AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 _Moonlight*

Aller en bas 
AuteurMessage
Neliel Tu Oderschvank
• Ancienne Tercera Espada | Pot de colle baveux | Sexy Miss •
• Ancienne Tercera Espada | Pot de colle baveux | Sexy Miss •
avatar

Féminin Messages : 247
Age : 24
Localisation : Hueco Mundo

Feuille de personnage
Niveau:
49/100  (49/100)
Expérience:
2420/5000  (2420/5000)
Spécialisation: Hakuda

MessageSujet: _Moonlight*   Ven 19 Fév - 10:54

Spoiler:
 

    Masque blanc. Peau rouge. Lame grise.

    La fine silhouette de la jeune femme se détachait de l'obscurité envahissante de la Forêt des Menos. Elle marchait lentement, son pas n'était pas très assuré, l'une de ses jambes était lourde. En y regardant de plus près, on pouvait voir que son corps était couvert de blessures...plus ou moins ouvertes, plus ou moins graves. Ses vêtements étaient lacérés -tristes témoins d'une bataille- et imprégnés du sang ennemi et du sien. Cependant, son visage couvert en partie par sa chevelure maculée, n'exprimait ni la peur ni l'inquiètude...on y voyait juste une profonde tristesse. Abysse.

    Os pourpre.

    Neliel Tu Oderschvank, elle était tombée au mauvais endroit au mauvais moment, son énergie spirituelle avait attiré les Hollows des alentours. La jeune femme avait du lutter pour que sa vie ne lui soit pas pillée, arrachée! C'était la seule raison pour laquelle elle s'était battue: la survie, ni plus ni moins. La bataille avait été rude et longue mais elle avait fini par réussir à terrasser ses ennemis, non sans récupérer des blessures qui ne laisseront que des cicatrices physiques...
    La jeune femme s'arrêta, derrière elle, plusieurs flaques de sang retraçaient son parcours, la plaie la plus grave et la plus urgente à soigner qui partait du haut de son épaule au bas de son échine saignait abondamment, sa main qui faisait pression sur la plaie était maintenant d'un rouge vif! L'esprit embrumé de l'Arrancar, pour la première fois depuis son combat, fut traversé par la peur...la crainte de disparaître. Elle avait vu des centaines de Hollows mourir sous ses yeux, mais jamais auparavant elle ne s'était demandé ce qu'il advenait d'eux. Jamais elle n'avait éprouvé de la peur à ce qui allait se passer «après».

    Sable carmin.

    Freak? Les yeux de la jeune femme se trouvèrent voilés, son corps lui semblait lourd et léger à la fois, ses jambes ne voulaient plus répondre tout comme ses bras...Étrangement, elle ne lutta pas. Pas cette fois. Elle n'avait plus envie. En un mouvement final, Neliel vint s'écraser comme une poupée de chiffon sur le sol froid du Hueco Mundo, ne provoquant qu'un infime tressaillement dans l'air. Son corps gisant, son ondoyante chevelure, son torse se soulevant d'un rythme saccadé secoué par des tremblements sous lequel une mare s'étendait et s'épanouissait, teintant de rouge le sable blanc. Son souffle se faisait plus lent au fur et à mesure que les minutes défilaient, tout était étrangement calme...rien ne semblait vouloir perturber ce qui allait être ses derniers instants.

    Cauchemar d'ébène.

    Nightmare? Le soleil mordit la chair tendre de Neliel, elle était immobile, les yeux fixés sur le vide -Que voyait-elle?- L'Arrancar resta longtemps ainsi, elle voyait un ciel trop bleu et trop lumineux, ce n'était pas l'abîme noir et sans étoile sous lequel elle se trouvait il y a peu. C'était une salle trop blanche baignée de lumière.
    Enfin, ses muscles se mirent à répondre et bougèrent, mais Neliel se ravisa vite car ils étaient raides et douloureux. Pourquoi? elle se souvint alors de tout! Le froid qui l'envahissait peu à peu, la sensation de vide, la peur de disparaître...elle était toujours là. Était-ce «l'après?» Lentement, elle bougea sa main et se pinça la joue, cette action fut difficile mais elle put au moins se prouver qu'elle était belle et bien vivante. Était-elle heureuse d'avoir été sauvée? Épuisée, elle ferma les yeux et sombra dans le sommeil.
    Second réveil. Le soleil, encore une fois mordit le visage de la jeune femme, elle était toujours dans cette salle maculée de blanc, sur un lit lui aussi trop blanc. Neliel bougea, elle attendit que la douleur sourde devenue familière vienne, mais rien ne se passa..! Elle était guérie, sa régénération avait dû être longue au vu de l'ampleur de ses blessures. Normalement l'Arrancar aurait dû y rester, disparaître, mais quelqu'un ou quelque chose en avait décidé autrement! La jeune femme se redressa, son corps était couvert de bandage, ils étaient propres, on avait du les changer il y a peu. On lui avait même laissé de quoi se changer: une simple tenue blanche...encore.
    Nell l'enfila rapidement, ses cheveux en bataille retombèrent avec nonchalance jusqu'à ses reins, elle comptait bien sortir de cet étrange bâtiment et rencontrer son sauveur. Pour le remercier? Non...juste le rencontrer. Elle ne dirait merci qu'une fois ces intentions connues.




Dernière édition par Neliel Tu Oderschvank le Ven 19 Fév - 13:30, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neliel Tu Oderschvank
• Ancienne Tercera Espada | Pot de colle baveux | Sexy Miss •
• Ancienne Tercera Espada | Pot de colle baveux | Sexy Miss •
avatar

Féminin Messages : 247
Age : 24
Localisation : Hueco Mundo

Feuille de personnage
Niveau:
49/100  (49/100)
Expérience:
2420/5000  (2420/5000)
Spécialisation: Hakuda

MessageSujet: Re: _Moonlight*   Ven 19 Fév - 11:51


    Papier de Ciel.

    Neliel se dirigea silencieusement jusqu'à la porte. Elle jeta un regard rapide dans la chambre: mis à part le lit, il n'y avait rien d'autre. Elle poussa alors la lourde porte qui ne s'ouvrit pas, la jeune femme insista. Sans résultat. Elle était prisonnière. Apparemment son «sauveur» ne comptait pas la laisser s'échapper facilement. Il n'y avait comme autre ouverture, qu'une misérable meurtrière verrouillée par des barres d'acier d'où la lumière du soleil s'engouffrait. Aucune issue. Neliel allait devoir attendre que le propriétaire de cette demeure se manifeste si elle voulait pouvoir s'échapper de cette sordide prison. L'Arrancar s'adossa au mur et se laissa glisser afin de s'asseoir. Elle leva la tête en direction de la minuscule fenêtre qui donnait sur l'extérieur à l'apparence trop parfaite. Doucement, elle articula.

    Neliel- «Où ai-je donc était emmenée..?»

    Les minutes défilèrent, les heures se suivirent et se ressemblèrent sans que rien ne se passa...L'Arrancar lutta contre l'ennui mais le sommeil était encore la meilleur option. Elle pouvait dormir sans crainte, car si l'on avait voulu la tuer, on ne l'aurait pas soigner avec tant de précaution, elle serait alors morte depuis longtemps. Neliel ferma les yeux une troisième fois...pour se réveiller une troisième fois encore, au son de la porte qui crissa lentement après qu'on l'ai déverrouillé. La jeune femme ouvrit alors un oeil, lentement, une silhouette au visage pâle se dessina devant elle, tout près. Instinctivement, Nell eut un mouvement de recul et son bras balaya d'un geste défensif l'étrange apparition, qui recula aussitôt avec agilité.

    Neliel- «Qui!?»

    Surprise, dans sa somnolence, la jeune femme ne vit pas distinctement le nouvel arrivant, met en y regardant de plus près, elle constata qu'il s'agissait d'un Hollow. Il était sans aucun doute puissant de par la nature de son reiatsu, il s'agissait d'un Arrancar tout comme elle. Il était lui aussi vêtu de blanc, son corps était immense et maigre, ses cheveux étaient sombres, retombant sur un visage qui, dès la première impression fut désagréable à Neliel qui ne put s'empêcher de froncer les sourcils. Cette présence lui était gênante! Elle aurait aimé pouvoir le faire disparaître de son paysage. L'inconnu lui jeta un regard qui voulait sans doute dire la même chose...il aurait aimé la faire disparaître. Antimatière.

    Bouche Vermeil.

    Neliel se releva, elle n'arrivait qu'au cou de cet immense personnage, cependant elle ne voulait pas paraître faible en restant terrée dans son coin. Il continuait à la regarder avec mépris. Elle ne baissa pas les yeux. Un silence lourd s'installa au sein de la chambre aux allures reposantes. La jeune femme brisa alors cette atmosphère tendue en disant d'une voix sèche et coupante.

    Neliel- «Qui es-tu?»

    Ce fut des mots courts et clairs. La jeune femme ne tenait pas à discuter longuement avec cet individu. Elle attendait de lui une réponse tout aussi courte avant qu'il ne lui débarrasse le plancher. Cependant, le jeune homme se contenta de la regarder avec plus de mépris avant de lâcher avec insolence.

    Inconnu- «Tss. Comme si un déchet comme toi avait besoin de le savoir.»

    Sur cette phrase, il tourna le dos à Nell qui le toisa avec encore plus de rage. Elle ne pouvait rien faire...elle ne savait pas si elle se trouvait en territoire ennemi ou non. Attaquer cet inconnu reviendrai à signer son arrêt de mort s'il n'était pas seul, de plus elle revenait tout juste de convalescence. Ce n'était donc tout bonnement pas possible de se laisser aller à ses instincts. Voyant le combat interne qui s'opérait dans l'esprit de la jeune femme entre raison et folie, l'inconnu lui lança un sourire mesquin avant d'ajouter.

    Inconnu- «Nnoitra. Souviens t'en. Sur ce, même si ça m'emmerde plus qu'autre chose de m'occuper des déchets, j'ai reçu l'ordre de t'amener jusqu'à Aizen.»

    Il s'était joué d'elle. Une aversion sans borne à l'encontre de ce Nnoitra vit le jour dans le coeur de Neliel. Cependant, les mots qu'elle avait entendu firent s'évanouir sa colère. Aizen, elle avait déjà entendu ce nom...Il lui faisait froid dans le dos. C'était donc pour ça qu'on l'avait «sauvé». Qu'allait-il donc bien lui vouloir à elle? Mais avant qu'elle n'eut le temps de réfléchir, deux autres Arrancars plus faible que le premier et qu'elle s'avancèrent dans la chambre et se saisirent de ses bras.

    Neliel- «Que..!? Je n'ai pas besoin que l'on m'escorte.»

    Seconde humiliation. Personne ne prit la peine de relever. Elle fut emporter ainsi à travers les immenses couloirs de Las Noches jusqu'à la salle du trône. Elle marchait derrière Nnoitra qui lui lançait de temps à autre un sourire méprisant. Les deux Arrancars à ses côtés ne lâchèrent pas ses bras, ainsi immobilisée elle n'était pas en position de répliquer...


    Oeil de Verre.

    Le convoi arriva dans une salle au plafond immensément haut et à la longueur démesurée. Au bout de cette pièce, plusieurs Arrancars aux reiatsu plus ou moins puissants faisaient face à trois hommes qui eux, n'étaient pas des Hollows mais des Shinigami. L'un d'eux devait être Aizen. Les poumons de Neliel se figèrent, elle était pétrifiée à la simple idée de ce qui allait peut-être suivre...Les yeux des Espadas dévisagèrent la jeune femme qui n'osait plus bouger. Une fois devant le trône, les deux gardes la lâchèrent. Elle avait récupéré ses bras mais son esprits s'était envolé.
    Des bruit de pas résonnèrent, «ça» s'approchait d'elle, «c'était» tout près. Nell n'osa pas lever les yeux, elle en était de toute façon incapable. Une main frôla son front balayant ses mèches qui cachaient son visage...Ce contact la fit frissonner de peur. Avant qu'elle ne s'en rendit compte, son bras balaya la main glacée. La jeune femme regarda alors l'homme qui se tenait devant elle. C'était lui, elle en était certaine, ce ne pouvait qu'être Aizen. Ce dernier se rapprocha de Neliel sans tenir rigueur de son geste précèdent avant de chuchoter à son oreille.

    Aizen- «Bienvenue. Tercera Espada.»

    Écoute! Entends -tu le souffle lent et perturbé du néant..? C'est elle, le vide, le "rien", l'Invisible!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
_Moonlight*
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach The New World :: Hueco Mundo :: Desert Blanc :: Fôret des Menos-
Sauter vers: