AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un entraînement...épuisant [PV : Andreijz]

Aller en bas 
AuteurMessage
Minazuki Kyoko
• Membre du Hell Gang | Acedia | Belphegor | Miss Pillow •
• Membre du Hell Gang | Acedia | Belphegor | Miss Pillow •
avatar

Féminin Messages : 21
Age : 23
Localisation : Dans mon lit...

Feuille de personnage
Niveau:
40/100  (40/100)
Expérience:
0/5000  (0/5000)
Spécialisation: Hakuda

MessageSujet: Un entraînement...épuisant [PV : Andreijz]   Dim 21 Mar - 0:11

Mon dieu, mon dieu, pourquoi était-il donc si difficile de se lever le matin ? Devoir s'extirper des draps chauds et doux, pour aller à la rencontre du "froid" matinal, mais qui diable avait pu inventer un pareil supplice ? Si Kyoko l'avait sous la main, il risquait de passer un sale quart d'heure. Malgré l'heure avancée de la matinée, onze heures passées, et la température étouffante, du moins du point de vue des domestiques et de ses parents, vivants sous le même toit qu'elle, qui régnait dans la grande chambre de Kyoko, la jeune femme avait le plus grand mal à bouger le moindre petit doigt pour sortir de son lit, où l'on aurait pu loger une demi-douzaine de personnes, et où l'on aurait pu se perdre dans les tissus blancs qui le recouvraient. Après un long moment d'hésitation, la jeune femme fit glisser l'une de ses jambes hors du lit, bientôt suivie de l'autre, et ses pieds atterrirent en douceur dans ses pantoufles. La jeune fille grimaça, poussa un long soupir, avant de se lever complètement, épuisée par un tel effort. Marchant difficilement jusqu'à sa fenêtre, elle tira lentement les rideaux rouges : un flot de soleil qu'accompagnait une chaleur matinale amplifiée par le verre qui la séparait de l'extérieur, tomba sur elle, éclairant ses yeux verts sombres, se répandant dans toute sa chambre. On frappa à sa porte :

-Minazuki-sama...!
-Entrez...

Une jeune femme, qui avait l'habitude de rester quelques heures le samedi matin pour faire le ménage dans la résidence (n'imaginez même pas Kyoko dépoussiérer ne serait-ce qu'un millimètre carré) pénétra dans la pièce, feignant d'ignorer le chaos et tentant d'éviter de marcher sur l'un des disques qui traînaient sur la moquette grise. Elle lui demanda si elle avait la permission de partir plus tôt, aujourd'hui, car elle avait un rendez-vous urgent soi-disant, du moins la jeune humaine comprit ces quelques mots balbutiés dans la bouche de la jeune personne qui se tenait devant elle, apparemment gênée du fait de trouver son "employeuse" en chemise de nuit et les cheveux ébouriffés. Kyoko, en guise de réponse, hocha à peine la tête. La jeune femme s'inclina poliment, puis sortit, avant de s'enfuir, droit vers son "rendez-vous urgent". A vrai dire, elle avait tout simplement rendez-vous avec son petit ami, mais cela était égal à Kyoko qui préférait tant qu'à faire, rester seule, à passer son temps à glander dans la grande maison. Son ventre gronda, et elle prit une pomme dans un panier, posé prêt de son bureau. On l'avait placé là, car la jeune femme ne pouvait tolérer qu'on lui fasse descendre une seule marche pour aller "goûter" lorsqu'elle avait une petite faim... Après avoir mangé sa pomme, une demi-heure plus tard, tout en regardant le soleil qui s'étalait largement sur la petite ville de Karakura, Kyoko se décida à s'habiller, très lentement comme à son habitude, chacun de ses gestes étant une lutte contre sa flemmardise et contre son démon...Belphegor. Lorsque ce dernier l'avait "infiltré", il y a plus de sept ans, elle n'avait sut que lui résister réellement jusqu'à l'âge de treize ans, l'année où elle avait rencontré Nobugana-sama. Ce dernier l'avait aidé à sceller son démon dans l'anneau qu'elle portait à son doigt, et depuis Kyoko avait de moins en moins de mal à s'opposer à lui. Au grand désespoir du démon de l'Acédie, qui aurait voulu s'amuser avec son "jouet" un peu plus longtemps... Mais bon, il attendrait son heure... Autant de temps qu'il le faudra. Lorsqu'elle eut finit d'enfiler une jupe plissée verte émeraude, ainsi qu'un tee-shirt à manche longue identique et des collants blancs, elle descendit dans la salle à manger. Elle n'avait plus très envie de manger, phénomène dû à sa flemme de sortir quelque chose des armoires de la cuisine. Elle se contenta donc de manger une autre pomme, qu'elle dissimulaient partout dans la maison, au cas où, et sortit sur la terrasse. La chaleur bienfaisante de la matinée la revigora un peu, et elle s'assit sur une chaise, tout en continuant de croquer dans sa pomme, le regard fixé sur un point vers l'horizon. En ce moment-même, elle ne pensait strictemment à rien : chose difficile pour le commun des mortels, mais naturelle chez Kyoko. Après quelques heures, tout au plus passées à lézarder au soleil, la jeune femme se releva et décida d'aller rendre une petite visite à ses compagnons du Hell Gang. Cela tromperait son ennui, et lui donnerait l'illusion d'une occupation, voir même d'un plaisir. Elle alla mettre ses chaussures, puis, poussa doucement la porte d'entrée, puis le portail en fer forgé. Ses jambes se dirigèrent tout naturellement vers le Q.G. Elle n'avait qu'à se laisser guider par ses instincts. Espérons qu'il y ait au moins quelqu'un là-bas...sinon cela mettrait Kyoko de mauvais poil, chose à ne surtout pas faire si on tenait à sa vie...

Lorsque la jeune fille arriva à dstination, elle poussa la porte et tomba sur un personnage qu'elle n'avait encore jamais croisé ici... Elle baîlla longuement, mettant sa main fine de pianiste discrètement devant sa bouche et marmonna doucement :


-Nani...? Qu'est-ce que tu fais là...toi ?

Elle aurait aussi pu lui demander de déguerpir dans la seconde, ou le tuer tout de suite pour éviter de perdre son temps, mais elle était bien trop fatiguée par sa marche forcée pour aligner plus de mots... Elle attendit, donc la tête penchée sur le côté, ses yeux verts sombres teintés d'ennui et d'indifférence, les explications de l'intrus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andreijz
• Membre du Hell Gang | Superbia | Lucifer | Harder, Better, Faster, Stronger •
• Membre du Hell Gang | Superbia | Lucifer | Harder, Better, Faster, Stronger •
avatar

Masculin Messages : 64
Age : 37

Feuille de personnage
Niveau:
44/100  (44/100)
Expérience:
1320/5000  (1320/5000)
Spécialisation: Hakuda

MessageSujet: Re: Un entraînement...épuisant [PV : Andreijz]   Mar 23 Mar - 12:16

Affalé dans le canapé poussiéreux qui avait auparavant accueilli l'auguste popotin de Machi, je levais la main à hauteur de mes yeux, mon pouce et mon index enserrant l'anneau que le dénommé Shuya avait laissé avant de partir. Apparemment de facture simple, il scintillait sous les assauts des traits de lumière qui filtraient par les fenêtres. Il ressemblait fort à mon bracelet de bras. Formé d'entrelacs celtiques, je distinguais cependant de minuscules pierres précieuses qu'aucun bijoutier humain n'aurait pu tailler tellement le travail était fin et microscopique. Plusieurs couleurs se bataillaient dans les espaces entre les cercles d'argent pur. Très semblable à mon bracelet de bras, oui. Mais là ou mon bracelet était le produit de la nanotechnologie que j'avais volé en m'enfuyant de la Fondation, je sentais à travers les vibrations de l'objet l'immense pouvoir qu'il recelait. Shuya ne m'avait pas menti. Accepter d'entrer dans son « Hell Gang » m'offrirait un pouvoir hors des limites de la compréhension humaine.

Mais je me connaissais. Allais-je supporter d'être aux ordre de ce Nobunaga? Ou allait-il avoir l'esprit de me laisser mener ma barque? Mais Machi s'était trompée. Me proposer plus de pouvoir n'était pas la solution pour mef aire rejoindre cette troupe de démons. Mais la perspective de combats contre des adversaires valables, voilà qui était tentant. Lucifer était en moi depuis ma naissance, apparemment. Il s'était révélé à moi, très douloureusement, d'ailleurs. Je n'avais pas le pouvoir, la capacité de le contrôler. Et c'était certainement parce que l'anneau permettait de sceller la volonté de Lucifer, son pouvoir, en moi, que j'allais sans doute accepter cette offre.

Dans le cercle de métal, un rayon de soleil accrocha le métal. Je pris ça pour un signe, et glissait lentement mon index droit dans l'anneau. Je sentais les vibrations du pouvoir à travers l'anneau, à travers ma peau, à travers mon esprit. L'anneau venait de sceller la puissance de Lucifer, la soumettant à ma volonté. Je pouvais désormais appeler le démon de l'orgueil selon mes désirs. La puissance de cet objet était impressionnante. D'où venait-il? Qui l'avait créé? Qui avait pu insuffler le pouvoir de sceller la puissance d'un démon biblique dans un objet de fabrication aussi humaine?

Perdu dans mes pensées, je sentis l'approche de quelqu'un bien plus tard que d'habitude. Mais si quelqu'un venait ici, c'est qu'il savait ou il allait. Et que donc, depuis quelques secondes, nous étions collègues. Laissant aller ma tête en arrière, je fermais les yeux, savourant le fait d'être de nouveau moi-même. Lucifer était scellé, Andreijz était présent. Et j'allais faire connaissance avec un ou une collègue.

-Nani...? Qu'est-ce que tu fais là...toi ?

OK. Ca commençait bien. J'ouvrais les yeux et tournais la tête vers la voix haut perchée, faisant tomber mon regard sur une jeune fille aux yeux d'un verts sombres, noyés d'ennui. Les miens, billes d'or, preuve de ma personnalité, s'allumèrent instantanément d'une flammèche sauvage. Le débit lent et monotone de la question m'avait déjà porté sur les nerfs avant même qu'elle ne finisse de la poser.

-Putain, la politesse se perd dans ce pays. Et on dit que les japonais sont bien éduqués... j'me marre, tiens. Et toi, tu es qui? La politesse veut qu'on se présente d'abord, non, chez vous?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minazuki Kyoko
• Membre du Hell Gang | Acedia | Belphegor | Miss Pillow •
• Membre du Hell Gang | Acedia | Belphegor | Miss Pillow •
avatar

Féminin Messages : 21
Age : 23
Localisation : Dans mon lit...

Feuille de personnage
Niveau:
40/100  (40/100)
Expérience:
0/5000  (0/5000)
Spécialisation: Hakuda

MessageSujet: Re: Un entraînement...épuisant [PV : Andreijz]   Mer 24 Mar - 14:16

Un garçon un peu plus âgé qu’elle était affalé dans le vieux canapé délabré, place habituellement réservée à Kyoko ou à Machi, cela dépendait des jours, mais en général la jeune femme possédée par le démon de l’acédie prenait tellement de place sur le matelas, qu’elle en avait « hérité ». En plus de lui piquer sa place, ce jeune insolent se permit de lui faire des remarques sur sa façon d’aborder les gens, évoquant à tort et à travers la politesse légendaire des japonais (cet allusion pouvait peut-être indiquer qu’il n’en était pas un) et lui demanda lui-même, un peu brutalement, qui elle était. La jeune femme remarqua ses yeux dorés, illuminés d’une lumière peu commune, semblable à celle qui envahissait ses yeux verts lorsque Belphegor avait la fâcheuse envie de se manifester, et haussa un sourcil, avant de bâiller une nouvelle fois, le comble de l’impolitesse, face à une telle demande. Mais, si vous ne l’aviez pas encore tout à fait réalisé, Kyoko se fichait de la politesse comme de son premier bâillement, et ce n’était pas près de changer, même si cet homme possédait une forte pression spirituelle, supérieure à la sienne. De toute façon, c’était lui qui était en tort : cet endroit été réservé aux membres du Hell Gang uniquement. Il n’avait rien à faire ici. Mais bon…Kyoko n’était vraiment pas douée pour négocier, même prononcer quelques mots lui demandait un effort considérable, dont elle se serait bien passée… Oh oui…la paix éternelle…ne rien faire pendant des heures, se laisser dériver au gré de ses envies… Se rendant compte que Belphegor s’était une nouvelle fois glissé à son insu dans son esprit, elle l’y chassa d’un froncement de sourcils. Le démon grogna, déçu et retourna dans son antre : le petit anneau en argent que la jeune femme portait sur son annuaire gauche. Une simple émeraude, très petite et magnifiquement ciselée y était incrustée. Elle se mit à briller un bref instant, signal de l’énervement de celui qui y était enfermé. Mais son hôtesse n’y prêta guère d’attention, se remémorant la phrase du jeune homme. Possédant une mémoire auditive absolue, cela lui était d’une simplicité enfantine. Hum, qu’avait-il demandé, déjà ? Ah oui ! Son identité… Pffff, c’était quoi cette manie qu’avait les gens de demander à chaque fois le nom des personnes qu’ils rencontraient pour la première fois ? Ca n’avait aucun intérêt, une perte de temps et surtout d’é-ner-gie. Enfin…elle devrait quand même répondre à ce prétentieux qui se permettait de faire des reproches, pour éviter un conflit bien ennuyeux :

-Tu me soules avec tes histoires de politesse… Mais bon je vais quand même te répondre : mon nom est Minazuki Kyoko. Et maintenant, si tu pouvais me rendre mon canapé, ça m’arrangerait, cette marche et ce discours m’ont épuisée.

Il ne lui en fallait vraiment pas beaucoup, mais cette affirmation n’était pas une hyperbole : La jeune personne était vraiment épuisée. Elle rentra donc entièrement dans la grande salle et jeta un coup d’œil autour d’elle : rien n’avait changé, c’était rassurant, car elle détestait se détacher de son quotidien. Mais quelques traces de reatsu résidaient encore ici : celui de Machi, de Shuya et de…ben, de ce rigolo qui n’avait rien de mieux à faire que de piquer sa place et de l’envoyer dans les roses, alors qu’elle venait à peine d’arriver. Il n’avait toujours pas bougé d’ailleurs. Mais Kyoko n’y prêta qu’une attention distraite : d’après ce qu’elle pouvait « intercepter », Shuya et Machi venait à peine de quitter le QG. Ils avaient dû donc voir le jeune homme. Alors pourquoi ne l’avoir pas renvoyé d’où il venait avec un coup de pied aux fesses ? D’après ce qu’elle pouvait savoir de son supérieur, Nobunaga Shuya, il était doté d’un esprit froid et calculateur, il n’aurait pas laissé un tel individu ce promener aussi librement dans la cache des membres du Hell Gang. Il devait avoir une bonne raison. Son regard sombre se posa sans une once d’intérêt sur le jeune garçon, le détaillant un bref instant. A part ces drôles d’yeux, il n’avait rien de spécial. Mais il n’était pas japonais, et cela, Kyoko en était sûre et certaine. Alors qu’elle se décidait enfin à supprimer ce déplaisant personnage ; elle remarqua qu’il portait une bague à sa main droite. Et alors, aurait put-elle se dire. Les humains, ses "semblables", avaient de drôles de manies, il est vrai mais bon, qu'est-ce qui la dérangeait à ce point ? Elle se concentra un bref instant et se rendit alors compte que cet anneau dégageait, comme le sien, une aura maléfique, et que sa beauté était telle qu'aucun bijoutier n'aurait pu en créer d'aussi beau. Impressionant. Mais cela n'intéressait pas la jeune personne aux cheveux noirs, encore ébourriffés, car elle avait oublié de se les coiffer correctement ce matin. Non, ce qui l'intriguait c'est que ce jeune garçon l'ait en sa possession. Ce garçon faisait-il lui aussi parti du Hell Gang ? Ou ce n'était qu'une bête conïncidence ? Elle se tourna, l'air de plus en plus las, vers son interlocuteur et lui demanda, sans même faire l'effort de le regarder dans les yeux :

-Ce n'est pas mon genre de demander aux gens, comment ils s'appellent, mais...j'aimerais bien savoir qui tu es exctement. Et ce que fait cette bague à ton doigt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andreijz
• Membre du Hell Gang | Superbia | Lucifer | Harder, Better, Faster, Stronger •
• Membre du Hell Gang | Superbia | Lucifer | Harder, Better, Faster, Stronger •
avatar

Masculin Messages : 64
Age : 37

Feuille de personnage
Niveau:
44/100  (44/100)
Expérience:
1320/5000  (1320/5000)
Spécialisation: Hakuda

MessageSujet: Re: Un entraînement...épuisant [PV : Andreijz]   Lun 29 Mar - 14:59

Je commençais à me demander si quelqu'un habitait là-haut, dans le crane de celle qui me parlait. la tête penchée sur le côté, je m'attendais presque à ce qu'un filet de bave coule de sa bouche jusqu'au sol. L'oeil éteint, la psyché probablement au diable Vauvert, mon interlocutrice semblait à deux doigts de s'endormir debout, droit devant moi. Je contemplais les lèvres de la jeune fille bouger doucement, je commençais à croire que j'étais coincé dans un moment bullet time de Matrix...

-Tu me soules avec tes histoires de politesse… Mais bon je vais quand même te répondre : mon nom est Minazuki Kyoko. Et maintenant, si tu pouvais me rendre mon canapé, ça m’arrangerait, cette marche et ce discours m’ont épuisée.


-Bah voilà. ca t'a pas arraché la gueule non?

-Ce n'est pas mon genre de demander aux gens, comment ils s'appellent, mais...j'aimerais bien savoir qui tu es exactement. Et ce que fait cette bague à ton doigt.

- Pas ton genre, hein? C'est ça... J'm'appelle Andreijz Chiwakzesly. Et cette bague c'est celui que j'pense être ton chef qui me l'a filé. Elle me permet de sceller mon autre personnalité. Et toi? Celle à ton doigt te sert à quoi, à part faire croire que tu viens de la haute?

Toujours assis dans mon coin du canapé, je laissais son aura de flemmardise me gagner et étouffais un bâillement, plaçant vaguement ma main devant la bouche, puis me laissais à nouveau choir la tête en arrière sur le canapé, qu'elle regardait avec envie. Ouais, ben elle était taillée comme un cure-dent, elle avait toute la place pour s'asseoir, hein... Mais moi, je savais pas quoi faire. Shuya et Machi s'étaient barrés sans rien me dire. Finalement, c'était peut-être une chance que la feignasse en chef du Hell Gang se soir pointé. Je fermais les yeux et me laissais porter par une semi-conscience, laissant els mots franchir mes lèvres dans un souffle.

-Bon, alors, Kyoko, c'est quoi le but du jeu? On est là pour faire quoi??

Le ciel que je voyais à travers les fenêtres était d'un bleu pur, comme les yeux de celui que j'abritais. Et j'étais déçu de ce qui se passait. Machi n'avait pas comblé mes plans, il allait falloir que je parte en chasse d'une autre victime. Parce que celle qui était là, c'ets pas elle qui allait satisfaire mes instincts...



(désolé pour la petitesse)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minazuki Kyoko
• Membre du Hell Gang | Acedia | Belphegor | Miss Pillow •
• Membre du Hell Gang | Acedia | Belphegor | Miss Pillow •
avatar

Féminin Messages : 21
Age : 23
Localisation : Dans mon lit...

Feuille de personnage
Niveau:
40/100  (40/100)
Expérience:
0/5000  (0/5000)
Spécialisation: Hakuda

MessageSujet: Re: Un entraînement...épuisant [PV : Andreijz]   Ven 2 Avr - 18:39

Il était vraiment très chiant celui-là… Il ne pouvait donc pas arrêter de poser des questions indignes de son intérêt (en même temps une question avait rarement un intérêt quelconque pour Kyoko), pendant au moins quelques minutes ? Elle avait vraiment l’impression de dormir debout. Ce qui n’était qu’à moitié une impression : les yeux à demi-clos, elle regardait toujours le canapé moelleux et accessoirement celui qui était assis dessus, en se demandant dans combien de temps celui-ci se déciderait à lui laisser son trône. Et apparemment, ce jeune homme n’en avait pas la moindre attention. Comment s’appelait-il déjà ? Sa mémoire auditive lui repassa le moment où le garçon lui avait répondu ? Andreijz….Chiwakzesly ? Non, il était décidemment impossible que ce jeune homme soit d’origine japonaise : ce nom semblait plutôt provenir de…d’Europe de l’Est sûrement. Kyoko se rappela vaguement un cours d’histoire qu’elle avait suivi d’une attention distraite, mais aucun mot que le professeur avait prononcé ne lui avait échappé. La jeune femme ne comprenait décidemment pas pourquoi elle se remémorait tout cela, ni pourquoi elle portait un intérêt si soudain à quelqu’un qu’elle venait de rencontrer : peut-être parce qu’il faisait sans aucun doute partie du Hell Gang, comme elle. Son chef ? Il devait sûrement parler de Shuya. Quand à son autre personnalité, il devait s’agir de son démon, incarnant l’un des sept péchés capitaux. Mais à savoir lequel…Faisant un effort exceptionnel, la jeune personne essaya de se rappeler des sept (huit en comptant le Shinigami qui les dirigeait) membres de l’organisation : celui qu’elle avait devant elle ne pouvait décidemment pas incarner la gourmandise, il n’avait pas l’air très « vorace », ni l’envie, puisque c’était Machi qui incarnait ce défaut. L’avarice ? Non, celle qui incarnait ce péché était connue de Kyoko. Il devait peut-être s’agir de la colère ou de l’orgueil. Et la jeune femme était bien trop flemmarde pour se casser la tête à jouer aux devinettes. Elle fit à peine attention à la seconde question, dont elle ne connaissait que la moitié de la réponse, posée par son « collègue ». Ce qu’ils faisaient là ? Bonne question. Pour sa part, la jeune femme ne cherchait qu’à tromper ne serait-ce qu’un peu son ennui et sa paresse et éviter que Belphegor ne prenne l’entier contrôle de son corps. Elle n’aimait pas beaucoup être manipulée, et, malgré son côté las et fatigué, elle était dotée d’un sacré caractère. Qui remontait assez rarement. Elle regarda d’un air songeur le vide, puis, avec un soupir, fit quelques pas pour venir s’asseoir à côté d’Andreijz. La fatigue était vraiment trop difficile à supporter pour qu’elle se permette de rester debout, et en plus Belphegor commençait à ronchonner dans son esprit. Elle prit tout de même garde à ne pas s’approcher trop de son colocataire : il serait fâcheux qu’il se mette soudainement en colère et qu’il essaye de l’attaquer. Déjà parce que la jeune femme n’était pas sûre de pouvoir remporter ce combat s’il éclatait, et deuxièmement parce qu’elle étai vraiment trop épuisée pour libérer son pouvoir. Elle joua quelques secondes avec une de ses mèches noires, le dos appuyé contre le dossier du canapé, enfin à son aise, avant de répondre au garçon :

-Ce que nous faisons ici ? Tu poses vraiment trop de questions… Demande plutôt ça à Shuya-san, ce sera lui qui t’éclairera le plus sur le sujet.

Elle bailla longuement, étirant, tel un chat, chacun de ses membres avant de fermer à demi les yeux. Le sommeil faillit la gagner mais elle se retint, ne voulant pas s’endormir d’une façon si nonchalante devant ce drôle d’humain qui posait autant de questions. Son démon aussi ne pouvait s'empêcher de se poser des questions à propos de ce garçon, possédé lui aussi par un de ses confrères, et il cachait mal son impatience. Son agacement se fit ressentir par une grande poussée de reatsu qui fit vibrer l'air quelques instants. Kyoko fronça les sourcils, et tenta d'une voix tranquille d'apaiser son compagnon qui ronchonnait une nouvelle fois. Sa bague brilla d'un faible éclair vert, puis s'éteignit lorsque Belphegor se rendormit. Poussant un soupir d'aise, la jeune femme s'apprêta à replonger dans son état à demi-endormi.


(Désolée, moi non plus ça n'est pas très brillant...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andreijz
• Membre du Hell Gang | Superbia | Lucifer | Harder, Better, Faster, Stronger •
• Membre du Hell Gang | Superbia | Lucifer | Harder, Better, Faster, Stronger •
avatar

Masculin Messages : 64
Age : 37

Feuille de personnage
Niveau:
44/100  (44/100)
Expérience:
1320/5000  (1320/5000)
Spécialisation: Hakuda

MessageSujet: Re: Un entraînement...épuisant [PV : Andreijz]   Dim 4 Avr - 13:15

(Nan, mais tu m'aides pas là!!^^)

Inutile d'espérer quoi que ce soit ici. J'aurais certainement une conversation plus intéressante avec un parpaing qu'avec cette gamine. Je sentais la colère monter en moi, faisant frémir mon énergie spirituelle. Calme, Andreijz. C'est une collègue, pas une proie. Je fixais du regard la petite qui me disait d'aller voir Shuya. Ouais, en même temps, la dernière fois que je lui avais posé une question, il avait essayé de me déboiter la mâchoire ce con-là, alors merci bien. Je la suivais des yeux alors qu'elle était visiblement en proie à une violente (tout est relatif) lutte intérieure pour savoir si elle allait s'asseoir sur le canapé ou pas.

Visiblement, la paresse fut plus forte que l'appréhension ou la timidité, et elle vint s'étaler tel un chat à mes côtés. Ses bras tendus m'effleuraient le visage alors qu'elle s'étirait, et si l'on excepte une poussée de reiatsu qui éveilla l'intérêt de mon démon avant de se calmer aussi vite qu'elle était venue, elle ne semblait presque pas à sa place. Je ne voulais pas savoir qui elle était, ou plutôt quel démon elle était, de toutes façons, ca ne m'intéressait pas, elle ne pouvait pas être mon égale. Mais sa paresse, sa flemmardise était contagieuse. A la voir pelotonnée sur le canapé, je sentis la lassitude me gagner et baillait moi aussi à m'en décrocher la mâchoire. Bon sang! Secouant la tête, je me relevais avec un mouvement violent, faisant basculer le canapé, ce qui en manquerait pas de réveiller ma "colocataire".

-C'est pas l'heure de dormir. Et comme j'ai rien de mieux à te proposer, on va s'mettre sur la gueule. Allez debout gamine!

En mon for intérieur, j'entendais rugir celui à qui je servais d'hôte. C'est vrai, je n'avais pas sa classe, ni son talent. Ni son ego démesuré. j'étais Andreijz, un humain un peu fou, carrément sauvage. Et pour le moment, c'était moi qui tenais les rênes. Plongeant la main dans ma poche, j'en sortais le tube de mon arme, appuyant rapidement deux fois sur le pressoir, faisant jaillir la lame et s'agrandir le manche. Une petite passe d'arme pour m'échauffer els poignets, et j'étais prêts. Une main au bout du manche, l'autre un peu plus haut que le milieu, je tenais ma lance pointée vers le bas, en position d'attente.

-Allez, viens là que j'te réveille, Kyoko.

Je souriais, mais le cœur n'y était pas encore. j'allais devoir me forcer avant que l'adrénaline ne brûle mes veines comme j'aime le ressentir. Tout ça parce que mon "adversaire" était une marmotte dans le corps d'un humain...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minazuki Kyoko
• Membre du Hell Gang | Acedia | Belphegor | Miss Pillow •
• Membre du Hell Gang | Acedia | Belphegor | Miss Pillow •
avatar

Féminin Messages : 21
Age : 23
Localisation : Dans mon lit...

Feuille de personnage
Niveau:
40/100  (40/100)
Expérience:
0/5000  (0/5000)
Spécialisation: Hakuda

MessageSujet: Re: Un entraînement...épuisant [PV : Andreijz]   Ven 9 Avr - 18:11

-Allez, viens là que j'te réveille, Kyoko.

Il n'avait vraiment aucune délicatesse celui-là... Ne voyait-il donc pas qu'elle était épuisée et que le moindre geste lui coûtait ? Un véritable sadique, doublé d'un fou. Elle poussa un énorme soupir qui alla ébouriffer les cheveux pâles de celui qui lui faisait face. Lentement, très lentement, d'une lenteur qui dépasse l'imagination humaine, elle s'étira longuement et ouvrit un oeil vert. Son démon grogna de mécontentement : il n'était pas très enthousiaste à l'idée d'un entraînement. Quoi de plus normal ? Celui qui était l'incarnation du péché de l'acédie ne pouvait être qu'un immense flemmard, ne connaissant même pas le sens du mot "responsabilité", doublé d'un pervers sadique et qui adorait torturer sa pauvre hôtesse et ceux qu'ils affrontaient de temps en temps ensembles. Mais torturer...d'une façon bien différente à laquelle on pouvait s'attendre. Le pouvoir de Kyoko, à la base n'était pas très dangereux. Mais la jeune femme avait acquis au fil des années, une parfaite maîtrise de celui-ci, et qui lui donnait l'avantage sur de nombreux points. Elle jeta un coup d'oeil à l'arme que Andreijz tenait dans sa main. Une arme assez étrange. Mais cela lui serait tellement facile de la retourner contre lui qu'elle se demandait si cela valait la peine qu'elle se lève pour lui foutre une raclée. D'un autre côté...la pression spirituelle du garçon était supérieure à la sienne et il semblait bien décidé à en découdre. Apparemment, il n'avait pas l'intention de la laisser en paix une seule seconde si elle refusait de bouger son postérieur de ce canapé. Belphegor ronchonna et envoya une dose d'anti-énergie dans les membres de la jeune fille alors qu'elle cherchait à prendre ses appuis pour se relever. Les membres de l'enfant étaient désormais aussi lourd que du plomb et le démon ricana sadiquement. Kyoko le calma et lui expliqua calmement qu'ils n'auraient pas la paix (et le canapé) si elle ne s'occupait pas de ce garçon insolent tout de suite. Il continua à gromeller et libéra de son emprise la jeune fille. Soulagée, celle-ci vit ses membres reprendre leur poids initial et elle fit enfin face à son collègue. Baillant une nouvelle fois, elle passa sa main dans ses cheveux noirs et murmura :

-Bon sang, je suppose que tu ne me laisseras pas tranquille tant que tu n'auras pas eu ce que tu veux n'est-ce pas ? Eh bien, tant pis pour toi... Tu vas regretter de m'avoir dérangée.

Elle ne laissa même pas le temps à son adversaire de se mettre en garde. Son pied partit d'un seul coup, sa main se posa sur le sol pour que l'autre suive automatiquement. Une magnifique roue, destinée à percuter le visage du jeune polonais. Puis, elle s'élança dans les airs et termina avec une dernière figure, une sorte de vrille qui fut contrée, comme les deux premiers mouvements par Andreijz. Agacée par cette résistance à laquelle elle ne s'attendait pas, Kyoko redoubla de vigueur et commença à enchaîner les mouvements de plus en rapidement, utilisant les techniques les plus compliquées et les plus difficiles à réaliser qu'elle avait acquis durant ses cours de capoeira, avec son professeur brésilien, un homme très compréhensif qui acceptait très bien le fait que sa meilleure élève soit une grosse flemmarde, dotée d'une réputation assez calamiteuse. Il était vrai que la petite Minazuki n'était pas très bavarde, elle ne parlait avec personne et qu'en plus elle avait déjà tabassé un ou deux garçons de son collège qui lui avait volé son Mp3. Mais le sensei de Kyoko l'appréciait beaucoup et il excusait les écarts et les absences fréquentes de la jeune fille. C'était grâce à lui, et à Shuya, que la jeune femme avait acquis un tel niveau. Mais Andreijz ne se laissa pas toucher une seule fois, à la plus grande exaspération de la jeune fille. Agacée, elle interrompit son enchaînement et marmonna, plus pour elle-même que pour son opposant :

-Tu l'as cherché... Invaded them...Belphegor...

Celui-ci se manifesta avec joie. Une lumière verte éclaira le hall du QG, aveuglant pour un instant Andreijz, et disparut aussitôt. A la place de l'adolescente aux cheveux noirs, se tenait une jeune femme, lui ressemblant beucoup : mais ses cheveux était blonds comme les blés, ses yeux avaient retrouvé une lueur émeraude semblable à celle de la bague qu'elle portait à son doigt, ses vêtement étaient gris et, pour finir, sa peau avait pris un peu plus de couleur.
-Dommage que tu ne sois pas comme ça tout les jours...tu serais vingt fois plus attirante !
-La ferme Bel'...

L'esprit de Kyoko était toujours là, car elle contenait très bien son démon cupide sous cette forme. Celui-ci déçu, de n'avoir pas pu soumettre l'esprit de la jeune fille au sien, se mura dans un silence vexé et décida de se venger sur la seule personne présente dans la pièce : Andreijz. Celui-ci avait intérêt à réagir rapidement s'il voulait rester en vie. Une petite sphère verte fit son apparition dans la paume de la jeune fille et se dirigea à toute vitesse, sans qu'elle est à faire le moindre geste, vers le Polonais. La petite masse de reatsu l'atteignit au bras, ralentissant son flux sanguin, car le liquide à l'intérieur s'était déjà infiltré dans sa chair, rendant son bras inerte. Kyoko usa d'un flash step pour se retrouver face à lui et envoya une nouvelle fois sa main vers le menton du jeune homme pour lui décocher un crochet meurtrier.

[Ce post est un peu plus "actif", je pense Razz]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andreijz
• Membre du Hell Gang | Superbia | Lucifer | Harder, Better, Faster, Stronger •
• Membre du Hell Gang | Superbia | Lucifer | Harder, Better, Faster, Stronger •
avatar

Masculin Messages : 64
Age : 37

Feuille de personnage
Niveau:
44/100  (44/100)
Expérience:
1320/5000  (1320/5000)
Spécialisation: Hakuda

MessageSujet: Re: Un entraînement...épuisant [PV : Andreijz]   Mer 14 Avr - 9:52

Je m'étais levé du canapé, soulevant un nuage de poussière au passage qui en disait long sur l'entretien du hangar, j'avais désespérément tenté de provoquer un peu mon interlocutrice, mais peine perdu. Il avait fallu que je la défie fort et clair pour qu'enfin elle daigne se lever, alors que j'essayais de monter mon adrénaline pour ne pas succomber à la léthargie qui émanait littéralement d'elle. Et encore, elle était à l'état naturel... Debout sur le sol de ciment, je fixais Kyoko du regard, la voyant se crisper un court instant, sentant un changement subtil dans son flux de reiatsu avant qu'elle ne parvienne à se lever, affichant un air de résignation et, enfin, de colère.

-Bon sang, je suppose que tu ne me laisseras pas tranquille tant que tu n'auras pas eu ce que tu veux n'est-ce pas ? Eh bien, tant pis pour toi... Tu vas regretter de m'avoir dérangée.

-Hé ben , c'est pas trop tôt. On verra si je regrette, mais pour le moment j'suis déjà fier de t'avoir fait lever ton c...

Petite provocation infantile, mais qui marchait parfois. enfin, là, je m'en moquais. Les sourcils fronçés, la petite Kyoko semblait enfin connaitre un regain de tension salvateur. Souriant en coin, je commençais à lever les bras qu'elle passa à l'attaque. Endormie mais rapide!! Plongeant au sol, l'appui sur la main, je voyais venir le moment où les talons de la petite allait s'écraser sur ma mâchoire. On laisse tomber la garde, on croise les bras devant et on encaisse. Une douleur sourde me parcourut les avant-bras quand ses pieds m'écrasèrent les muscles. Profitant de sa taille et de sa souplesse, ou d'une façon bizarre de se tenir, elle réussit à se retrouver à me porter une vrille, que j'esquivais en me penchant en arrière, posant une main au sol au passage.

Dommage, moi aussi j'étais capoeiriste, ou quel que soit le nom qu'on donne aux pratiquants de ce sport. D'une impulsion sur les cuisses, j'effectuais une roue inversée, bloquant la jambe qui venait s'écraser sur moi. Un demi tour plus tard, je lançais un coup de pied que Kyoko dévia avant d'enchainer. Nous offrions un véritable ballet de coups de pieds, d'acrobaties, de postures au sol saugrenues. Un art de combat proche de la danse. Nos jambes se paraient entre elles comme les épées de deux duellistes. La poussière formait un nuage à quelques centimètres du sol tellement nos prises de main au sol s'enchainaient avec rapidité. J'avais l'avantage de l'allonge, ce qui compensait le fait que elle, elle se soit réellement consacré à cet art et donc sa supériorité technique. L'échange dura, mais aucun coup ne porta. Une dernière parade, je déviais du plat du pied un coup qui devait s'écraser sur mon épaule, et Kyoo se redressa, l'air visiblement dépitée et contrariée.

-Désolé de te décevoir, mais la capoeira se pratique partout, même en Europe...


-Tu l'as cherché... Invaded them...Belphegor...

Une lumière verte, une couleur rappelant celle qui se développe dans les assiettes quand on a trop la flemme de faire la vaisselle, se répandit dans le hangar. Je levais les bras devant les yeux pour me protéger, mais la lueur se fit plus forte, m'aveuglant un court instant. Lorsque je rouvris les yeux, Kyoko n'était plus l'adolescente au regard de mouton narcoleptique. Une jeune femme se tenait là, qui aurait en fait pu être la grande soeur de Kyoko, si on exceptait des yeux d'émeraude comme Machi et des cheveux blonds comme les blés.

-Ha, enfin les choses sérieuses... A mon...

Bon, ben en fait non, pas à mon tour. Une sphère de reiatsu vert apparut dans la main de Kyoko-Belphegor, qui aprtit s'écraser sur mon bras avant même que je n'ai pu réagir. Mon bras était mort. Enfin, comme si. Pas de paralysie, pas de douleur, rien. Juste qu'en dessous de l'épaule, je n'avais plus assez d'énergie pour bouger le moindre muscle. J'ouvrais de grands yeux devant l'ingéniosité (et la perversion) de la technique, avant de voir du coin de l'oeil le poing de Kyoko me cueillir à la tempe. J'accusais le coup, me penchant en avant et bloquant mes muscles. Réaction stupide qui accroit les dégâts, mais je ne tomberais pas face à une attaque aussi primaire. Et pourtant, le monde autour de moi mit une ou deux secondes avant de se stabiliser à nouveau.

Bon, inutile de tergiverser. Mon bras amorphe pendant à mon coté, je levais la main devant moi et allait chercher sous ma veste une chaine au bout de laquelle pendait un anneau. Un anneau celtique, tout simple ou presque. Kyoko ne pouvait distinguer que les entrelacs d'argent, mais les rayons du soleil se réfléchissaient sur les microscopiques émeraudes, rubis, saphirs, topaze et autres améthystes qui comblaient les espaces entre les lacets, renvoyant de petits et fugaces éclats de lumière multicolore.

- Bring forth your perfect being, Lucifer.


Je sentais au fond de moi la satisfaction qui emplissait le démona d'avoir été appelé pour se battre. Ma personnalité se réfugiait dans le temple de mon âme alors que Lucifer, le Porteur de Lumière, l'incarnation de l'Orgeueil, prenait place. Le changement fut moins flashy que celui de Kyoko. Simplement auréolé d'une lumière d'un blanc pur, des volutes de reiatsu dessinant 3 paires d'elle derrière moi, je prêtais mon corps à la puissance du premier des archanges.

Mais Kyoko avait ouvert les hostilités, c'était la moindre des politesses que de lui répondre. Et puisqu'elle prenait fierté dans sa capoeira, j'allais lui montrer que ma maitrise était bien supérieure à la sienne. Élevant mon reiatsu, je le condensais autour de moi pour en faire une armure, une seconde peau d'énergie pure. Mon sourire commençait à ressembler à celui d'un fou, découvrant mes crocs.Prenant une posture à moitié penchée, je m'élançais d'un bond, plongeant au sol au moment ou une contre-attaque aurait pu venir de la part de Kyoko. Je posais mes mains au sol, et fouettais l'air rapidement pour la contraindre à reculer, avant de m'élancer sur elle d'une impulsion sur mes bras, jambes tendues, écrasant mes talons sur la jeune femme.

Spoiler:
 

Ce mouvement condensait l'essence de la capoeira avec la puissance du reiatsu d'un des grands démons connus de l'humanité. Rapidement rétabli, je profitais du déséquilibre que j'avais infligé à Kyoko pour frapper. Yeux brillants, haletant autant sous le coup de l'effort que du plaisir, je joignais les paumes de mes mains ouvertes, et frappait un grand coup dans l'estomac de Kyoko en train de se rétablir, chassant l'air de ses poumons, et probablement aussi son petit déjeuner de son ventre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minazuki Kyoko
• Membre du Hell Gang | Acedia | Belphegor | Miss Pillow •
• Membre du Hell Gang | Acedia | Belphegor | Miss Pillow •
avatar

Féminin Messages : 21
Age : 23
Localisation : Dans mon lit...

Feuille de personnage
Niveau:
40/100  (40/100)
Expérience:
0/5000  (0/5000)
Spécialisation: Hakuda

MessageSujet: Re: Un entraînement...épuisant [PV : Andreijz]   Ven 23 Avr - 23:55

Mince alors... Il ne pouvait décemment pas se tenir tranquille celui-là... Dire qu'elle songeait déjà à la bonne sieste qui l'attendait, voilà que Andreijz faisait de la résistance ! Il vacilla, certes, sous la puissance du coup mais resta debout. Surprise, la jeune fille interrompit son offensive. Le garçon sortit de sa veste la bague qu'elle avait vue, quelques instant plus tôt. Accrochée au bout d'une chaîne, des reflets multicolores égayant sa surface blafarde. Son opposant murmura la phrase de libération. Lucifer... L'orgueil ? Quel vilain défaut ! En même temps Kyoko n'avait rien à dire, puisque l'acédie n'était pas une qualité très reconnue. C'était peut-être l'un des pires péchés existant sur Terre. Enfin, passons, il n'est vraiment pas nécessaire que je vous explique le fonctionnement de la mentalité paresseuse. Le comportement de la brunette l'expliquait bien assez. Elle regardait donc, peu impressionée par la puissance de reatsu émanant d'Andreijz, elle en avait vu de plus opressant. Joli changement de forme. Un peu trop lumineux peut-être... La lumière blessait ses yeux émeraudes. Trois grandes paires d'ailes se déployaient, immatérielles, dans le dos du garçon. Puis, ses lèvres s'étirèrent en un sourire fou, un sourire de dément, qui ne plut pas beaucoup à Kyoko. Il s'élança, à une vitesse très élevée vers l'adolescente qui avait pourtant parfaitement le temps de réagir. Après tout, son flash step était sûrement l'un des plus réputés du Hell Gang. De plus, ses réflexes rivalisaient avec ceux d'un chat... Elle allait renvoyer ce démon de là où il venait, le plonger dans un sommeil éternel, dont il ne sortirait jamais... Ses mains allaient percuter la gorge de son adversaire lorsque celui-ci plongea à terre, semant la confusion dans l'esprit de l'enfant. Il la força à reculer d'un demi-pas, grâce à une propulsion des jambes. Kyoko connaissait ce mouvement, pour l'avoir subit de nombreuse fois avec Shuya, n'en fut absolument pas affectée. Les talons du jeune homme ne lui firent pas grand effet. Bah, il était pas très malin... Elle allait juste lui anesthésier le genou, s'il restait là. Mais elle n'en eut pas le temps car le coup suivant la moucha bien proprement... Les pieds, bien trop durs pour un simple humain, la percutèrent violemment. Son souffle fut complètement coupé, elle ne parvint plus à respirer pendant une bonne trentaine de secondes.
*Mince alors, quel sado-masochiste...*
*Comme moi...*
ricana Belphegor.
Kyoko l'ignora, bien trop occupée à se rétablir. Elle n'avait pas le temps d'écouter les provocations de son démon. La moindre erreur lui serait fatale avec lui... Bien qu'il s'en défende, il n'attendait qu'une chose : qu'elle craque. Mais bon, la jeune humaine avait quand même assez de "caractère" pour empêcher la folie et la paressse la gagner totalement.

Elle devait se concentrer sur le combat, par sur autre chose. Elle avait eut, par deux fois, l’occasion de juger de son style de combat, de ses techniques. Malheureusement, le bilan n’était pas très positif. Apparemment, sur le plan de la capoeira, son niveau était égal, voir même supérieur au sien. Pareil pour la pression spirituelle. De plus, en même temps que son esprit pervers et sadique, il avait montré qu’il ne manquait pas de ressources. La jeune fille réfléchit durant quelques secondes : d’une certaine façon, elle se doutait qu’Andreijz ne la laisserait pas s’en tirer aussi facilement, si elle demandait à interrompre « l’entraînement ». Mais bon…en même temps, la fatigue commençait déjà à faire son apparition. Ah non alors ! Pour une fois qu’elle avait une occupation digne d’intérêt, elle n’allait pas replonger dans sa sieste continuelle, hein ? Elle soupira et marmonna :

-Bon…je t’ai peut-être sous-estimé. Ça ne se reproduira plus.

Elle se redressa un peu, son buste s’étant légèrement baissé lorsque les paumes du garçon l’avaient propulsée en arrière. Heureusement qu’elle n’avait mangé qu’une pomme aujourd’hui ! Sinon…elle aurait pu tout recracher, en même temps que son oxygène. Penchant sa tête blonde de côté, songeuse, dévisageant son adversaire, son regard brillant lui passant cependant à travers, comme d’habitude, puis elle se remit en garde avec un soupir. Et relança ses mains, détendues, et ses pieds durs comme le fer, vers Andreijz. *Kyūsoku na Ugoki* Ses mouvements s’accélérèrent, elle réussit à décocher un coup de talon à son adversaire. Profitant de la distraction, car s’en était une, le coup n’était pas assez puissant pour mettre K.O. son collègue, elle lança, à la suite, trois petite sphères vertes scintillantes vers lui. Une dans son bras gauche, une autre le rata de peu, et la dernière, alla s’écraser sur son genou droit. Avec un soupir de satisfaction, devant l’inertie de son opposant, elle s’élança à sa hauteur. Et appuya sur quelques points vitaux, pas très fort mais assez pour que s’enclenche le phénomène visé.
Spoiler:
 
Andreijz commença, malgré lui, à bouger les bras de manière désordonné. Mais les pieds ne suivirent pas, sans doute qu’il était trop puissant pour être réduit totalement à l’impuissance. Kyoko le regarda faire un moment, le sourire aux lèvres et lança, moqueuse :

-Ben alors… qu'est-ce qu'il se passe ? T’as vraiment l’air d’un idiot comme ça !

L'amusement se lisait dans ses yeux émeraudes, elle se vengeait du coup de tout à l'heure, sans même lui faire mal ! Bel vengeance en effet ! Si l'on voyait le démon de l'oregueil ainsi ! xD
*Ahahaha, tu vois que tu peux être aussi perverse que moi quand tu veux !
-...*

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andreijz
• Membre du Hell Gang | Superbia | Lucifer | Harder, Better, Faster, Stronger •
• Membre du Hell Gang | Superbia | Lucifer | Harder, Better, Faster, Stronger •
avatar

Masculin Messages : 64
Age : 37

Feuille de personnage
Niveau:
44/100  (44/100)
Expérience:
1320/5000  (1320/5000)
Spécialisation: Hakuda

MessageSujet: Re: Un entraînement...épuisant [PV : Andreijz]   Lun 3 Mai - 11:40

Le premier round m'avait plu. Ma petite partenaire semblait enfin s'être réveillée, à en croire la flammèche dans ses yeux cernés. Je n'avais encore jamais combattu aucun de mes nouveaux amis, et j'aimais bien ce que je voyais pour le moment. J'étais plus puissant spirituellement et physiquement, mais après tout, pouvait-il en être autrement pour le démon de l'orgueil? Un sourire ornait mes lèvres tandis que mon regard ne quittait pas celui de mon adversaire, ou enfin d'autres émotions que la fatigue commençait à se faire jour.

L'assaut de capoeira s'était fini, je reprenais ma position de garde, sautillant légèrement, bras détendus le long du corps. je n'avais certes pas infligé beaucoup de dommages, mais je lui avais prouvé que je lui était supérieur techniquement. Coté dégâts psychologiques, par contre, il y en avait certainement eu.

Kyoko et moi tournions comme deux lions en cage. Les vagues de reiatsu s'entrechoquaient, donnant naissance à de magnifiques éclairs, scène parfaite pour un combat entre deux grands démons. Au fond de moi, Lucifer exultait. Pas tant du combat que de l'occasion qui lui était donnée, une fois de plus, de prouver sa supériorité. Et après tout, je ne le blâmais pas. Être vainqueur, être supérieur à son prochain, c'est une tendance naturelle chez l'homme. Peu en ont les moyens. Je les avais, j'allais pas non plus les dissimuler!

L'attaque de Kyoko me prit presque au dépourvu; Son flash step avait pris du level d'un coup. Les coups étaient plus rapide, plus précis. J'en parais quelques-uns, évitaient les autres d'un mouvement de tête ou du buste, mais je fus surpris par l'apparition soudaine d'un pied dans le bas de mon champ de vision. Le talon de Kyoko s'écrasa contre mon menton, secouant mon cerveau, me faisant subir une demi-seconde de passage à vide qu'elle mit immédiatement à profit pour me porter son attaque.

Encore une fois, je me retrouvais à moitié paralysé! Ca devenait frustrant! Ses bouboules d'énergie avaient apparemment le pouvoir d'enlever toute énergie dans les membres qu'elles touchaient. C'était pas net comme pouvoir. Le rugissement de rage de Lucifer me vrilla les oreilles, alors qu'une vague de reiatsu d'une puissance impressionnante déferlait dans mon corps, luttant contre l'insidieuse emprise de Belphegor. Mais la déferlante de pouvoir ne fut pas assez rapide. Ma collègue et adversaire avait dégainé deux senbons et me les avait déjà plantés à certains endroit du torse,me forçant à gesticuler comme une marionnette épileptique.

Espèce de garce!

Je serrais les dents devant sa moquerie et me refusai à imaginer la scène que j'offrais. Mes bras dansant la gigue étaient devenus inutiles pour un temps, elle avait reculé pour admirer la scène, comme si j'étais devenu inoffensif. Je redressais la tête, les dents découvertes en un sourire malsain.

-Belle arcane. Mais qui ne sert à rien si tu ne profites pas de ton avantage.

Puisque mes membres supérieurs étaient inutilisables, j'allais encore utiliser mes jambes. Mais pas la capoeira. Sans mes bras pour prendre appui, elle m'avait privé d'un de mes arts martiaux. tant pis. j'en avais encore plein en réserve, à vrai dire. J'haussais moi aussi la vitesse de mes flash step pour me retrouver devant elle, et frappais rapidement, genou-hanche-cou, trois coups de pieds parfaitement enchainés dans le plus pur style de Tae-Kwon-Do, dévastant le côté gauche de Kyoko. Mon pied droit calé dans le creux de son cou, je prenais appui sur ma jambe gauche et sautais, utilisant ma victime comme marchepied pour prendre de la hauteur, et me laissais tomber derrière elle, écrasant mon talon gauche dans son dos pendant la descente. Je sentais la chaleur, la colère de Lucifer envahir mes membres ankylosés, ainsi que le contrôle de mes bras me revenir peu à peu. Je me réceptionnais souplement, posant la main au sol pour assurer ma prise. J'avais enfin retrouvé le contrôle de mes bras. Ma balayette traça un large arc de cercle dans la poussière, qui visait plus à éloigner Kyoko qu'à réellement la faire tomber. Debout de toute ma hauteur, je faisais quelques moulinets pour bien lui signifier que son petit tour n'avait plus cours, et me postait en garde à nouveau, les deux pieds à plat au sol, index et majeur des deux mains joints.

-Tu n'es pas la seule à savoir manipuler els points vitaux. Mais moi je profiterai de l'ouverture!

Un nuage de poussière se souleva du sol alors que mon flash step, porté au maximum de sa vitesse, m'amenait prés de Kyoko. Mes doigts, tels des crayons, appuyèrent sur cinq zones, jonctions entre les cuisse et l'aine, les bras et les émaules, pour finir par lui écraser la trachée. La douleur brulante des muscles écrasés avec une précision surhumaine rendait tout mouvement follement douloureux si ce n'est impossible, et la trachée écrasée de Kyoko ne laissait même plus passer l'air. Les yeux agrandis de surprise et d'interrogation, mon adversaire n'avait d'autre choix que de subir.

Spoiler:
 

Me redressant fièrement, je tendais alors mes mains devant moi, et fixais mon agneau sacrificiel, alors que mon reiatsu se concentrait en petites boules vertes, en tout point identiques à celles que Kyoko m'avait envoyé quelques secondes auparavant, si ce n'est qu'elles étaient au nombre de cinq.

-Et maintenant... Be awed at my prowess!

D'une pensée, je précipitai les sphères de reiatsu émeraude vers Kyoko qui se remettait à peine de la paralysie. Une pour chaque bras, une pour chaque genou, la dernière pour le ventre. Les sphères filèrent droit et entrèrent en contact avec la peau d'albâtre de Kyoko.
Spoiler:
 


Les trois détonations retentirent dans le hangar, à en faire trembler les vitres situées en hauteur, soulevant un tourbillon de poussière et de débris. Ces trois projectiles de reiatsu pur avaient un pouvoir destructeur plutôt étonnant. Bien sûr c'était là l'intérêt. Faire croire que l'on peut copier une arcane, avec des effets auxquels on ne s'attend pas...

Dans le bruit des débris qui retombait, je ricanais doucement.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un entraînement...épuisant [PV : Andreijz]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un entraînement...épuisant [PV : Andreijz]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vêtements d'entraînement
» [SOFT] FOOTCOACH 0.5 : Listing d'exercices d'entraînement de football [Gratuit]
» piste d'entrainement
» Topic sur l'entraînement de nos shineys
» Ajax

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach The New World :: Monde Réel :: Karakura :: Q.G. du Hell Gang-
Sauter vers: