rouge, dont il se servit pour essuyer le sang qui coulait sur la joue de Lyara. Cette dernière avait même oublié, que, durant le combat, le Hollow-serpent lui avait entaillé la joue et le cou, juste sous le menton. Ce n'était que des égratignures aux yeux de l'ex-lieutenante, mais il était vrai qu'elle faisait couler beaucoup de sang. Elle laissa donc faire le jeune homme, mais cela n'empêcha pas une jolie couleur rouge(-gorge ?) lui monter au joues. Elle détourna le regard, gênée par la main du garçon qui lui caressait la joue (Mon dieu, mon dieu, c'est bon hein, on va pas en faire un roman ! En plus y a l'écharpe entre la joue et la main en question ! Alors ça suffit ! "Depuis quand c'est toi qui raconte l'histoire ? Va jouer ailleurs !") Excusez-le, c'est...personne, laissez tomber. Lorsqu'il eut terminé, Kanna (on peut peut-être l'appeler par son prénom maintenant, non ?) recula et donna l'écharpe à Lyara pour qu'elle essuie le sang maculant son cou. Puis, il se mit devant elle, s'agenouilla et mit les mains derrière le dos.

"Monte, je ne vais pas te laisser comme ça. Tu tiens à peine sur tes jambes, je te ramène chez toi...Tu as bien un chez toi, rassure moi."

La jeune femme ne réagit pas tout de suite, ne comprenant pas les paroles du jeune homme. Monter ? Mais où ça ? Lorsqu'elle comprit les intentions de Kanna, elle s'empourpra de nouveau et recula un peu. La fatigue la reprit et elle faillit tomber en arrière, ce qui aurait été le comble du ridicule. Elle réussit tout de même à aligner quelques mots :
-Tu...tu...tu es un Shinigami exilé ? Mais...

Quel beau discours, ah oui, vraiment ! C'est pas avec ça qu'on va faire avancer la situation. A croire que notre jeune héroïne a le chic pour se mettre dans les situations les plus improbables. Depuis qu'elle était arrivée ici, elle avait eut le temps de rencontrer, le fox-face,, Ichimaru Gin, qui lui avait "proposé" de se joindre à Aizen et à lui et qui, accessoirement, l'avait sauvée d'une mort certaine. Ensuite, elle avait rencontré Akane, une étrange humaine, dotée de pouvoirs maléfiques et là encore, si elle ne s'était pas transformée, elle serait sûrement six pieds sous terre. Et aujourd'hui, elle n'était apparemment pas en danger de mort, mais venait de découvrir qu'il y avait d'autres Shinigamis qui avait, comme elle, déserté leur poste, des Shinigamis autres que Aizen et sa clique et Urahara Kisuke et sa compagne, Shihoin Yoruichi, la femme-neko. Un drôle de sentiment s'empara de son cœur bouleversé. Elle ressentit un immense soulagement. Le soulagement de ne plus être seule au monde, de n'avoir plus à compter sur elle seule et de pouvoir quelques fois se reposer sur d'autres personnes. Mais cette douce sensation fit rapidement place à la peur. La peur de perdre à nouveau un être cher, la peur d'être abandonnée ou pire, d'être trahie. Elle recula un peu, et baissa la tête, prise d'une soudaine tristesse mêlée à un étrange mélange de sensations. Lorsqu'elle releva son visage, ses yeux avaient pris une teinte grise, ce qui arrivait lorsqu'elle pleurait ou lorsqu'elle était triste. Ce qui n'était pas vraiment le cas en cet instant. Lyara ne pleurait pas vraiment, c'était l'eau salée qui sortait toute seule de ses yeux sombres. Elle ne savait pas trop si c'était des larmes de joie et de soulagement qui coulaient de ses joues blanches, ou celles de la tristesse et de la peur qui l'habitait sans cesse. Mais il s'agit sans nul doute des deux premiers sentiments qui font couler ces larmes lumineuses sur les joues blanches de la jeune femme.
Quelques instants plus tard, elle essuya ses larmes, un peu honteuse de s'être effondrée si facilement devant ce jeune homme qu'elle ne connaissait que depuis quelques instants et qui lui avait carrément sauvé la vie. Si ça continuait, elle devrait tenir une liste de tous ceux qui lui sauvaient son âme pour pouvoir leur rembourser ses dettes envers eux. Evidemment, elle espérait que Ichimaru Gin ne reviendrait pas lui faire une petite visite pour réclamer son dû, parce que sinon... Il ne vaut mieux pas y songer, car cela mettrait Lyara dans un état d'inquiétude profonde. Elle releva donc son visage vers Kanna et lui fit un sourire, chose rare, dont bénificiait souvent que quelques rares personnes, à savoir Ukitake taishô, lorsqu'elle était encore sous ses ordres, Miyamoto Hayate ainsi que quelques autres personne qui savaient lui faire perdre ce masque de froideur et d'indifférence qu'elle affichait en permanence. Elle essuya de nouveau ses larmes avec sa manche et parla d'une voix un peu troublée :

-Gome...C'est juste que...je ne m'attendais pas à ce qu'il y ait d'autres Shinigamis déserteurs dans cette ville. C'est idiot de ma part, ne fais pas attention, d'accord ?

Elle réussit à sourire de nouveau et essuya le sang qui maculait son cou avec sa main, ne voulant pas souiller une fois de plus l'écharpe de son interlocuteur. Elle la lui tendit :
-Arigato. Ça va aller, ce ne sont que des égratignures.
La jeune femme se détourna, laissant ses mains attachées derrière elle, et leva la tête vers le ciel bleu clair. Elle se sentait apaisée désormais, un profond calme régnait à l'intérieur d'elle-même. S fatigue était toujours présente, certes, et elle mourait d'envie de s'allonger par terre (même de nombreuses plaques de verglas s'y étalaient) pour s'endormir d'une traite. Mais, le fait de pleurer, l'avait purifiée. Ceux qui ont eut une grosse crise de larme et qui ont ressenti ce calme après cette dernière, doivent sûrement comprendre ce que ressentait la jeune fille à ce mement-là, aussi je ne m'étendrais pas là-dessus. Lyara finit par prononcer quelques mots, à l'égard du garçon qui ne faisait on ne sait quoi derrière elle :
-Si tu es un ex-lieutenant... Je ne t'ai jamais vu au Seireitei... Depuis combien de temps es-tu parti ? Elle s'interrompit et se retourna un peu brusquement. Je...tu n'es pas obligé de me dire pourquoi tu es parti, je ne te le demanderai pas, mais...c'est juste une question de curiosité. ^^
Elle se mit la main dans les cheveux et se frotta la tête l'air un peu gênée, affichant un sourire légèrement idiot sur son visage. Yare, yare, voilà que son tempérament lunatique fait encore des siennes ! Il ne manquerait plus que Kanna commence à s'imaginer des choses, pensant que le comportement insouciant et joyeux de Lyara lui permettrait de tenter à nouveau...quoi ? Il faudrait que quelqu'un sache ce que pense ce dernier pour prévenir Lyara. Pour l'instant, si Kanna se précipitait sur elle, il risquerait de se prendre une "petite" baffe, mais en temps normal, il serait déjà mort et enterré si la jeune femme était dans de mauvaises dispositions... La façon dont il réagirait au brusque changement d'humeur de la jeune femme serait l'un des facteurs importants pour l'état de sa santé. Bien que son comportement soit pour le moment amical et sociable, il pouvait devenir en quelques secondes sauvage et farouche. Donc... Méfiez vous de l'eau qui dort ! La jeune fille attendit donc la réponse du jeune homme, l'air un peu plus grave, les mains désormais le long du corps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tochi-de-aru.forum-pro.fr/forum.htm
Tsuvayama Kanna
• Shinigamis Exilé | Ex-lieutenant de la Deuxième Division | Pervers cyclopéen •
• Shinigamis Exilé | Ex-lieutenant de la Deuxième Division | Pervers cyclopéen •
Tsuvayama Kanna

Masculin Messages : 212
Age : 29
Localisation : Dans les profondeurs de ta cavité anale

Feuille de personnage
Niveau:
"Un autre exilé ?" [FB/PV : Kanna] Left_bar_bleue40/100"Un autre exilé ?" [FB/PV : Kanna] Empty_bar_bleue  (40/100)
Expérience:
"Un autre exilé ?" [FB/PV : Kanna] Left_bar_bleue2122/5000"Un autre exilé ?" [FB/PV : Kanna] Empty_bar_bleue  (2122/5000)
Spécialisation: Zanjutsu

"Un autre exilé ?" [FB/PV : Kanna] Empty
MessageSujet: Re: "Un autre exilé ?" [FB/PV : Kanna]   "Un autre exilé ?" [FB/PV : Kanna] Icon_minitimeMer 3 Mar - 14:46

De par son expérience au cours de ces années sur Terre, Kanna avait développé une sorte d'intuition lorsque cela concernait les apparitions de hollows, les façons multiples qu'ils avaient de casser l'ambiance pour que le rouquin n'ait pas une seconde à lui permettant qu'il vive une relation amusante. Mince quoi! C'était vrai qu'il pouvait paraitre cool en détruisant de la manière la plus noble possible cet être mais quand même! Argh! Mais en y réfléchissant! Il n'aurait pas mieux fait de ne pas restreindre les mouvements de cet être maléfique mais plutôt de prendre, tel un chevalier servant, dans ses bras la jeune fille et ensuite de faire un Shunpo pour l'éloigner avant de combattre le monstre? Encore une occasion de raté et évidemment, il ne pourra pas refaire la scène puisque l'acteur qui joue le méchant était maintenant parti pour un aller simple à la Soul Society. Bah après tout, il pourra faire l'éloge de sa puissance acquise en entrainement bien plus tard, si elle lui parlait toujours bien sûr, car il avait bien conscience de sa connerie de base et que cela pouvait énerver une flopée de gens qui en voulaient à sa mort. Se présentant après de la manière la plus normale possible, expliquant qu'il ne fera donc aucun rapport à ses supérieurs sur les agissements qu'elle effectuait. Pourquoi jouer un double jeu envers des personnes qui l'ont jeté dehors ou plutôt renier lorsqu'il s'était fait transformé par Sôsuke? Au lieu de divulguer la vérité à ses proches mais aussi à ses hommes de division, les textes affirmaient qu'il s'était suicidé après la révélation de l'exil de sa capitaine, qu'il n'avait pas put supporter une telle nouvelle et qu'il se serait mit fin à ses jours. Pour cela, une certaine rancoeur envers son ancienne patrie le hante jusqu'à vouloir des excuses publiques sur de tels faits mais aussi pour que la vérité soit dite auprès de son entourage qui vivait encore dans le Rukongai...Ah ses soeurs adoptives, ces quatres filles qui ont fait toute son éducation mais aussi qui lui avait redonné goût à la vie...Aujourd'hui encore, le borgne se demandait ce qu'elles étaient devenues après cette nouvelle et si tout se passait bien. Mais revenons en à nos moutons ou plutôt aux deux shinigamis qui faisaient lentement connaissance à leurs façons. Essuyant lentement le sang ayant prit place sur le visage de la jolie demoiselle, l'exilé n'y voyait aucun acte impur et même n'en profitait pas pour faire des tentatives de calins forcés. Ce n'était pas dans sa nature d'abuser de la faiblesse des gens pour imposer ses désirs et préférait plus le défi de pouvoir séduire en laissant à la jeune fille toutes ses capacités pour accepter ou le calmer si cela était nécessaire. Confiant son écharpe bienaimée, un tissu qui le protégeait de bien des situations mais aussi qui lui donnait un air super cool. Mais aveugle dans les émotions des personnes, ne se rendant pas compte de la gêne qu'il pouvait occasionner en cette situation de tendresses, Kanna continuait en se plaçant de telle façon qu'il voulait faire office de support pour qu'elle puisse se rendre à un endroit apte à un repos mérité. Elle s'était bien battue et méritait amplement de laisser son corps reprendre des forces. Se retournant pour voir pourquoi elle n'acceptait pas sa proposition, le jeune homme vit des larmes couler sur le visage de Lyly-chan et écarquillant son oeil unique tout en claquant des dents. Il ne voulait pas faire un tel acte en proposant son aide! Qu'est ce qu'il pouvait faire? Gigotant ses bras tout en essayant de calmer la jeune demoiselle, le rouquin s'écria:

"Gomen! Je ne voulais pas te faire peur ou quoi que ce soit! Promis!"
"Un autre exilé ?" [FB/PV : Kanna] Img-130446oiacl

La laissant essuyer son visage tout en essayant de reprendre son souffle de peur de dire des choses qui n'étaient peut-être pas bonne à dire comme le fait qu'il soit exilé. Enfin, il pensait que cela pouvait en être la cause mais en quoi? Elle l'était aussi alors à quoi bon ne pas aimer en voir d'autres? Enfin, il se questionnait pas mal mais n'aurait pas de réponses immédiatement vu que seule Lyara en avait les mots pour expliquer la cause de telles émotions. Mais enfin la raison fut donnée, une dose d'émotions parce qu'elle avait été seule dans ce monde terrestre sous sa condition d'exilée de sa patrie et que le choc d'en voir un autre la faisait s'exprimer de la manière la plus explicite qui soit. Kanna n'était plus tellement impressionné d'en voir, il fallait dire que les dernières rencontres le faisait se questionner comme le fait qu'il ait rencontré le jeune Tôshiro qui expliqua que Hirako Taisho et les autres anciens capitaines déserteurs logeaient dans cette ville sous un groupe nouveau: Les Vizards. D'ailleurs, le jeune homme se devait de se dépêcher de rencontrer ces guerriers maitrisant le hollow intérieur parce que ce dernier se rapprochait de plus en plus de l'acquisition de l'âme de notre héros qui commençait à avoir peur. Est-ce qu'il allait bientôt mourir et se transformer en hollow s'il ne se dépêchait pas de les trouver dans les temps? C'était une question bien compliquée mais les probabilités n'étaient pas minces. Sortant de ses pensées afin de répondre à la jeune demoiselle, l'ancien Fukutaisho exprima des paroles qu'il tentait de son mieux de rendre réconfortante pour apaiser l'âme de son interlocutrice tout en posant une main sur l'épaule de la jeune fille:

"Ce n'est pas idiot de ta part. Tu as dû te sentir bien seule sur ce monde toute seule Lyly-chan. Mais ne t'inquiète pas, je suis de ton côté maintenant."
"Un autre exilé ?" [FB/PV : Kanna] Img-1339165730r

Tirant la langue à la fin de sa phrase pour rendre moins mélancolique la discussion, le jeune homme voulait faire bonne impression non dans son but premier de la séduire mais plutôt afin de s'en faire une amie. Il était vrai que cela pouvait constituer une véritable épreuve que de vivre dans ce monde sans attaches ni connaissances et Kanna aurait surement été dans la même situation s'il n'avait pas été recueilli par de multiples personnes constituant son existence. Récemment, c'était Kyoko, une femme au caractère plus que trempé et patronne d'un bar qui l'hébergeait. Elle avait beau être une humaine, elle avait la capacité de voir les esprits mais aussi de les adresser la parole, de communiquer avec eux. Une capacité qu'elle avait acquise étrangement après la mort de son mari qui ne revint jamais d'une tempête en mer. Bien qu'elle était cruelle et qu'elle le frappait avec une casserole lorsqu'il gaffait, elle était une femme qu'il adorait et donc il protégeait le foyer avec ses capacités surpuissantes. Récupérant l'écharpe dans sa main tout en prononçant juste un petit son de voix sans savoir quoi répondre, cela l'embêtait qu'elle ne s'en serve davantage pour panser ses plaies qui ne saignaient plus tellement mais n'étaient en rien jolies à voir malheureusement. Dommage en plus, elle aurait put garder un souvenir de sa personne pour quelques temps en conservant le tissu mais il ne pouvait pas la forcer...Mais une idée soudaine traversa son esprit! Mais oui pourquoi pas après tout? Pour Kanna, le pire ennemi d'une personne vivante était la solitude, l'absence de soutien moral et qui permettra ainsi de faire comprendre à la jeune demoiselle qu'il ne lui voulait pas du mal mais bien être, non seulement le sauver de la ville, mais aussi de son âme. Prenant son écharpe et sortant le feutre noir qu'il fit utiliser à Yui-chan précédemment pour avoir un autographe d'elle, bien que n'ayant pas eut son calin d'elle, il ouvrit le capuchon avec ses dents et écrivit des numéros en étalant son écharpe par terre dans le verglas et le reste de neige. Des numéros apparurent petit à petit pendant que le jeune homme réfléchissait pour ne pas faire d'erreur puis signa avec un dessin de lui possédant un bec de Kannar (xD coin coin) et lorsque ce fut terminé, il tendit le tissu à son interlocutrice puis affirma un grand sourire à pleine dent en affirmant:

"Voiliii! C'est mon numéro de portable! Lorsque tu te sentiras seule ou que tu auras besoin que je vole à ton secours tel le chevalier servant, je viendrais. Foi de Kannar!

Eh oui, en plus de sortir une phrase super belle, il se sentait obligé de terminer par la plus folle des bêtises mais le geste y était. Il tendit son écharpe adorée avec les inscriptions dessus. Le portable que les shinigamis avaient permettait aussi d'émettre des appels alors pourquoi se retenir? Le borgne voulait absolument donner l'image de l'allié, ne donnant de comptes à personne et puis cela serait plus drole pour elle si elle ne restait pas seule comme ça dans son coin. Encore faut-il qu'elle accepte évidemment. Mais la question vint ensuite, celle que tout le monde posait naturellement par curiosité de connaitre le pourquoi de la venue, enfin elle ne voulait pas connaitre la raison mais depuis combien de temps...Cependant cela ne serait pas dans sa nature bavarde que de ne pas accentuer davantage le nombre qui sera énuméré...Levant les yeux au ciel pour se rappeller ce qu'il avait dit comme réponse au juvénile capitaine de la dixième division, le jeune garçon finit par répondre:

"Si je ne me trompe pas...Cela doit faire cent ans que je suis sur Terre. Depuis l'incident de Hirako Taisho et des autres. Et toi Lyly chan? Tu viens d'arriver ici?"
"Un autre exilé ?" [FB/PV : Kanna] Img-133848xdbet

C'était maintenant officiel (autrement qu'en box =P), Kanna allait appeler la jeune demoiselle Lyly-chan pour ne pas se manger la tête car il aimait donner des appellations à ceux qu'il cotoie bien que pour Tôshiro, le simple fait d'employer son prénom au lieu de son titre militaire était déjà amusant. En voyant le visage de la jeune fille, le garçon tenta de mettre ses mains en avant pour la caliner, mais se retint tout en montrant bien qu'il se forçait, comme s'il luttait intérieurement en gémissant et cria un bon coup tout en enchainant par un soupir. Non non, l'asile psychiatrique n'aurait jamais accepté de tels garçons dans le centre et puis qu'est ce qu'ils y feraient? Ce n'était pas un asile d'abrutis mais de déficients mentaux donc il n'en avait pas sa place. Plaçant ses mains derrière la tête, les joues gonflées afin d'exprimer son désarroi, Kanna exprima bien vite le pourquoi d'une telle scène:

"C'est injuste Lyly-chan! Tu es tellement mignonne que j'ai envie de te caliner mais je ne prendrais pas le risque de te blesser avec ces blessures sur ton corps."
"Un autre exilé ?" [FB/PV : Kanna] Img-13373265okh

Eh oui, ce n'était pas par peur de se prendre une possible baffe dans la figure qu'il ne s'était pas jeté sur elle mais bien parce que le risque qu'il touche par mégarde les blessures au cou ou encore sur les autres parties n'était pas à exclure. Ce ne serait pas amusant qu'elle souffre alors qu'il voulait lui faire du bien et puis elle lui donnait l'image d'une louve: charismatique mais impossible à atteindre tellement qu'elle était sauvage dans les relations sociales. Oui, l'image était parfaitement adaptée pour Lyly-chan qu'il côtoyait depuis maintenant quelques minutes sans qu'elle lui ait affirmé des mots le repoussant violemment...C'était un bon début.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyara Tsukiren
• Shinigami exilée | Ex-Ju-san ban tai fukutaishou | Défendeuse du peuple mélomane •
• Shinigami exilée | Ex-Ju-san ban tai fukutaishou | Défendeuse du peuple mélomane •
Lyara Tsukiren

Féminin Messages : 121
Age : 23
Localisation : Karakura

Feuille de personnage
Niveau:
"Un autre exilé ?" [FB/PV : Kanna] Left_bar_bleue38/100"Un autre exilé ?" [FB/PV : Kanna] Empty_bar_bleue  (38/100)
Expérience:
"Un autre exilé ?" [FB/PV : Kanna] Left_bar_bleue3270/4000"Un autre exilé ?" [FB/PV : Kanna] Empty_bar_bleue  (3270/4000)
Spécialisation: Zanjutsu

"Un autre exilé ?" [FB/PV : Kanna] Empty
MessageSujet: Re: "Un autre exilé ?" [FB/PV : Kanna]   "Un autre exilé ?" [FB/PV : Kanna] Icon_minitimeJeu 4 Mar - 16:01

Cela faisait maintenant bien longtemps que Lyara n’avait pu avoir une conversation à peu près "normale" avec quelqu’un d’autre que son Zanpakutô. En effet, personne ne se serait risqué à qualifier sa confrontation avec Ichimaru de conversation « normale ». Quand à son altercation avec une certaine jeune femme aux cheveux violets, elle avait fini en combat froid et mortel. A croire que chacune des discussions qu’elle avait pu avoir avec les habitants, ou les simples visiteurs de cette ville, n’étaient condamnées à n’être qu’un façade, élevée dans le but d’éviter le combat. Et elle n’y parvenait malheureusement pas toujours… La tension était palpable, réelle dans la ville de Karakura. L’apparition du Hell Hang, cette congrégation « secrète » et mystérieuse, avait rajouté un nuage de colère, de haine et de conflits divers et variés au-dessus de la ville d’origine de la jeune Shinigami. Ville d’origine ? Pouvait-elle vraiment la nommer ainsi ? Sachant désormais que sa naissance n’a pas eut lieu ici, ni même dans la région du Kantô, mais dans un autre monde, parallèle à celui des humains. Ni la Soul Society, et encore moins le Hueco Mondo. Un monde inconnu de tous, à part de ses habitants. La dimension du Roi. Cela semblait pour le moment embrumé de doutes et de mystères pour la jeune fille, ayant du mal à réaliser que le sang royal coule dans ses veines, et que cela lui confère une position…particulière. En fait, Lyara pense plutôt au danger qui guette la Soul Society et le Gotei 13, tout cela à cause d’elle et du médaillon qu’elle porte autour de son cou. Evidemment, elle ne le montrera à personne, ce médaillon, symbole de son appartenance à la famille maîtresse du monde des âmes. Mais le danger n’est pour le moins pas éradiqué. Les Arrancars viennent toujours ici, Lyara ne peut se vanter que d’avoir une chance incroyable de ne les avoir pas encore croisés, au détour d’une rue ou d’un toit. De la chance ? Ben, permettez-moi d’en douter. Croiser le bras droit (pourquoi le droit, d’ailleurs ?) d’Aizen, ce n’est pas ce que j’appelle de la chance. (Evidemment, t’étais morte de trouille quand on l’a croisé ! *Oh, ça va, hein…*). Quoi qu’il en soit, c’était sûrement la première conversation tranquille, où la colère et le combat ne se dissimulait pas derrière un mur de paroles tristes et sarcastiques. On pourrait appeler ça une conversation avec un drôle d’ex-lieutenant, plutôt gentil, malgré son comportement étrange avec elle et la mauvaise impression qu’il avait donné de sa personne lors de leur rencontre, en se gamellant d’une façon peu digne à ses pieds, à cause d’un grosse plaque de verglas qui avait trouvé le parfait moyen pour embêter les Shinigamis (ou les Arrancars) qui passaient (T’a oublié les Vizards ! *Tais-toi, bon sang de bonsoir !*) par ce toit, en face du lycée de Karakura. Ce dernier l’avait d’ailleurs rassuré sur le fait qu’elle ne serait plus toute seule à combattre et à survivre (il n’y a pas d’autre mots, désolé) dans ce nid de vermine (considérez que c’est une expression comme une autre que cette ville fourmille de Hollows). Ces paroles rassérénèrent un peu la jeune fille, bien qu’elle ait préféré que le jeune garçon ne mette pas sa main sur son épaule. Son tempérament sauvage et farouche, malgré son tempérament lunatique, restait constamment dominant, et elle avait dû mal à tolérer le moindre contact charnel de la part d’un autre qu’elle-même. Enfin, du temps qu’il ne lui sautait pas dessus… Puis, le jeune homme sembla réfléchir quelques instants puis une lueur éclaira son visage. Il s’accroupit, déposa son écharpe dans la neige verglacée et commença à écrire quelque chose dessus avec un feutre noir, sortit d’on ne sait où. Lyara faillit lui retirer l’écharpe des mains, horrifiée par cette scène de torture. Sa propre écharpe, blanche, en soie délicate mais particulièrement chaude et agréable au toucher, fit une syncope en voyant ce qu’infligeait ce Shinigami à l’une de ses sœurs. Lorsque ce dernier eut fini d’inscrire sur le tissu rouge, il se releva et la lui tendit.
«Voiliii ! C'est mon numéro de portable! Lorsque tu te sentiras seule ou que tu auras besoin que je vole à ton secours tel le chevalier servant, je viendrais. Foi de Kannar ! »

Après ces paroles pour le moins étranges et dépourvues de sens commun, Lyara prit le présent, et y jeta un coup d’œil. C’est à ce moment qu’elle comprit ce que signifiait ce « Kannar ». En guise de signature, son compagnon de fortune avait dessiné un portrait de lui, avec un bec de canard à la place de son nez. Cela fit sourire la jeune femme, bien qu’elle n’ait plus vraiment « l’âge » pour ces enfantillages. A l’image du (petit) capitaine de la 10ème division, Lyara était (bien trop) mature pour son âge, qui n’avait même pas dépassé celui de la majorité. Son air froid et impassible faisait parfois fuir les gens. Lorsqu’elle était vice-capitaine de la 13ème division, au début, elle avait eut du mal à acquérir la confiance et la sympathie de ses hommes en raison de son jeune âge. Son prédécesseur, Shiba Kaien, était un très bon vice-capitaine, malgré son caractère vantard, il traitait tous ses subordonnés de la même façon, avec camaraderie et gentillesse. Lorsque Kuchiki Rukia avait été dans l’obligation de tuer l’homme qui l’avait accueillie comme quelqu’un de « normal », elle avait déprimé pendant plusieurs jours. Et Lyara savait très bien qu’elle ne prendrait jamais la place importante que tenait Kaien dans le cœur de la soldate de la 13ème division, et sûrement dans aucun des membres qui avaient connus le jeune homme. Mais, au fil du temps, elle avait réussi à démontrer sa gentillesse, et sa douceur avait conquis bon nombre des protecteurs du monde réel. Ces derniers devaient énormément lui en vouloir, désormais, à cause de son exil. Elle soupira, prit l’écharpe rouge et entendit Kanna répondre à sa question. Sa curiosité et son intérêt remontèrent en flèche. Elle voulait absolument savoir si cette trahison était parvenue à ses oreilles lors de son « séjour » au Gotei 13. La réponse qui lui fut donnée, la laissa songeuse. Le départ des Vizards avait fait grand bruit à l’époque, elle en avait certes entendu parler. A vrai dire, elle n’en avait jamais croisé aucun, mais aurait bien voulu discuter avec l’un d’entre eux pour en apprendre un peu plus. Au même moment que la capitaine de la cinquième division…cent ans… La trahison de Kanna avait dû être noyée sous les rumeurs de l’exil d’Urahara Kisuke, Shihoin Yoruichi et les huit gradés, victimes de la hollowmorphose. Un siècle qu’il était ici ? Il ne faisait vraiment pas son âge… Mais autre chose attira l’intention de la jeune fille. *Comment…est-ce qu’il m’a appelé ?* Lyly-chan. Alors là, personne ne lui avait trouvé un surnom aussi étrange depuis des lustres. Personne n’y avait pensé, d’ailleurs. Pas même Hayate. Son compagnon l’appelait « Lya-chan ». La personne qui se risquerait à l’appeler ainsi, risquait de finir six pieds sous les pâquerettes…voir plus bas. Donc, Kanna restait pour le moment hors de danger. Oh attendez ! Tout d’un coup, ce dernier mit sa vie en péril. Il tendit les mains vers le visage juvénile de la jeune femme qui resta figée mais prête à lui foutre la baffe de sa vie s’il la touchait d’un doigt. Il parut prendre sur lui-même, sa bouche se tordit en un rictus de douleur et de déception, et finit par mettre ses mains derrière sa tête rousse, les joues gonflées comme des ballons de montgolfières et justifia un tel comportement avec ces mots :

"C'est injuste Lyly-chan ! Tu es tellement mignonne que j'ai envie de te câliner mais je ne prendrais pas le risque de te blesser avec ces blessures sur ton corps."

« Lyly-chan » en question en resta sans voix. Le fait qu’il dise qu’elle soit mignonne ne la frappa pas vraiment, elle était beaucoup trop froide et détachée du monde pour s’en rendre compte et punir l’insolent. Elle était plus…choquée, voir indignée. Elle fronça les sourcils et ses yeux reprirent leur teinte habituelle, un noir liquide, qui faisait penser à celui de l’encre que l’on étale sur du papier de riz. Ses blessures ne lui semblaient pas si graves que ça, elle était parfaitement capable de supporter une étreinte, de la part de Kanna, mais ce n’était pas cela qui la mettait dans le mécontentement.

-Même si je n’étais pas blessée, tu prendrais quand même un énorme risque en essayant de me câliner. Je te déconseille donc d’essayer…si tu tiens à la vie, bien entendu.

Elle ne plaisantait qu’à moitié. Son humeur joyeuse était toujours là, elle n’était encore point tout à fait disparue, il en fallait plus pour la faire changer d’humeur. De toute façon, le comportement de ceux avec qui elle discutait n’était pas du tout un facteur qui influençait ses humeurs changeantes, comme la lune et les marées. Certes, si on commençait à l’insulter et qu’elle était de bonne humeur, je ne dis pas qu’elle continuerait à être dans le même état d’esprit. L’importun risquait bien de finir avec un bâillon sur la bouche. Au lieu d’être assommé et livré à la police pour tapage nocturne. Lyara n’avait pas d’humeurs « extrêmes ». Autrement dit, elle n’était ni « noire », ni « blanche ». Elle était d’humeur toujours « grise ». Un gris uni mais qui changeait, penchant de temps en temps vers le blanc, plus souvent vers le noir, surtout en ces temps de conflits. Lorsqu’elle était plus jeune, cela était différent. Son humeur était soit joyeuse, soit pensive, ou encore furieuse et emportée. Lyara avait toujours l’écharpe en rouge dans sa main droite. Elle la plia soigneusement et la glissa dans son kimono. Au moins, voilà un répertoire peu commun, qu’elle ne risquait pas de confondre avec un autre ! Elle se souvint brusquement de la question que lui avait posé Kanna, quelques instants plus tôt, avant qu’il ne recommence à faire l’imbécile.
-Je suis ici depuis quelques semaines, c’est tout.

Elle ne précisa pas les raisons de son exil, car elles n’appartenaient qu’à elle et elle n’avait pas envie de les exposer à qui que ce soit. De plus, Tsuvayama Kanna ne lui avait pas non plus exposé les siennes. Pourquoi le ferait-elle donc ? Cela ne ferait que replonger leur conversation dans la mélancolie, ce qu’elle ne désirait pas particulièrement. Il valait mieux alléger l’atmosphère en parlant d’autre chose. Malheureusement, Lyara n’était pas très douée pour discuter avec les gens. Et en plus, elle n’en n’avait plus vraiment l’habitude. Le temps s’écoula en silence, Lyara toujours la tête levée vers le ciel, l’air pensif, le cou dissimulé par son écharpe blanche. Elle avait désormais une connaissance autre qu’Akane dans cette ville. Une bonne chose ou une mauvaise ? Elle n’avait pas envie de devoir supporter la douleur qu’occasionne la perte d’un être cher. Elle ne voulait plus de cela. C’était pour cela qu’elle devait devenir plus forte. Pour pouvoir protéger cette ville et ses habitants. Elle ne pensait pas vraiment au Bankai mais quelques bons entraînements devraient sûrement la faire progresser, suffisamment en tout cas pour les combats à venir. Car il y aurait sûrement des batailles dans cette ville, convoitée par Aizen, protégée par le Gotei 13 et occupée par les Vizards, humains et membres du Hell Hang. Elle se demanda quel était le niveau de Kanna. Il était un ancien lieutenant, cela ne pouvait être considéré comme négligeable. Donc, même lui et elle ne parvenait pas à repousser tous les Hollows ? On pouvait considérer cela comme du délire, non ? De plus, malgré son drôle de comportement, son « jumeau », du moins en situation, avait une pression spirituelle assez importante et il semblait assez bien manier son sabre. Ce dernier était assez long, plus long que le commun des Zanpakutô, à l’inverse de Hikari no Kami, qui, lui n’atteignait pas le mètre populaire que mesuraient ses confrères. Le fourreau et le manche était fait de métal noir et blanc. La jeune fille entendit Hikari no Kami faire son apparition à ses côtés, signe qu’il venait de remarquer quelque chose d’inhabituel. Un loup blanc aux yeux couleur d’eau, voilà à quoi ressemblait la véritable forme de son compagnon. *Que se passe-t-il, Hikari ?* Ce dernier n'accorda pas un regard à Kanna, comme à son habitude, mais sa voix douce et froide se fit entendre dans l’esprit paisible de la jeune fille :
*Il y a une pression spirituelle anormale de ce côté-ci.*
La jeune femme tourna la tête et joignit ses efforts à ceux de son ami pour détecter cette force. Elle la sentit, et ne la reconnut pas spécialement....à moins que...cette pression lui semblait un peu familière... Non pas qu'elle en connaissait le détenteur, mais... Lyara tourna la tête vers Kanna, un peu inquiète, et haussa un sourcil blanc d’un air interrogateur, se demandant s’il avait senti lui aussi cet (ou ces) hommes faire leur apparition dans le monde réel.


[To be continued...]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tochi-de-aru.forum-pro.fr/forum.htm
Contenu sponsorisé




"Un autre exilé ?" [FB/PV : Kanna] Empty
MessageSujet: Re: "Un autre exilé ?" [FB/PV : Kanna]   "Un autre exilé ?" [FB/PV : Kanna] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
"Un autre exilé ?" [FB/PV : Kanna]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "Oeil plus bas que l'autre" et custom
» Un autre monde , un autre " Regard "
» A paraitre " un autre regard sur les zoos" collectif
» "Vouloir être quelqu’un d’autre c’est gâcher la personne que vous êtes." -Kurt Cobain
» "Le conte de l'autre et Amon"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach The New World :: Monde Réel :: Karakura :: Lycée-
Sauter vers: