AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le coeur du cauchemar (Nichol)

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Le coeur du cauchemar (Nichol)   Mer 22 Juil - 4:34

Il pleut... La pluie... Ce que Murakumo appelait quand il était plus petit : les pleurs du ciel... Le ciel qui pleurait, très souvent, tout comme lui à l'époque, tandis que les grosses larmes coulaient souvent de ces nuages gris, voir noirs et très menaçants, parfois accompagnées du cri du ciel, ainsi que de la foudre... Foudre que Murakumo est à présent capable d'utiliser, au moyen de son précieux Zanpakuto qu'il porte actuellement sur le dos, tandis qu'il marche doucement dans la forêt, entendant la pluie battre sur les branches autours de lui, certaines gouttes passant parfois à travers le "toit de feuilles" et lui aterrissant dessus, chose qui le surprend légèrement : il n'a pas de Gigai, est invisible aux humains et... Enfin, il n'est qu'une âme normalement, alors comment la pluie peut-elle le mouiller ? Il n'en a aucune idée, mais en fait, il s'en moque un peu, son esprit étant surtout tourné vers son but, ce qu'il compte faire aujourd'hui, tandis qu'il concentre toute sa volonté dessus, sur cet endroit où tout a réellement commencé pour lui. Il sent tout de même l'eau glaciale lui tomber doucement sur les cheveux, dégoulinant doucement de son visage, le long de sa tunique de Shinigami qu'il n'a pas jugé utile de troquer contre sa tenue normale. Bien qu'il tremble légèrement, le froid l'affectant légèrement, mais il e reconcentre vite sur son objectif, songeant à la conversation ayant eu lieu deux jours plus tôt.

****Oui, je dois le faire... Je dois vaincre ma peur !****

Oui... Comme son supèrieur et modèle à suivre, Hitsugaya-taisho le lui a dit : il doit vaincre sa peur ! Non pas pour que Raijinken ne lui apparaisse plus jamais, non, ce n'est pas ça le but, mais juste pour pouvoir se débarasser de cette peur stupide et handicapante ! Vaincre sa peur, pour cesser d'être vu comme un Shinigami stupide et trouillard... Et surtout, cesser de ridiculiser la dixième division comme il le fait !! Car oui, même si Hitsugaya-taisho et Ranjiku-Fukutaisho ont l'air de s'en moquer et ne lui ont jamais reproché sa peur, lui, c'est l'impression qu'il a ! Il sent d'ailleurs son coeur se serrer à cette idée : il veut que son taisho soit fier de lui ! Pas qu'il le prenne en pitié ! Et il en est sur : quoi que dise Raijinken à ce sujet, il est prêt !! Il va y arriver : il va entrer dans la grotte, vaincre la peur qu'il a contracté lors de sa mort à l'intèrieur et se débarasser définitivement de son passé ! Et il pourra enfin aller de l'avant, sans la moindre peur et réaliser son premier objectif parmis tant d'autre : que son taisho et modèle soit fier de lui ! Pour cela, il est là, sur ce chemin... Le même chemin qu'il a parcourut dans cette forêt quatre ans plus tôt, pendant sa recherche de l'épée de Kusanagi ! Oui, cette forêt, si verte, si touffue... Une forêt toujours assez sombre, même en plein jour... Une forêt qui pourrait presque parraître menaçante, surtout à une personne croyant aux esprits, démons et... Autres Tengus... Pour un peu, il en rirait presque : les Tengus... Il se demande encore si ils existent réellement ceux-là !! Il se souvient, avec un léger serrement de coeur que quand il était encore... Humain, même avec ses pouvoirs, il n'en avait jamais vu un seul ! Et depuis qu'il est Shinigami, il n'a jamais vu un seul de ces mystèrieux démons/Gardiens au long nez, capable de prendre l'apparence de corbeaux, apparence humaine et pouvant soi-disant lire les pensées et s'inviter dans les rêves ! Enfin, toutes légendes a un fond de vérité... Qui sait, peut être qu'un jour, il en verra un ! Il sourit légèrement à cette idée, songeant que décidément, c'est beau de rêver ! Mais son sourire disparait d'un coup, tandis qu'au creux de son estomac, et au niveau de son coeur, il sent une sensation de froid glaciale qui n'a rien à voir avec la pluie qui continue à tomber... Son coeur se compresse brutalement et il a l'impression d'un coup que la lumière baisse encore plus, comme si la nuit approchait, tandis que ses jambes se mettent à trembler légèrement, bien qu'il tente de se contrôler,se souvenant de ce que son Zanpakuto lui a dit deux jours plus tôt : "Tu n'es pas prêt !" et à présent qu'il se retrouve face à... Cet endroit... il a en effet l'impression qu'il n'est pas prêt, bien qu'il tente de se calmer.

****Trop tard pour... Reculer maintenant !! Oui, je... Trop tard pour les regrets! Je veux que... Que Hitsugaya-taisho et Dame Rangiku soient fiers de moi ! Et je veux me débarasser decette peur !! Si la seule façon d'y arriver, c'est de faire ça, je dois le faire !!****

Il inspire alors profondément, regardant cet endroit si... Proche et à la fois si lointain... L'entré d'une caverne obscure est là, devant lui, semblant s'enfoncer droit vers le coeur des ténèbres,comme l'entré de l'enfer ! La gueule d'une énorme créature pétrifiée et changée en montagne ! C'est à ça que ressemble l'entrée de la grotte avec les deux pics rocheux d'approximativement deux mètres cinquantes de haut qui se dressent de part et d'autre de la cavité, telles deux canines aiguisées ! Et l'effet est rendu encore plus violent à cause de deux stalactites d'un mètre de long chacune, tombant juste au dessus des deux stalagmites ! ça, plus les ténèbres, Mura sent ses jambes trembler d'autant plus, tandis qu'il a presque l'impression d'entendre hurler une voix dans sa tête... Une voix terrifiée qui lui ordonne,non, le supplie de renoncer, de faire demi-tour et de ne pas s'approcher plus de cet endroit ! Sa conscience, car il est sur que c'est elle, lui hurle qu'il n'est pas prêt, pas encore ! Que même si il était accompagné, il n'y arriverait pas ! Mais il refuse de se retourner et poursuit sa route, prenant dans sa main la crosse de son Zanpakuto pour se donner du courage, avant de recommencer à avancer, passant entre les deux pics de pierre qui gardent l'entré... Mais il a à peine le temps de faire deux pas, que d'un coup, son coeur s'embale, brutalement, son souffle s'affole également et ses jambes, tremblant à présent beaucoup trop manquent de se dérober sous son poids ! Il tente de rester debout, s'enfonçant encore plus dans les ténèbres, mais... D'un coup, sa peur est trop immense : il entend brutalement des cris : cri de souffrances... D'agonies... Mêlés à des sanglots atroces et ses jambes finissent de se dérober sous son poids, le faisant tomber à genoux,avant qu'il ne porte brutalement les mains à ses oreilles, tentant vainement de faire taire les cris qui semblent venir d'un écho lointain, mais en pure perte.

"N... Non !! Pas... Pas encore !! Arrêtez !!!!!"

Tout en criant ainsi, sa gorge se serrant brutalement, Il sent ses yeux picotter, d'un coup, alors que les ténèbres autours de lui semblent le compresser, cherchant à l'avaler, puis, une sensation d'un liquide chaud et salé qui coule doucement sur ses yeux, tandis qu'il pleure, sans même songer un instant à s'arrêter, son corps tremblant énormément et, involontairement, voulant tout arrêter,il se met d'un coup en boule, rentrant ses genoux contre sa poitrine et les encerclant de ses bras, baissant la tête pour échapper aux hurlements qu'il entends... Hurlement d'un coup suivis par une voix beaucoup plus famillière et apparemment... Inquiète, oui, mais aussi furieuse ! Une main se pose sur ses épaules, le secouant brutalement, mais trop terrifié, il ne bouge pas, voulant échapper... Oui, échapper à ses cris !! Echapper à ses ténèbres ! Jamais, depuis son entré au seireitei, il a eu peur à ce point !! JAMAIS !! Les ténèbres, déjà effrayant d'habitude, mais carrément démoniaques dans cette grotte qui est celle où ilest mort... Les échos autours de lui... cette sensation horrible d'être observé... Il ferme d'un coup les yeux, voulant à tous prix arrêter ça !!! Tout arrêter !! Il tente alors de bouger, mais son corps, pétrifié par cette peur atroce refuse de bouger, tandis qu'une sensation de brûlure ardente nait brutalement, comme si son corps tout entier commençait à se disloquer, bien qu'il ne ressente pas le sang couler !! Il le sait pourtant, ce n'est qu'un souvenir !! Un simple souvenir !! Mais... Il a beau se le répèter, il n'arrive pas à sortir de ce cauchemar... Cauchemar dont le coeur n'est pas loin... Quelque part, caché dans les ténèbres... Puis,d'un coup, la voix entendue plus tôt recommence : il croit entendre un juron, mais à demi étouffé par les hurlements de souffrance et les pleurs qui raisonnent encore dans son esprit, il ne comprend pas,tandis que de nouveau, son corps est secoué dans tous les sens... Encore un souvenir ? Il ferme alors les yeux, n'arrivant qu'à gémir, tandis que la brûlure continue et que son corps tremble encore plus... Puis, d'un coup...

Code:
[color=black]hors rpg :je vous rassure :habituellement,mon perso n'a pas peur des ténèbres à ce point ! (normalement, dans le noir, au pire, il tremble, mais pas au point de faire une crise d'angoisse aiguëe et d'avoir des hallucinations) Mais là, c'est l'endroit où il est mort,donc,spirituellement,à cause de ses souvenirs, c'est beaucoup plus dur à supporter : il a quand même été traumatisé sérieusement par la manière dont il est mort[/color] !
Revenir en haut Aller en bas
Heyward Nichol
• Shinigami-Traitre| Bourrin sans Coeur ni Cervelle •
• Shinigami-Traitre| Bourrin sans Coeur ni Cervelle •
avatar

Masculin Messages : 1418
Age : 31

Feuille de personnage
Niveau:
38/100  (38/100)
Expérience:
2750/4000  (2750/4000)
Spécialisation: Zanjutsu

MessageSujet: Re: Le coeur du cauchemar (Nichol)   Mer 22 Juil - 14:45

Cela faisait deux jours, deux jour que Nichol était revenu de mission a Karakura, deux jour qu’il avait rencontré, ce mec, un type affichant un sourire carnassier et sadique, ce mec qui lui avait balancé une attaque si violente qu’il en avait tout le flanc gauche brulé, d’ailleurs on le voyait, il portait des bandages sur tout le bras gauche, et aussi au niveau du torse, lorsqu’il était renté dans le Seireitei, il était plus mort que vif, heureusement sa grande endurance, gagnée lors des défaites infligée par son taisho, lui avait sauvé la vie, il avait refusé les soin de la quatrième division, honneur de onzième oblige et tête de mule en prime, il avait quand même accepté qu’on lui applique des onguent et des bandages, il avait pris un jour de repos, durant lequel il n’a pas cessé de repensé a ce mec, qui le regardait comme un rebus, une sous-merde juste bonne a être jetée au ordures, ce genre de regard qu’on lui lançait avant qu’il ne devienne Shinigami, ce qu’il a toujours hais durant sa vie, Nichol était obsédé par ce type qui se prenait pour un roi.

"Oï Shinigami ! Il semblerait que le sujet du roi se prend pour trop fort que ce qu'il n'est !"

Puis il avait mordu dans son pouce pour se faire saigner et un énorme projectile bleuté s'élançait droit sur Nichol et l’humain qui combattait avec lui, l’explosion avait transformé le parc en un énorme cratère fumant, Nichol lui était blessé sur tout son flanc gauche, il s’était jeter devant l’humain pour encaissé une partie du choc a sa place, il ne l’aimait pas et n’avait pas fait sa par amitié, mais comme il l’avait dis a ce moment la « Si tu crève j’pourrais pas te foutre une raclée plus tard.» il avait essayé de ce relevé et d’attaquer le mec au cheveux bleu, mais il avait déjà disparu, laissant pour mort, il était rentré au Seireitei, quand il était arrivé devant les gardes, ils ont voulu le conduire a la quatrième division, il les envoya boulé aussi sec, et rencontra son taisho, qui le regarda de son œil avant de lui dire d’un ton méprisant.

-J’epsere que celui qui t’a fait ca a pris cher, sinon c’est que t’est vraiment plus faible que je le pensais.

Lorsqu’il fut en état de marché, il partit aussi tôt vers Karakura, enfin après le briefing dans la salle de la onzième, ou Zaraki-Taisho c’était un peu foutu de sa gueule devant tout les membres de la division guerrière, disant qu’on hollow chasseur de shinigami s’attaquait aux faible, et qu’ils devait faire attention a eux, enfin plutôt surveiller Nichol. Le quatrième siège partit furibard et entrepris de retrouver celui qui l’avait blessé, il errait a présent dans la ville, il était repassé par le parc, ou de nombreux curieux avait examiné le cratère pour savoir de quoi il s’agissait, mais il sentit un reiatsu familier, il se dirigea donc vers la source de ce reiatsu et arriva la bas a la nuit tombée, il avait pris son temps pour y aller, et trouva Murakumo, le troisième siège de la dixième division a genou, les mains sur les oreilles et tremblant de peu, Nichol regarda autours de son ami et ne vit qu’un grotte sinistre, puis il se souvint de comment était mort Murakumo, il ne lui avait jamais dis ou, mais comment, et a en juger l’effet que cette grotte avait sur le troisième siège, c’était cet endroit.
Il s’approcha de lui et une fois a portée, il l’attrapa au niveau du col de la main droite, Mura n’était pas au courant des blessures de Nichol, et l’obscurité de la nuit lui servait a caché ses bandages, il l’amena a hauteur de son visage et l’engueula.

-Qu’est ce que tu fous la ! T’est simplement stupide ou complètement maso ? Tu sais très bien que t’est pas du tout prêt pour aller la dedans !

Le quatrième siège de la onzième division, regardait son ami, terrifié a l’idée d’entré dans cette grotte, il comprenait un peu ce qu’il ressentait, Murakumo ne rêvait que de monde de paix et d’amusement, sans parler de l’envie qu’il avait de savoir son taisho fier de lui, il avait rabâché les oreilles de Nichol sans arrêt, disant que sa peur des ténèbres l’handicapait, qu’il devait trouver un moyen de la combattre, seulement même si cette idée lui semblait futile, il se disait qu’il pourrait aider Murakumo a affronté sa peur, sa serait déjà un bon début, sans lui demande son avis, il le calla sur son épaule, comme un sac a patates et entra dans la grottes malgré les cris de protestation de son ami.

-Arrête j’suis sur qu’il y a du Hollow a fracasser la dedans.

Au fur et a mesure qu’il marchait, l’obscurité se faisait plus présente, on y distinguait rien a dix centimètre, Nichol ne vit d’ailleurs pas qu’un morceau de la paroi ressortait un peu et il cogna dedans avec son épaule gauche, toute la douleur remonté d’un coup, son flanc droit se mit a bouillir comme s’il venait de prendre a nouveau cette attaque, il tomba a genou, et serra les dents, il aurai voulue hurler de douleur, s’arracher le bras, mais il ne pouvait pas, il ne voulait pas, il n’était pas faible, il était fort et continuerai en serrant les dents, il se releva suant des goutte grosse comme le pouce et continua de marcher.

-J’ai glissé…C’est rien.

Il arriva enfin a l’endroit, enfin il supposait que c’était la, a voir le sang séché qui tapissait la salle, salle éclairée d’ailleurs, mais la seule chose qu’il trouvât a dire fut : « Je me souviens pas avoir tué quelqu’un ici, pourtant sa ressemble aux spectacles que je laissais derrière moi. »

_________________



Un être qui meurs dans un combat qui n'est pas le sien, n'est qu'un rebut, sa faiblesse le menant vers sa propre destruction.
Spoiler:
 

Nich's thème


Dernière édition par Heyward Nichol le Mar 9 Fév - 13:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pagon.org/v1/profile.php?mode=register&sponsor=54
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le coeur du cauchemar (Nichol)   Mer 22 Juil - 16:34

Murakumo continue à tenter de se reprendre, avant que d'un coup, la main sur son épaule ne disparaisse, et avant même de comprendre ce qu'il se passe, elle revient, l'agrippant au col et le soulevant d'un coup du sol, les ténèbres semblant refluer devant lui et, alors que son champ de vision commence à revenir à la normale et, un visage, légèrement masqué par les ténèbres lui apparait d'un coup, visage qu'il reconnait facilement, malgré la peur, encore brûlante qui continue de ronger sa poitrine à petits feux :

"Ni... Nichol ?"

-Qu’est ce que tu fous la ! T’es simplement stupide ou complètement maso ? Tu sais très bien que t’est pas du tout prêt pour aller la dedans !

La peur reflue un peu, tandis qu'il comprend que ce n'est pas une illusion : Nichol est là, prêt de lui, et c'est lui qui le tient par le col, le maintenant à plusieurs centimètres du sol, le regardant avec colère, mais aussi, avec un autre sentiment que Mura n'arrive pas à interprêter. De toutes manières le regard de son... Camarade est plongé dans les ténèbres mais cette émotion qui vibre dans sa voix lui montre clairement qu'il n'y a pas que de la colère ! Il tente vainement de s'expliquer, mais sa voix refuse de revenir, restant coincée dans sa gorge, du moins, jusqu'à ce que Nichol, apparemment furieux ne le jette sur son épaule comme un vulgaire sac de farine et ne s'enfonce avec lui dans la caverne, éveillant à nouveau la peur et là, Mura commence à crier, du moins, autant qu'il le peut, disant qu'il doit le faire seul, ce à quoi son camarade répond tranquillement qu'il y a certainement des Hollows à affronter dans le coin ! Des hollows... Intèrieurement, Mura sent une légère peur arriver, bien qu'il la repousse du mieux possible, aidé par la chaleur qui émane de Nichol : On le lui a expliqué, une âme est impossible à diviser ou déchirer de n'importe quelle manière, même si on meurt dans les plus ATROCES souffrances : soit on devient une âme errante comme lui, soit on devient un hollow directement, si vraiment le supplice a été horrible et qu'on veut se venger ou qu'on est rongé par le désespoir ! Mais quoi qu'il arrive, c'est ou l'un, ou l'autre : il est impossible de finir partagé en deux ! D'ailleurs, il se souvient que son sensei à l'académie lui a expliqué qu'il avait eu beaucoup de chance : vu la mort immonde qu'il a eue, il aurait normalement du finir directement en hollow, mais était juste devenu une simple âme errante ! Mais là, sa peur revient au galop, bien qu'il sache que c'est impossible : et si il... Avait laissé une partie de lui au coeur du cauchemar ? Mais d'un coup, il est sortit de ses pensées par un léger choc et se rend compte que Nichol s'est apparemment fait mal, bien que ce dernier lui dise que ce n'est rien.

"Nichol je... T'es vraiment... Une tête de mule ! Tu sais que même si t'es... Très fort, une petite blessure peut suffir à... A te faire vraiment du mal ! Qu'est ce qu'il t'es arrivé ?"

A peine il pose sa question, Mura sait parfaitement que son camarade ne l'écoute même pas et, involontairement, de nouveau pour échapper aux ténèbres qui l'entourent, le compressent douloureusement, cherchant à nouveau à le dévorer, il se pelotonne doucement contre l'épaule sur laquelle il est jeté, la tête collée contre la poitrine de son camarade, afin de se rassurer, avant que d'un coup, tous deux n'arrivent dans une salle éclairée... Oui, éclairée, mais malgré tout, Mura grimace, tandis que Nichol le pose enfin sur le sol. Ses deux pieds toucnent la terre battue, rendue marron/Rougeâtre par ce qu'il s'y est passé quatre ans plus tôt. La puanteur de sang séché lui monte brutalement à la gorge, tandis que éclairée par la pleine lune, juste au dessus de sa tête, la salle lui apparait en détail : Il s'agit d'une salle circulaire, aux murs rouges sombre par endroit et Jaunâtres aux autres endroits, comme du souffre, le tout éclairé grâce à un gros trou circulaire dans le plafond, comme avant... Mais ce qui attire son attention, c'est... L'autel rocheux à moitié plongé dans les ténèbres qu'il voit plus loin, vision qui lui arrache un énorme frisson, tandis que ses jambes se dérobent une fois de plus sous son poids et il se retrouve à nouveau à genoux sur le sol, bien que cette fois, aidé par la présence de Nichol prêt de lui, il ne se laisse plus envahir par la peur, du moins, pas autant que tout à l'heure ! Et finalement, malgré une forte hésitation, il se remet à parler doucement, commençant à expliquer :

"Kuro... Kurotsushi-taisho m'a dit que... Il m'a dit qu'en venant ici, je pourrai me débarasser de ma peur... Il fallait juste que je l'affronte ! Mais il m'avait pas dit... Il m'avait pas dit... Que ça ferait si mal ! J'aurai peut être du... j'aurai peut être du m'en douter ! Non seulement j'ai... J'ai encore plus peur maintenant, mais en plus... J'ai presque... J'ai presque l'impression de revivre ce jour ! Cette douleur..."

Mura touche alors le sol humide de la caverne, sentant sous ses doigts l'espèce de terre rougeâtre imbibée de sang séchée... De son sang sous ses doigts, avant que d'un coup, sa main rencontre un objet dur et froid, visiblement métalique et, surpris, il regarde vers le sol, voyant alors ce qu'il avait complètement oublié ce jour là : Une lampe de poche cassée git là, sous sa main... Eclairée par la pleine lune, la lampe que ce jour là, il tenait, alors qu'il approchait de son but : la si belle épée qui l'attendait, plantée dans l'autel de pierre ... Il s'approche alors de ce dernier et touche la pierre glaciale et humide, sentant sous ses doigts la fente laissée par la lame de l'épée plantée dedans... Epée qui a disparue en même temps que son corps, corps dont la seule trace restante est le sang qui a éclaboussé le sol et l'un des murs de la caverne, ainsi que la lampe cassée qui git toujours par terre. Puis d'un coup, son coeur se serre brutalement, tandis qu'une énorme sensation de brûlure se déclenche dans son sang et , sentant cette rage énorme monter en lui, il sort brutalement son zanpakuto en criant :

"HINARU RAIJINKEN !!"

D'un coup, son sabre devient alors plus petit, prenant une couleur noire complète, alors que le Magatama bleu disparait de la crosse, et semblant répondre à sa haine, son corps ainsi que l'arme se recouvrent d'éclairs pourpres, sans pour autant provoquer la moindre douleur, alors qu'un bruit énorme, comme un vol d'soiseau ne commence à résonner dans la caverne, amplifié par les murs de cette dernière. mais ça ne lui suffit pas et il lève d'un coup son Shikai vers le ciel, son coeur battant à vitesse accelérée, avant de hurler à nouveau :

"RAIKIRI !!"

Là, un éclair pourpre de grande taille surgit d'un coup du Zanpakuto, alors qu'il abat brutalement ce dernier vers l'autel de pierre qui vole en éclats autours de lui, projettant des petits morceaux partout, l'éclair poursuivant en plus sa trajectoire et se plantant profondément dans le sol. Mais ça ne suffit pas à étancher sa haine et il commence à s'acharner brutalement, tranchant sur place tous les éclats qui volent autours de lui, frappant de tous les côtés avec son Zanpakuto, sa haine guidant tous ses coups, jusqu'à ce que finalement, comme son corps quatre ans plus tôt, l'autel en pierres ne disparaisse entièrement sans laisser la moindre trace, puis, son Zanpakuto reprend sa forme scellée et il tombe de nouveau sur les genoux, sa haine disparaissant, tandis qu'une seule question lui revient à l'esprit : à quoi bon ? De toutes manières, dans la mort, il a retrouvé sa famille... Il est devenu plus puissant... A trouvé des amis... Le bonheur... Un nouvel objectif ! Mais pourquoi ça lui fait encore si mal ? Il devine la présence de Nichol qui s'est alors rapproché derrière lui, mais ne le regarde même pas, sentant à nouveau quelques larmes couler de ses yeux, avant qu'il ne se décide à reprendre doucement, d'une voix à peine plus assurée qu'avant :

"j'avais pas... peur de la mort ou des ténèbres il y a quatre ans... Mon pouvoir utilisait les ténèbres... Après la mort de... De mes parents et de mon meilleur ami... Les ténèbres ont commencés à me parler et... Quand j'ai... Quand j'ai souhaité revoir mes parents et... Et les ramener à la vie, elles m'ont... Elles m'ont amené ici : grâce à Kusanagi, je pensai... Je pensai pouvoir ouvrir une brèche vers le monde des morts et... Et ramener mes parents et Kotaro !J'étais... J'étais prêt à tout ! j'étais devenu... Complètement fou... J''avais que huit ans, mais j'aurai du... J'aurai du savoir que la seule manière de les revoir, c'était... De les rejoindre !! Je faisai confiance aux ténèbres, si bien que... Que quand elles m'ont dit de prendre cette épée, je l'ai fait sans me poser de questions... mais elles m'ont trahies : mon propre pouvoir... Mes seules amies à l'époque... Elles m'ont trahies : elles m'ont condamné à cette mort et m'ont... Et m'ont abandonné quand mon corps a disparu... C'est depuis que j'ai... Peur du noir... Y'a pas que à cause des ténèbres de cette caverne... Mais aussi... A cause de cette trahison..."


Dernière édition par Murakumo Tsurugi le Mer 29 Juil - 19:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Heyward Nichol
• Shinigami-Traitre| Bourrin sans Coeur ni Cervelle •
• Shinigami-Traitre| Bourrin sans Coeur ni Cervelle •
avatar

Masculin Messages : 1418
Age : 31

Feuille de personnage
Niveau:
38/100  (38/100)
Expérience:
2750/4000  (2750/4000)
Spécialisation: Zanjutsu

MessageSujet: Re: Le coeur du cauchemar (Nichol)   Ven 24 Juil - 16:31

Nichol déposa Murakumo dans la salle, éclairée par la lune, et le regarda, il semblait terrorisé, puis il s’approcha d’un autel en pierre au centre de la pièce, puis après un petit moment de silence, il dégaina son Zanpakuto et passa sous shikai avant de s’acharné a détruire l’autel, morceau par morceau, puis une fois cela fini, le quatrième siège de la onzième s’approcha du petit Shinigami, ce dernier commença a tout lui raconter, les mots coulaient de sa bouche au même rythme que les larmes coulaient sur ses joues.

"j'avais pas... peur de la mort ou des ténèbres il y a quatre ans... Mon pouvoir utilisait les ténèbres... Après la mort de... De mes parents et de mon meilleur ami... Les ténèbres ont commencés à me parler et... Quand j'ai... Quand j'ai souhaité revoir mes parents et... Et les ramener à la vie, elles m'ont... Elles m'ont amené ici : grâce à Kusanagi, je pensai... Je pensai pouvoir ouvrir une brèche vers le monde des morts et... Et ramener mes parents et Kotaro !J'étais... J'étais prêt à tout ! j'étais devenu... Complètement fou... J''avais que huit ans, mais j'aurai du... J'aurai du savoir que la seule manière de les revoir, c'était... De les rejoindre !! Je faisais confiance aux ténèbres, si bien que... Que quand elles m'ont dit de prendre cette épée, je l'ai fait sans me poser de questions... mais elles m'ont trahies : mon propre pouvoir... Mes seules amies à l'époque... Elles m'ont trahies : elles m'ont condamné à cette mort et m'ont... Et m'ont abandonné quand mon corps a disparu... C'est depuis que j'ai... Peur du noir... Y'a pas que à cause des ténèbres de cette caverne... Mais aussi... A cause de cette trahison..."

Nichol posa sa main sur l’épaule de Murakumo et pris une voix compatissante ; ou ce qui se rapprochait le plus, et tenta de réconforter son ami.

-Tu ne devrais pas te blâmer autant, tu a fait ce que toute personne dotée de sentiment aurait fait, je sais, je suis pas très bien placé pour parler de sentiment, mais avant ma mort, j’ai des souvenirs d’une personne que j’aimais plus que tout et ca serait pour cette personne que je suis mort, mais je n’ai aucun souvenir précis de qui ou quoi. Pour ta peur, tu devrais aussi lever le pied, c’est handicapant en effet, mais tu reste un très bon Shinigami malgré cela, de plus certaine personne ont une peur…vraiment plus stupide…

Nichol parlait de lui et de sa peur des femmes qui lui montre de l’intérêt affectif, même si il ne savait pas d’où lui venait cette peur débile, de toute façon il vivait avec et s’en fichait pas mal qu’on se moque de lui ou autre, il fracasserait ceux qui rigolait et voila, ou finirait dans un lit couvert de bandage en essayant, parlant de bandage, celui sur son bras gauche ne servait pas a grand-chose, la douleur revenait a la moindre brise sur ses brulures, mais jamais il ne demanderait de l’aide a la quatrième division, honneur de la onzième oblige. Il se releva et remis les mains dans les poches, puis il jeta un regard circulaire sur la pièce et ensuite s’adressa a Murakumo.

-Tu veux qu’on obstrue cette caverne ? Pour tiré un trait définitif sur e moment de vie.

Même si le petit Shinigami ne le voyait pas, Nichol le fixait et souriait, son ami venait de faire un pas en avant pour combattre sa peur et maintenant il continuerai a marcher jusqu'à la destruction totale de sa phobie.

_________________



Un être qui meurs dans un combat qui n'est pas le sien, n'est qu'un rebut, sa faiblesse le menant vers sa propre destruction.
Spoiler:
 

Nich's thème
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pagon.org/v1/profile.php?mode=register&sponsor=54
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le coeur du cauchemar (Nichol)   Sam 25 Juil - 20:00

-Tu ne devrais pas te blâmer autant, tu a fait ce que toute personne dotée de sentiment aurait fait, je sais, je suis pas très bien placé pour parler de sentiment, mais avant ma mort, j’ai des souvenirs d’une personne que j’aimais plus que tout et ca serait pour cette personne que je suis mort, mais je n’ai aucun souvenir précis de qui ou quoi. Pour ta peur, tu devrais aussi lever le pied, c’est handicapant en effet, mais tu reste un très bon Shinigami malgré cela, de plus certaine personne ont une peur…vraiment plus stupide…

Mura sourit légèrement, séchant du mieux possible ses larmes en prononçant un petit "merci", sentant sur son épaule gauche la main de Nichol, alors que ce dernier tente de le consoler... A sa manière ! Consolation bienvenue d'ailleurs ! Même si il est un peu surpris : c'est quand même la première fois qu'il entend son camarade et rival autoproclamé parler comme ça ! Mais ce qui le surprend le plus, c'est ce qu'il lui dit : alors... Lui aussi, il a aimé ? Lui aussi... Oui, en fait, Mura hésite un peu : il aimerait bien en parler à quelqu'un, mais à qui ? Ce sentiment est étrange, mais en plus, fallait qu'il tombe amoureux de... ELLE ! La fille avec laquelle il a le moins de chance d'arriver un jour à se rapprocher, quelle stupidité ! Mais il repousse cette pensée, se contentant de la placer dans un coin de son esprit, avant regarder le bras gauche, bandé du quatrième siège de la onzième en se retenant de soupirer : il voit parfaitement que le bras est sérieusement amoché, et pas que le bras d'ailleurs et que la douleur doit être assez cuisante, à en juger par la légère grimace qu'il distingue grâce à la lumière de la lune, mais il se contente de détourner la tête, sachant parfaitement que ce n'est même pas la peine qu'il dise quoi que ce soit : honneur et fierté de la onzième oblige : hors de question d'aller voir la quatrième division pour se faire soigner ! Quelle idiotie ! Il sent vaguement son coeur se serrer un peu, mais ne dit rien, songeant que lui, aime bien rendre visite à la quatrième de temps en temps et surtout, à Unohana-taisho, une femme très douce et très gentille, presque maternelle ! Très souriante aussi ! Bon, les trois quarts du temps, il n'y va que pour discutter un peu, entre autre de sa phobie, ou, sur ordre de son taisho, afin généralement de demander des rapports de mission ou de blessures diverses quand dame Rangiku n'est pas disponible pour telle ou telle raison ! En fait, il ne peut pas s'empêcher de se poser la question : pourquoi la onzième division ne veut jamais se faire soigner à la quatrième ? Il aimerait bien poser la question à Nichol, mais ce dernier se remet d'un coup à parler, lui posant une question qui lui arrache un léger sursaut :

Tu veux qu’on obstrue cette caverne ? Pour tirer un trait définitif sur ce moment de vie.

"Euh... Non... Ce n'est pas la peine... De toutes manières, je pense pas que on pourra le faire : Quand je... Quand je suis venu ici il y a quatre ans, cette grotte était... Elle était pleine de pièges en tous genres : mon pouvoir m'a permis de les passer sans problèmes et même de les détruires définitivement... C'est... C'est pour ça qu'il y en avait pas un seul quand on est passé tout à l'heure ! Mais Si on détruit complètement la grotte, on risque d'attirer l'attention et... Je pense pas que Maître Yamamoto apprécierait ! Et puis... Je préfère qu'elle reste comme ça... Quand j'aurai réussit à vaincre cette peur, je... Je reviendrai et..."

Murakumo s'arrête, préfèrant ne pas finir sa phrase, tandis qu'il se rélève, arrachant ses genoux à la terre rouge sombre...Terre souillée de son propre sang et il se redresse, tentant d'oublier un peu les ténèbres autours de lui, avant de commencer à marcher vers la sortie. mais au moment d'y arriver, il sent de nouveau son coeur s'affoler légèrement et, malgré toute sa volonté, il n'arrive pas à faire un pas de plus, les ténèbres devant lui lui apparaissant d'un coup comme cachant la plus grande menace qu'il n'aie jamais eu à défier ! Mais Nichol le suit et, un peu rassuré par le reiatsu famillier à côté de lui, Mura inspire profondément, avant de s'enfoncer dans le rideau noir, au bout duquel, après quelques secondes de marche, il voit finalement la pâle lueur de la lune se découper dans une ouverture et il se met à courir, s'arrachant alors aux ténèbres, bien qu'il aie l'impression que ces dernières tentent de le retenir et finalement, aterrit au pied d'un arbre, sentant la tension dans sa poitrine se relâcher et il s'assied au pied de l'arbre, sentant son dos percuter le bois derrière lui malgré la présence de Raijinken et il regarde la caverne, voyant Nichol en ressortir quelques secondes après. De nouveau, la blessure bandée de son ami lui apparait et, tentant de ne pas soupirer, il demande doucement, cherchant aussi à se remettre de cette escapade dans le coeur du cauchemar, de SON cauchemar :

"Euh... Dis, je me demandais... Depuis que je suis devenu Shinigami y'a deux ans, j'ai jamais compris : qu'est ce que la onzième division reproche à la quatrième ? C'est vrai : même blessé, vous y allez jamais ! Est ce que... Ils vous on fait quelque chose ?"


Dernière édition par Murakumo Tsurugi le Mer 29 Juil - 19:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Heyward Nichol
• Shinigami-Traitre| Bourrin sans Coeur ni Cervelle •
• Shinigami-Traitre| Bourrin sans Coeur ni Cervelle •
avatar

Masculin Messages : 1418
Age : 31

Feuille de personnage
Niveau:
38/100  (38/100)
Expérience:
2750/4000  (2750/4000)
Spécialisation: Zanjutsu

MessageSujet: Re: Le coeur du cauchemar (Nichol)   Mar 28 Juil - 15:25

Nichol sourit simplement a la réponse de Murakumo, en effet Yamamoto-sempai n’apprécierai pas qu’ils démolissent une caverne, mais depuis quand Nichol suivait le règlement ? Il ne l’a jamais suivit, mais bon il avait assez d’ennuis et son bras lui faisait atrocement mal, une punition de son Taisho ou sa Fukutaisho l’achèverait peut être, il valait mieux qu’il se tienne a carreau. Il ne put s’empêcher de grimacer lorsque le petit Shinigami lui dit qu’il reviendrait vaincre sa peur, Nichol n’aimait pas cette idée, mais difficile de faire entendre raison a Murakumo. Ils se dirigèrent a l’extérieur de la caverne et sur les dernier mètres Mura’ piqua un sprint pour être rapidement a l’extérieur, Nichol sourît bêtement en se disant qu’il avait déjà fait pas mal d’effort contre sa phobie, mais le petit Shinigami posa une question au quatrième siège.

"Euh... Dis, je me demandais... Depuis que je suis devenu Shinigami y'a deux ans, j'ai jamais compris : qu'est ce que la onzième division reproche à la quatrième ? C'est vrai : même blessé, vous y allez jamais ! Est ce que... Ils vous on fait quelque chose ?"

Oula en voila une drôle de question, d’ailleurs Nichol du chercher ses mots un petit moment avant de lui répondre.

-Heu disons que aussi longtemps que je me souvienne, ca a toujours eu rapport avec la devise de la onzième division : « la défaite signifie la mort », chaque membre de la onzième sais qu’il devra se battre jusqu'à la mort, on considère les soins comme inutiles et par conséquent la quatrième division aussi. Même si personnellement je n’ai rien contre eux.

Nichol espérait avoir répondu correctement, mais il se rappela soudain d’une chose, c’est Kurotsuchi-Taisho qui avait conseillé a Mura’ de vaincre sa peur de cette manière aussi brutale, cet espèce d’enfoiré qui utilise sa fille comme bouclier même si elle a été crée a partir de gigai elle reste une être dotée de sentiment, Nichol détestait cet enfoiré de Mayuri, il avait juré devant Zaraki-Taisho qu’un jour il le tuerai, juste pour le plaisir de voir son putain de sourire disparaitre de son visage horrible, et aussi parce que Nichol savait ce que c’était que d’être traité comme quelque chose de bon a jeter après usage, sur le coup de la colère associée a la douleur il ne peut étouffé un juron tout en marchant a coté de Murakumo.

-Enfoiré de Mayuri j’t’aurai...

Puis il se tourna vers Murakumo, ne sachant pas s’il avait entendu et lui demandât ce qu’ils faisaient maintenant ? S’il voulait rentrer au Seireitei ou continuer de patrouiller.

_________________



Un être qui meurs dans un combat qui n'est pas le sien, n'est qu'un rebut, sa faiblesse le menant vers sa propre destruction.
Spoiler:
 

Nich's thème
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pagon.org/v1/profile.php?mode=register&sponsor=54
Hitsugaya Tôshirô
Mini-Modo | Jû Ban Tai Taisho | Cheveux Blanc | Lutin glacé •
• Mini-Modo | Jû Ban Tai Taisho | Cheveux Blanc | Lutin glacé •
avatar

Masculin Messages : 644
Age : 27
Localisation : qui sait ...

Feuille de personnage
Niveau:
49/100  (49/100)
Expérience:
4631/5000  (4631/5000)
Spécialisation: Zanjutsu

MessageSujet: Re: Le coeur du cauchemar (Nichol)   Mer 29 Juil - 22:42


L’air frais soufflait sur le Seireitei encore endormi, aussi silencieusement que la neige qui tombait dans les froids mois de l’hiver. Mais aujourd’hui, l’hiver était bien lointain et c’est un soleil levant qui s’affichait à l’horizon, accompagnant un ciel bleu dénué de nuages. Caressant la peau du jeune capitaine, les doux rayons du soleil commençaient à emplir la pièce où celui ci se trouvait. N’ayant pas fermé l’œil une bonne partie de la nuit, de légères cernes étaient visibles sous ses yeux en amande turquoises. Passant la main dans ses cheveux, Tôshirô se redressa sur sa chaise, abandonnant un court instant le rapport de mission qu’il remplissait. Les fenêtres ouvertes du bureau lui apportaient la fraîcheur dont il raffolait tant en cette période de printemps, où la chaleur commençait sérieusement à prendre de l’ampleur. Soupirant, Tôshirô pensa à sa lieutenante, qui en mission dans le monde réel loupait cette « corvée administrative » . Si elle avait été là, il aurait pris un malin plaisir à lui donner de quoi s’occuper au lieu de boire à n’importe quelle heure et à tout va… A cette pensée un léger sourire, difficilement percevable se dessina sur son visage enfantin. Soupirant, il se remit à rédiger la fin du rapport, glissant la plume sur la feuille tout en dessinant les différents caractères dont il avait besoin. Arrivant à la fin de son dossier, le jeune shinigami le referma et le déposa sur une haute pile qui n’attendait plus que ce dernier rapport pour être porté à la première division. Prenant la pile de documents dans ses bras minces mais musclés, il se dirigea vers la porte du bureau, l’ouvrant avec le coude pour sortir. La porte ouverte laissa entrer une vague d’air frais, manquant de faire voler les documents du haut de la pile. Tôshirô se dirigea rapidement vers les quartiers de la première division, en toute hâte de mettre un trait pour la journée sur cette corvée, qui occupait pourtant une place importante dans le poste de capitaine… Une tâche contraignante mais de loin non insignifiante, c’est là qu’était le problème. Ressortant rapidement du bureau, Tôshirô mis sa main en visière, protégeant ses yeux à la couleur peu commune du soleil. Soudainement, une personne dont il n’avait pas eu de nouvelles depuis plusieurs jours lui vient à l’esprit … Celui n’était pas venu le voir, le jeune capitaine ne l’avait pas non plus croisé dans les rues de la division. Ce dernier n’était personne d’autre que son troisième siège, Murakumo Tsurugi, qui lui vouait une admiration sans égale. Baissant la main, Tôshirô se redirigea tranquillement vers les quartiers de la dixième division, espérant le croiser. Mais il n’en fut rien… Une unique solution se présentait à lui maintenant. Repérant un group de shinigami à quelques mètres, Tôshirô se dirigea vers eux d’un pas assuré et déterminé. Arrivé à leur hauteur, ceux ci le remarquèrent et le saluèrent respectueusement. Tôshirô ne perdit pas de temps à le saluer et leur demanda si à tout hasard ils ne savaient pas où était passé Murakumo. A en juger par les expressions qui s’installèrent sur leurs visages, ils n’en avaient pas la moindre idée …

« Taisho, je … je l’ai croisé hier pas loin d’ici et …j’ai cru l’entendre dire qu’il voulait vaincre sa peur »

La réponse du shinigami surprit quelque peu le jeune capitaine… Cela ne faisait que quelques jours qu’ils avaient une discussion sur sa peur profonde… Celle ci avait regroupée également Matsumoto et un shinigami de la onzième division dont Tôshirô n’avait pas retenu le nom. D’ailleurs, celui ci semblai étrangement proche du jeune shinigami bien que d’après la discussion perçue par Tôshirô, il était du genre à le chercher pour un rien… Tout en remerciant vaguement le shinigami d’un geste de la main, le jeune shinigami fit volte face, se dirigeant à grande enjambée vers le Dangai. Si Murakumo avait décidé de vaincre sa peur, il allait forcément vouloir retourner à la cause première de cette peur. Malgré l’impression de peu en savoir sur ses subordonnés, Tôshirô s’était renseigné sur le pourquoi de la mort de son futur troisième siège dès que celui avait été envoyé à la Soul Society. Il connaissait donc parfaitement l’emplacement de la grotte mais n’avait aucune idée de ce qu’il allait y trouver. Murakumo seul, accompagné ou peut être même personne… Cette dernière hypothèse n’était pas à exclure, mais Tôshirô n’avait pas le temps d’y penser… Il se sentait en parti responsable de la décision qu’avait pris Murakumo, puisque c’est lui qui lui avait conseillé de vaincre sa peur. Déterminé, Tôshirô se dirigea rapidement vers le Dangai le plus proche, un papillon de l’enfer le suivant de près. L’heure n’était pas à se questionner mais plutôt à l’action et à s’assurer que tout allait bien. Après quelques minutes de course effrénée à travers le tunnel sombre et humide, qui sembla durer des heures, Tôshirô aperçu enfin la lumière au bout du Dangai, indiquant la sortie : le monde réel. Posant un pied sur l’herbe, Tôshirô prit une pause, le temps d’observer l’environnement et de se repérer. Dans le monde réel le temps était tout autre qu’à la Soul Society. Le jeune capitaine sentait les gouttes de pluie s’écraser sur son visage enfantin, tandis qu’il observait la forêt sombre et touffue près de laquelle il avait atterri. S’y dirigeant rapidement, il ressenti deux reiatsu, symboles de vie, dont l’un qu’il identifia comme celui de Murakumo. Traversant la forêt à l’aide de shunpo, il remarqua l’épaisseur des arbres et les ténèbres qui s’assombrissaient au fur et à mesure de son avancée vers ces deux reiatsu. Entendant les voix des deux shinigamis, Tôshirô freina sa course et s’arrêta prêtant l’oreille pour essayer de saisir le sens de la conversation… Malheureusement ou heureusement, il ne compris que quelques mots marmonnés par le shinigami de la onzième division, l’auteur du grabuge à l’académie des shinigamis.

« Enfoiré de Mayuri j’t’aurai... »

Tôshirô fronça un sourcil … Insulter un capitaine de cette façon était vraiment digne de la onzième division. En tout cas, Murakumo avait l’air de se porter plutôt bien, bien que encore pale et adossé contre un arbre. Mais bizarrement, celui ci était souillé d’une matière rouge qu’on pourrait identifier comme du sang ou de la terre glaise… En un shunpo, Tôshirô apparu derrière eux, ne sentant plus les légères gouttes de pluie s’écrasant sur sa peau et gouttant du bout de ses cheveux blanc…

« J’espère que t’as de bonnes raisons pour déclarer ainsi la mort d’un capitaine … »

_________________



Ne crains pas les illusions Invité, c'est déjà sur elles que le monde repose...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le coeur du cauchemar (Nichol)   Mer 29 Juil - 23:56

Bien qu'un peu gêné, Mura sourit timidement, et surtout, autant qu'il le peut à Nichol, une fois qu'il a posé sa question, alors que son corps est encore presque incontrôlable, ses jambes tremblantes et son esprit encore légèrement sur le coup de sa crise de terreur, bien qu'elle soit presque terminée et surtout, même sortit et à présent, baigné par la douce lumière du disque argenté qui brille dans le ciel, le voisinage de la grotte en forme de gueule, du coeur du cauchemar ne l'aide pas à se calmer, loin de là ! Intèrieurement, il ne peut pas s'empêcher de se demander ce qu'il se passe : d'accord, il est proche de l'endroit où il est mort, mais... De là à... Être dans cet état ! Mais il s'efforce de se reprendre, voulant au moins ne pas montrer que biern qu'étant jeune, il est courageux ! Chose rendue difficile par le tremblement convulsif qu'il ressent dans son corps et la sensation horrible de serrement qu'il ressent au ventre et à la gorge ! Mais heureusement, d'un coup, Nichol se remet à parler, lui disant quelque chose de... Tellement stupide que l'espace d'un instant, sa peur disparait, remplacée par une vague colère. Colère qui, hélas ne dure que très peu de temps avant d'être à nouveau remplacée par la peur, bien qu'une telle idiotie le fasse légèrement soupirer :

-Heu disons que aussi longtemps que je me souvienne, ca a toujours eu rapport avec la devise de la onzième division : « la défaite signifie la mort », chaque membre de la onzième sais qu’il devra se battre jusqu'à la mort, on considère les soins comme inutiles et par conséquent la quatrième division aussi. Même si personnellement je n’ai rien contre eux.

****Je vois... ça... ça explique pourquoi les membres de... de la Onzième sont de très loin ceux qui meurent le... le plus souvent au combat ! c'est vraiment... C'est vraiment stupide ! Mais bon, j'y peux rien : mais j'espère que ça changera un jour : j'ai... J'ai pas envie qu'il arrive quelque chose à Nichol !****

Sans même qu'il sache pourquoi, la seule idée qu'il puisse arriver quelque chose à Nichol augmente brutalement la sensation de serrement dans la poitrine et la gorge de Mura, au point de lui couper le souffle et de faire trembler un peu plus son corps ! Il se dépêche de chasser cette idée de son esprit, remuant vivement la tête de droite à gauche, mais sentant encore des sueurs froides, voir même glaciales se mélanger à l'eau de pluie qu'il goûte encore sur ses cheveux, même si la pluie en elle-même s'est arrêtée et que les nuages se sont partiellement dégagés, montrant la pleine lune ! Mais, d'un coup, Nichol prononce une phrase bizarre... Une phrase qui fait bondir Mura : en effet : son camarade menace littéralement le capitaine de la douzième ! Mais pourquoi ? A cause... de lui ? Parce que c'est lui qui lui a proposé de rentrer seul dans la grotte ? ou à cause d'autre chose ? Autre chose... Il se souvient d'un coup de quelque chose... Quelque chose qui l'a frappé le jour de son entré au seireitei et... Surtout quand il est devenu troisième siège, après seulement deux ans d'académie ! Après le sourire de renard, légèrement effrayant de Gin, le sourire doux et aimable de Ukitake-taisho, ce dernier lui ayant d'ailleurs offert un gros panier de bonbons, souvenir qui provoque une vague sensation de chaleur dans ses joues, puis les premières recommandations de son précieux Taisho et modèle, la première chose qu'il avait entendu venant de Kurotsushi mayuri fut un une demande des plus étranges, le capitaine lui demandant si il pouvait le dissèquer ! Ce souvenir provoque d'ailleurs une forte sensation de froid dans la poitrine, cette dernière s'ajoutant au serrement qu'il ressent déjà t il se contente de fermer les yeux, cherchant à se calmer un peu, se souvenant que en plus, sa Fukutaisho s'était hâtée de l'emmener le plus loin possible de ce sadique !Mais ce qui l'avait le plus choqué et... Surtout, révolté, fut de voir la manière immonde et injuste dont Kurotsushi-taisho traitait sa propre fille, Kurotsushi Nemu ! Une jeune femme d'une grande douceur et ayant l'air d'être d'une énorme gentillesse. C'était d'ailleurs peu de temps après sa première rencontre avec Nichol et ce jour là, ce dernier avait fixé la jeune femme d'une étrange manière... Un sentiment... Indéfinissable brûlait dans les prunelles du quatrième de la onzième division : il y avait de la haine, quand il fixait le capitaine Kurotsushi, mais... Cette étrange étincelle quand il fixait Nemu... Et sans même y faire attention, il murmure doucement :

"Pourquoi tu... Hais Kurotsushi-taisho ? J'ai pas aimé la manière dont... Dont il traitait dame Nemu non plus mais... Je le hais pas pour autant. Mais toi... C'est à cause de moi ou... Tu aimes... Dame Nemu ?"

A peine il a terminé sa question que Mura sent d'un coup qu'il vient de faire une grave erreur et il sent ses joues brûler un peu plus, la gêne se combinant à la peur. mais alors qu'il se prépare à s'excuser, il sent un reiatsu très famillier apparaître à quelques mètres derrière Nichol et il n'a même pas besoin de lever les yeux qu'il sourit un peu, voyant brutalement un haori blanc au dessus d'un hakama noir, tenue de base des capitaines de division, puis la voix assez froide et calme qu'il entend lui indique qu'il ne s'est pas trompé : c'est bien son capitaine, Hitsugaya Tôshiro, ou plutôt, Hitsugaya-taisho qui vient d'arriver ! Il relève rapidement la tête, voyant le symbole de la divième division se détacher en noir sur le Haori blanc, le tout surmonté d'un Nodachi à crosse bleu attaché dans le dos, ainsi que des cheveux gris relevés sur la nuque, montrant la peau étrangement mâte de son taisho, ce dernier se tenant dos à lui et parlant d'une voix étrangement mençante à Nichol, disant à ce dernier qu'il a intérêt à avoir de bonnes raisons de menacer ainsi un capitaine de division ! Là, le coeur de Murakumo s'affole brutalement et il tente de se relever, poussant sur ses jambes et ses bras pour s'arracher du sol et saluer son modèle, mais ses muscles, encore sous le coup de sa peur et les tremblments convulsifs de tout son corps, dus à la présence de la grotte l'empêchent de bouger et tout ce qu'il arrive à faire, c'est se retrouver à genoux ! Ses joues prennent brutalement feu à cause de la gêne et il tente à nouveau de se relever, ne voulant pas que son supèrieur le voit dans cet état, mais il ne parvient pas à bouger et il soupire d'un coup, sentant son sang se réchauffer brutalement, sous l'effet d'une forte colère : colère envers lui-même... Colère et déception, dues à cette sensation d'impuissance et... A la peur de décevoir la personne dont ne désire que la fierté et la considèration. Se montrer aussi faible devant son supèrieur... Il est alors heureux que ce dernier lui tourne le dos : au moins, il ne le voit pas dans un état si pitoyable ! Il tente alors d'expliquer, sachant que son taisho risque de lui demander ce qu'il fait là, à cet endroit, bien qu'il sâche parfaitement que c'est là qu'il est mort... De là que vient sa peur ! Mais il ne sait pas quoi dire et il se contente d'espèrer que Nichol pourra expliquer... Parce que lui aussi se le demande d'un coup : pourquoi... Une aversion si soudaine pour le capitaine de la douzième ?
Revenir en haut Aller en bas
Hirako Shinji
Hot Co-Fondateur | Ex-Go Ban Tai Taisho | Leader des Vizards •
• Hot Co-Fondateur | Ex-Go Ban Tai Taisho | Leader des Vizards •
avatar

Masculin Messages : 614
Age : 27

Feuille de personnage
Niveau:
57/100  (57/100)
Expérience:
4900/6000  (4900/6000)
Spécialisation: Zanjutsu

MessageSujet: Re: Le coeur du cauchemar (Nichol)   Jeu 30 Juil - 15:09

Le vent soufflait, balayant ce liquide rougeâtre du sol et l'emportant ailleurs. Un homme étendu sur ce même sol ne bougeait plus, ne respirait plus et, ce fameux liquide semblait s'échapper de son être... Oui, la profonde entaille située au niveau de son estomac laissait couler son sang et ce sans en laisser une seule goutte imprégnée dans son corps. La pauvre victime avait dut passer un sale quart d’heure au vu de ses nombreuses blessures, mais qui avait- bien pu faire une chose pareille ? Impossible de le savoir mais il était certain que le coupable n’avait rien d’humain. En effet, la plaie avait visiblement été faite à partir d’un objet contendant ayant la forme de griffes… Plutôt étrange… D’autant plus que de grands renfoncements en forme de pattes géante s’étaient enfoncés et incrustés dans le sol sur un large périmètre autour du cadavre.

Mais concentrons-nous plutôt sur l’étrange silhouette avançant dans le ciel. Oui, dans le ciel, la tête vers le bas et les pieds pointant en direction des cieux pour être plus précis. L’homme, car oui il s’agissait d’un homme, portait une chemise blanchâtre flottant dans le vent, son pantalon quant à lui demeurait beige… Une cravate rouge venait également décorer la chemise… Une tenue d’étudiant. Toutefois un chapeau dans le style anglais ornait la chevelure du blondinet qui continuait d’avancer dans le vide, se rapprochant pas après pas du sol et du lieu du crime. Bientôt son corps tout entier se mit à pivoter sur la droite, ses jambes retournant en bas et sa tête en haut… Ceci fait il posa délicatement son être sur la terre amenant sa main droite sur son chapeau par la même occasion, cachant donc ses yeux du soleil. Cette personne n’était autre qu’Hirako Shinji, un Vizard et l’une des fameuses victimes du traître : Aizen Sôsuke. L’ancien Shinigami regarda discrètement autour de lui, personne ne l’avait vu apparemment et c’était une bonne chose ! Son visage se dirigea par la suite vers le corps mutilé gisant à quelques mètres de lui seulement. Nonchalamment il s’en approcha, plaçant ses mains dans les poches que lui offrait son pantalon. Arrivé à hauteur du massacre, ses genoux se plièrent d’à peu près quatre vingt dix degré et son dos se courba quelque peu, notre homme se penchait afin d’observer de plus près les blessures infligées. Il les examina avec une grande attention et en conclut bien promptement qu’il ne s’agissait ni plus ni moins qu’une attaque de Hollow… Comment la Soul Society avait pu laisser une chose pareille arriver ? Les effectifs des anges de la mort serait-il réduit ? Notre Vizard espérait se tromper, après tout il n’avait pas envie de s’occuper de toutes ces créatures venues du Hueco Mondo, il avait bien plus important à faire… Comme regarder les jolies filles ou sauter dans les bras d’Inoue par exemple. Hirako ayant finit son analyse se releva, il devait retrouver ce Hollow et l’éliminer avant qu’il n’attaque une autre personne. Shinji souleva sa chemise, laissant apparaitre la garde d’un sabre ainsi que son fourreau ; il s’en saisit et le déposa sur son épaule, le tenant toujours de sa main droite. Suit à cela, il se concentra, tentant de ressentir le Reiatsu du monstre au masque… Malheureusement rien, il ne sentait rien du tout. Deux solutions étaient alors envisageables : soit ce Hollow avait quitté le monde des humains et était rentré chez lui, soit il s’était déjà fait tuer par un Shinigami. Le blondin ne croyait pas vraiment à la seconde options, n’ayant nullement ressentit d’énergie spirituelle émanant d’un guerrier en robe noire entrer en contact avec une âme négative.

Quoi qu’il en soit, l’Ex Capitaine de la cinquième division se mit à déambuler de rue en rue, ne se pressant en aucun cas. S’il s’avérait exacte qu’un Hollow se trouvait toujours en ces lieux il se manifesterait bien un jour ou l’autre… Mais pour ne pas attendre inutilement des heures et des heures que ce fichus monstre pointe le bout de son nez, le Vizard décida d’augmenter légèrement son Reiatsu afin d’appâter la créature. La ruse fonctionna bien plus rapidement que ce que l’avait pensé Hirako ! En effet, une ombre gigantesque vint obscurcir la route du joyeux luron. Ce dernier ne tarda d’ailleurs pas à se retourner pour voir de quoi il était question. Et l’étonnement sur son visage fut plus que visible lorsqu’il se rendit compte de ce qui lui faisait face ! La chose venait bel et bien du Hueco Mondo mais n’était assurément pas un Hollow, du moins elle ne l’était plus ! Véritablement, le futur ennemi potentiel ne possédait qu’une partie de masque recouvrant le dessus de son crâne ainsi que sa mâchoire ; de plus, un Zanpakuto se trouvait dans son dos… Shinji ayant vite fais de se ressaisir face à la surprise ouvrit légèrement la bouche, posant sa question à l’adversaire.

"Hooo… Tu es quoi au juste ? T’es supposé être un Arrancar ? On dirait plutôt une expérience ratée …"

Il avait prononcé ces quelques mots sur un ton plutôt narquois et moqueur. Non, il ne cherchait pas à énerver, disons qu’il agissait tout le temps de la sorte, c’était dans sa nature. Bref, il n’avait pas l’ombre d’un doute concernant la nature de cet être : un Arrancar. Cela dit, au vu de sa taille démesurée et de son apparence générale ; c'est-à-dire en majeur partie celle d’un hollow, il ne devait pas être bien complet mais bel et bien inachevé. Néanmoins quelque chose n’allait pas, ça clochait avec cet Arrancar. Etait-il si faible qu’il ne dégageait pas assez d’énergie pour être perceptible ou avait-il la capacité de masquer totalement sa présence ? Peu importait après tout, il fallait l’éliminer quelque soit la réponse à cette interrogation. Shin’ dégaina donc son arme, s’apprêtant à sauter pour pourfendre l’opposant, mais s’était sans compter sur la prise de parole de ce dit opposant. A vrai dire, ses cordes vocales vibraient pour rien tant ce qu’il disait était peu passionnant. Il affirmait être l’un des plus forts du Hueco Mondo et qu’il allait dévorer le pauvre humain qu’était Hirako.

"Pffff, humain dis-tu ? Mauvaise pioche…"

A peine sa phrase fut-elle achevée que Shinji se trouvait dans le dos de l’ennemi, rangeant en même temps son Zanpakuto dans son fourreau. Une longue trainée blanchâtre parcourait le corps tout entier du Hollow Arrancarisé de manière verticale ; finalement son être devint deux moitiés… Il venait de se faire couper en deux et ce de part en part… Il ne lui fallut que quelques secondes pour se transformer en particules spirituelles et s’évaporer.
Shinji avait fait sa bonne action de la journée, il pouvait donc continuer à dormir et s’adonner à d’autres activités dans ce genre. Cependant il semblait troubler. Il pouvait ressentir une présence de reiatsu, encore ?! Non, en réalité il y en avait plus d’un, trois à vrai dire et tous rassemblé en un même point. Que pouvait-il se passer ? D’après la source de leur énergie il était clair qu’il s’agissait de Shinigami mais pourquoi trois, d’ordinaire ils agissaient en solo… D’autant plus que l’un deux possédait une force relativement élevée… Rapidement le blondinet se déplaça à coup de Shunpo, partant en direction de cette fameuse intrigue. Il traversa promptement Karaku et parvint en seulement quelques minutes aux abords d’une forêt. Une forêt magnifique d’ailleurs, l’on pouvait encore observer les gouttes d’eau couler le long des feuillages… Mais bref, l’important n’était pas là à l’heure actuelle ! Se rendant le plus discret possible le Vizard avançait, s’acheminant inexorablement vers le mystère et, quand il fut assez proche il constata que ses suggestions étaient correctes. Un groupe de trois anges se tenait là, discutant… Non mais franchement ! De plus l’un deux portait ce fameux manteau de capitaine alors qu’il n’était qu’un gamin… Shinji ne put s’empêcher de prendre la parole et leur faire remarquer leur inefficacité.

"Yo Vous là-bas ! Vous devriez faire votre boulot à la place de discuter ici !"

Hirako avait parlé sans vraiment dévisager ni même analyser ses interlocuteurs. Il s’était contenté de lâcher sa petite vacherie… Mais soudainement, l’air enjoué habituel du Vizard se transforma en un sérieux implacable… Il sentait que quelque chose ne tournait pas rond

_________________

Veux-tu sortir avec moi Invité ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alternativefuture.forumactif.org
Heyward Nichol
• Shinigami-Traitre| Bourrin sans Coeur ni Cervelle •
• Shinigami-Traitre| Bourrin sans Coeur ni Cervelle •
avatar

Masculin Messages : 1418
Age : 31

Feuille de personnage
Niveau:
38/100  (38/100)
Expérience:
2750/4000  (2750/4000)
Spécialisation: Zanjutsu

MessageSujet: Re: Le coeur du cauchemar (Nichol)   Jeu 30 Juil - 22:17

Murakumo sembla songeur après la réponse que lui donna Nichol ; mais il sortit de sa torpeur lorsque le quatrième siège de la onzième lâcha qu’il aurait Mayuri, mais cet idiot de Murakumo semblait tout avoir compris de travers, ou avoir tout juste, ça on verra plus tard…
En tous cas il sortit une phrase digne d’un enfant inexpérimenté en matière de relation humaines.

"Pourquoi tu... Hais Kurotsushi-taisho ? J'ai pas aimé la manière dont... Dont il traitait dame Nemu non plus mais... Je le hais pas pour autant. Mais toi... C'est à cause de moi ou... Tu aimes... Dame Nemu ?"

La Nichol se transforma en feu de signalisation, d’abord rouge, puis orange pour finir vert, il était sur le cul, mais quelle Question stupide ! Mais bon il allait répondre quoi le quatrième siège ? Mais voila qu’apparait tout a coup le Taisho de Murakumo, ouf sauver, enfin pas tan que ça au vu de la question.

« J’espère que t’as de bonnes raisons pour déclarer ainsi la mort d’un capitaine … »

La Nichol se ressaisit et il reprit son air habituel, il fixa le nabot Taisho, le surnom qu’il lui avait trouvé, puis il lui dit sur le ton neutre qu’il utilisait toujours avec les gens.

-J’ai mes raisons…Je les juges bonnes…Et c’est tout ce que vous saurez Hitsugaya-Taisho.

Son regard montrait qu’il ne plaisantait pas, Le nabot Taisho pourrait le torturer a mort, jamais il ne dirait qu’il ne supporte pas la manière qu’a Mayuri de torturer sa fille, Nichol n’étais pas amoureux, non il ne le pouvait pas, mais il avait de la compassion pour Nemu, il la comprenait un peu, mais un autre invité indésirable fit son apparition, et lança directement une pique aux shinigamis.

"Yo Vous là-bas ! Vous devriez faire votre boulot à la place de discuter ici !"


-De quoi je me mêle enfoiré ?


Nichol ne tenait plus, ni une ni deux il fonça sur l’homme qui semblait porter une perruque et tenta de lui coller une droite bien sentie.

[HRP]Désolé j'ai fait court car je part demain donc j'ai essayer de rep, Shinji tu peux m'assomer comme ça vous pourrez rp sans moi durant mes vacances, meme si elles ne durent que 7 jours XD[HRP]

_________________



Un être qui meurs dans un combat qui n'est pas le sien, n'est qu'un rebut, sa faiblesse le menant vers sa propre destruction.
Spoiler:
 

Nich's thème
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pagon.org/v1/profile.php?mode=register&sponsor=54
Hitsugaya Tôshirô
Mini-Modo | Jû Ban Tai Taisho | Cheveux Blanc | Lutin glacé •
• Mini-Modo | Jû Ban Tai Taisho | Cheveux Blanc | Lutin glacé •
avatar

Masculin Messages : 644
Age : 27
Localisation : qui sait ...

Feuille de personnage
Niveau:
49/100  (49/100)
Expérience:
4631/5000  (4631/5000)
Spécialisation: Zanjutsu

MessageSujet: Re: Le coeur du cauchemar (Nichol)   Jeu 30 Juil - 22:52

Le temps s’était clairement dégagé, laissant voir la lune briller à travers les épais feuillages les entourant. Un léger vent souffla, entraînant dans sa course l’haori blanc, qui dans la pénombre se distinguait parfaitement du reste. Un silence mortuaire s’était installé, ne laissant entendre que le bruissement des feuilles et les dernières gouttes de pluie qui continuaient à tomber des arbres sans relâche, s’écrasant sur la terre déjà humide. Trois souffles… dont un que l’on pouvait qualifier de saccadé et de ce qui s’apparente à de l’essoufflement. Tôshirô n’avait nullement besoin de se retourner pour comprendre dans quel état se trouvait son troisième siège. Le teint pâle, le souffle saccadé comme après un combat acharné… Sauf que cette fois ci, l’adversaire n’était pas un hollow ni même un shinigami, mais une grotte, symbole de la peur profonde de Murakumo. Le jeune shinigami se trouvait toujours adossé à l’arbre, essayant de retrouver la pleine possession de ses sens. A la vue de son capitaine, Tôshirô sentit qu’il essaya de bouger, même dans un état aussi critique autant psychologiquement que physiquement. Sa volonté n’était en rien entamée par son aventure, ce qui rassura légèrement le jeune capitaine. Se retournant lentement, il fit face de toute sa hauteur (XD) à son subordonné qui tentait toujours de se relever. Son regard froid alla du jeune shinigami à celui dont Tôshirô ne parvenait pas à retenir le nom… D’ailleurs celui ci semblait absent, esquivant la question que le jeune capitaine lui avait posée quelques instants auparavant en répondant sèchement et vaguement sans réponse précise...

-J’ai mes raisons…Je les juges bonnes…Et c’est tout ce que vous saurez Hitsugaya-Taisho

Le shinigami anonyme qui était apparu comme barbare lors de la scène à l’académie des shinigamis, semblait finalement être protecteur bien que bourru… Tôshirô avait entendu des rumeurs selon lesquelles il aurait une peur bleu de Yachiru, ce qui était très étonnant venant d’une brute épaisse de la onzième division. Peut être que derrière cet être barbare et mystérieux se cachait une personne au grand cœur… Une des raisons qui amenait le jeune capitaine à penser ça était tout simplement la façon dont il regardait Murakumo. De toute évidence, ce dernier n’était pas non plus sorti tout seul de la grotte. Son état ne lui permettait même pas de se lever, ni même de soulever l’un de ses membres… Revenant à Murakumo, Tôshirô se sentait bizarrement responsable de son état… C’était notamment suite à sa recommandation qu’il était parti vaincre sa peur. Tôshirô s’agenouilla, se mettant à la hauteur du jeune shinigami qui semblait vraiment en piteux état vu de plus près…

« Vaincre ta peur signifie aussi être prêt et entouré de personnes de confiance. Tu n’es plus tout seul. Si tu as réellement besoin de vaincre ta peur, prépare toi et présente toi pour la vaincre seulement lorsque tu te sentiras pr… »

Balayant du regard la forêt les surplombant de son obscurité, un léger bruit parvint au oreille du capitaine de la dixième division, l’interrompant brusquement. En venant ici, il n’avait pourtant perçu aucun reiatsu, ni aucune présence humaine dans les environs…

"Yo !! Vous là-bas ! Vous devriez faire votre boulot à la place de discuter ici !"

Entendant cette voix inconnue, Tôshirô se redressa vivement, restant sur ses gardes. Un jeune homme était apparu à quelques dizaines de mètres du trio, un sourire sur son visage, encadré par des cheveux blonds coupés au carré, coiffé d’un ridicule chapeau anglais … Se plaçant devant Murakumo, Hitsugaya porta la main à la garde de son Zanpakuto histoire de faire rapidement les présentations mais il fut devancé par le shinigami de la onzième division… qui sans grand ménagement l’apostropha brutalement, allant directement au corps à corps.

-De quoi je me mêle enfoiré ?

Finalement, il n’appartenait pas à la onzième division pour des prunes… Le laissant se battre tranquillement, Tôshirô jeta un coup d’œil en arrière histoire de s’assurer que Murakumo n’avait pas bougé et que son état ne s’aggravait pas. Puis le jeune capitaine se reconcentra rapidement sur le combat, regardant le shinigami tenter de mettre une droite à l’inconnu blond dont le sourire s’était évanoui de son visage …

_________________



Ne crains pas les illusions Invité, c'est déjà sur elles que le monde repose...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le coeur du cauchemar (Nichol)   Ven 31 Juil - 18:44

Malgré la peur due à la présence de la caverne, Murakumo ne peut pas s'empêcher de sourire légèrement, bien que difficilement, en voyant d'un coup le visage de son rival changer de couleur rapidement, passant d'abord au rouge, puis au orange avant de prendre une étrange couleur verdâtre après sa question, bien qu'il ne comprenne pas la raison de cette gêne : il a dit quelque chose de mal ? L'arrivé surprise de son taisho l'empêche d'y réflèchir, mais quand ce dernier demande à Nichol pour quelle raison il en veut autant au taisho de la douzième, question que Mura lui-même se pose, Nichol semble se braquer avant de répondre plus ou moins poliment qu'il a ses raisons, éludant magnifiquement la question d'une manière rappelant beaucoup plus la façon d'agir d'un membre de la cinquième ou de la seconde division que de celle d'un membre de la onzième ! Là, sans trop savoir pourquoi, Mura sent son coeur se contracter un peu, ayant peur que son taisho ne se mette en colère devant cette manière de parler, mais au lieu de répondre au quatrième siège de la onzième, son modèloe se contente de se retourner, le dominant d'un coup de toute sa taille et Mura reste un instant choqué par l'étrange éclat que la pleine lune lui permet d'entrevoir dans les yeux menthe glacée de son taisho : un sentiment... Etrange... C'est de l'inquiètude ? De la pitié ? Ou... De la culpabilité ? Il tente ecore une fois de se lever, voulant au moins être debout, même si il doit s'appuyer à l'arbre pour ne pas tomber, mais ses yeux se tournent involontairement vers la cavernes en forme de gueule d'animal dont les ténèbres semblent à nouveaux l'appeler et, comme une vague de froid glaciale venant des ténèbres, la peur revient, brutalement, paralysant ses jambes qui tremblent à nouveau, l'empêchant de faire la moindre tentative pour arracher ses genoux au sol encore trempé par la pluie et sa tête tourne d'un coup, comme le monde autours de lui qui semble se mettre à tourner, tel une toupie autours de lui, l'empêchant de diriger correctement son regard vers le visage légèrement bronzé de son supèrieur, alors qu'une étrange chaleur, accompagnée de douleur revient dans son corps, exactement au même endroit que le jour de sa mort ! Il se dépêche de fermer les yeux, évacuyant le plus vite possible le vertige et s'efforce de respirer correctement, de reprendre son souffle qui s'est fait si lourd dans sa poitrine, comme si il venait d'affronter un ennemi très puissant, tel que Aizen ou Gin. Il ouvre alors doucement les yeux, sentant une étrange sensation, comme un souffle chaud venant de loin qui s'écrase sur son visage et il se rend compte, sentant son coeur battre un peu plus vite que son taisho est à présent accroupit à sa hauteur et il est obligé de se concentrer, pour chasser cette peur qui continue à le dévorer, ainsi que l'impression de sentir son corps brûler, avant de pouvoir comprendre ce que ce dernier lui dit, d'une voix toujours assez froide, comme toujours, mais dans laquelle il y a... Autre chose... Quelque chose de... Diffèrent...

« Vaincre ta peur signifie aussi être prêt et entouré de personnes de confiance. Tu n’es plus tout seul. Si tu as réellement besoin de vaincre ta peur, prépare toi et présente toi pour la vaincre seulement lorsque tu te sentiras pr… »

"Yo !! Vous là-bas ! Vous devriez faire votre boulot à la place de discuter ici !"

Ce cri, interrompant le discours de son modèle fait sursauter Mura qui tourne autant qu'il le peut la tête, voyant un homme bizarre apparaitre dans la minuscule clairière, entre eux et... La grotte. Son visage apparaissant à "contrejour", il ne le voit pas complètement, sans compter que son champ de vision est encore un peu flou, du à son vertige encore tout neuf, mais il parvient néanmoins à voir plus ou moins l'homme : il s'agit d'un homme aux cheveux blonds mi-longs coupés étrangement, portant des vêtements de couleur assez claires : il devine un pantalon beige, retenu à la taille par une ceinture noire, un T-shirt ou une chemise ample flottant un peu dans le vent, apparemment blanche avec une longue cravate rouge. Mais ce qu'il voit le plus, c'est le sabre que l'homme tient à la main, un sabre qui, il en est sur est presque aussi... "Normal" que l'était Kusanagi ou même, son Zanpakuto, Raijinken qu'il a toujours à l'épaule ! De plus, il sent d'un coup une étrange sensation, comme si cet homme lui était famillier, alors que pourtant, il est sur et certain de ne l'avoir jamais vu ! Mais il n'a pas le temps d'y penser : d'un coup, son Taisho se place dos à lui, faisant face à l'homme blond la main posée sur son zanpakuto, Hyourinmaru, comme pour le protèger de "l'intrus", ce qui fait naître deux sensations contradicoires d'un seul coup : une sensation de chaleur dans la poitrine, qui chasse partitellement sa peur, tandis qu'il le sait, il se sent tout simplement... Oui, c'est ça : il se sent tout simplement en sécurité ! Comme si son taisho pouvait empêcher n'importe quoi, y compris les ténèbres de lui faire du mal ! Mais il sent aussi une autre sensation : c'est plus froid... Plus douloureux... Plus blessant... Il sent son coeur se serrer brutalement, comme du chagrin, tandis que son objectif lui revient en tête: il veut... Il ne veut pas que ça se passe comme ça ! Non ! Il veut que son taisho soit fier de lui ! Qu'il sache qu'il peut compter sur lui et se débrouiller seul, pas qu'il le protège comme un enfant impuissant et sans défense ! Il est Shinigami, pas un pantin ! Il est un combattant avant tout ! Un ange de la mort ! Pas un enfant en sucre incapable de se débrouiller seul ! Cette époque est finie !! Depuis longtemps ! Le jour même où celui qui allait devenir deux ans plus tard son taisho, mais aussi son modèle à suivre, a vaincu le hollow qui le menaçait et l'a envoyé à la Soul Society, il a aussi mis fin à cette période ! Les tremblements qui secouent toujours son corps commencent à refluer doucement, tandis qu'il s'efforce de bander ses muscles, tentant d'oublier un peu cette sensation de froid glaciale et se nourissant de la sensation de sécurité que lui procure la simple présence de son modèle devant lui et il voit avec stupeur Nichol se jeter sur l'inconnu, malgré l'état de son bras, alors que l'homme ne les a même pas menacé ni rien : il leur a juste dit de faire leur boulot, ce qui signifie qu'il y a certainement des hollows dans le coin ! Son corps ne lui obéit pas encore, la seule vue de la caverne le faisant encore trembler, mais il s'efforce de se concentrer, toujours sur cette même idée, cette même sensation : Hitsugaya-taisho, sa présence, sa puissance... Et surtout, sa soif de devenir un jour comme ce dernier !

****Je suis pas... Encore prêt... Je pourrai pas la vaincre... Pas maintenant, pas comme ça... J'aurai pas du... Ecouter Kurotsushi-taisho : c'était stupide ! Hitsugaya-taisho a raison : je suis... Plus seul maintenant : je l'ai été pendant deux ans... Quand j'étais encore entrain de chercher Kusanagi... Je l'ai été encore plus à ma mort, mais ... J'ai retrouvé mes parents... J'ai des amis, j'ai un but... Un rêve... J'ai dame Rangiku... Nichol et aussi... Hitsugaya-taisho bien sur... Mais aussi... ELLE ! C'est sur qu'elle... Elle acceptera jamais de jouer avec moi ou quoi que ce soit d'autres si elle me voit comme ça, incapable de bouger juste à cause de... De la présence d'une stupide caverne ! Allez... Debout ! Je peux pas... Je peux pas rester comme ça !! Je pourrai certainement pas me battre et il me faudra peut être un peu d'aide pour marcher, au moins le temps qu'on... Qu'on s'éloigne de cet enfer, mais je veux pas que Hitsugaya-taisho me voit comme ça une seule seconde de plus !! Allez !! Un peu... De courage !!****

"Taisho... C'est... Je croies que c'est à cause de moi que... Que Nichol en veut à Kurotsushi-Taisho... Il avait l'air... Furieux tout à l'heure quand il m'a trouvé : j'étais complètement pétrifié : im... Impossible de bouger : mon corps brûlait de partout et... je revivait ce que j'avais... Subit ici il y a quatre ans ! Et comme je... Je suis venu ici sur le conseil de Mayuri-taisho... Nichol a du... Mal le prendre... J'étais pas... Prêt... Pas encore... Désolé..."

E,n temps normal, Mura se sentirait coupable de mentir à son taisho, mais ce n'est pas un mensonge... Comme il l'a fait deux jours plus tôt avec dame Rangiku à l'académie, il cache juste une partier de la vérité : il est presque sur que Nichol en veut à Kurotsushi-taisho en partie à cause de lui, mais en partie seulement... Car il est sur que la haine que son rival voue au chef de la douzième est liée, d'une manière ou d'une autre à Kurotsushi Nemu : après tout, Nichol n'est pas méchant, loin de là : ne l'a-t'il pas protègé ? Pour l'aider à dominer sa peur, ou pour le rassurer, il a été jusqu'à l'aider à se déplacer, enfin, autant dire, à le porter, jusqu'au fin fond de la caverne, il est resté avec lui tout le temps qu'a duré son supplice provoqué par la peur et la douleur venant des ténèbres alors qu'il aurait parfaitement pu le laisser là, il ne l'a pas jugé et a même été jusqu'à le consoler quand Mura lui a expliqué le sacrilège qu'il a tenté de commettre pour revoir ses parents et son meilleur ami alors qu'il était encore vivant... mais il l'a aussi défendu contre ceux qui se moquaient de lui au sujet de sa phobie, au risque d'une correction par son chef ! Non, Hitsugaya-taisho a raison : il n'est plus seul ! Et bien qu'il sache parfaitement qu'il est incapable de se battre ou même, de marcher seul à cause de la fatigue qu'il ressent à présent, la peur l'ayant épuisé, il parvient, au prix du plus grand effort qu'il n'ait jamais eu à faire, à arracher ses genoux au sol et à se lever lentement, s'appuyant contre l'arbre, avant d'arriver sans même savoir comment, à dégainer à nouveau Raijinken, bien que son bras retombe brutalement le long de son corps, sa main restant malgré tout serrée autours de la crosse ornée d'un magatama bleu de son Zanpakuto en forme scellée, dont la lame se plante brutalement sur le sol trempé dans un bruit mou et métalique. La peur est toujours là... Brûlante... Dévorante... mais son corps tremble beaucoup moins, tandis que Nichol continue à tenter de frapper l'homme. Bien qu'épuisé, Murakumo parvient tout de même à sourire un peu devant le comportement typique de la onzième division de son rival, avant de murmurer doucement :

"J'ai... Honte... C'est la première fois... Que le noir me fait peur à ce point ! C'est normal taisho ? C'est parce que je suis... Si proche de l'endroit où je suis mort ? Je me demande pourquoi Kurotsushi-taisho m'y... M'y a envoyé dans ce cas... Sans me prévenir... Il devait savoir que ça aurait cet effet pourtant !"


Dernière édition par Murakumo Tsurugi le Ven 31 Juil - 19:11, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Hirako Shinji
Hot Co-Fondateur | Ex-Go Ban Tai Taisho | Leader des Vizards •
• Hot Co-Fondateur | Ex-Go Ban Tai Taisho | Leader des Vizards •
avatar

Masculin Messages : 614
Age : 27

Feuille de personnage
Niveau:
57/100  (57/100)
Expérience:
4900/6000  (4900/6000)
Spécialisation: Zanjutsu

MessageSujet: Re: Le coeur du cauchemar (Nichol)   Jeu 6 Aoû - 0:15

Le contact avait finalement été établit et ce d’une manière peu conventionnelle il fallait l’admettre. Après tout, il était rare de croiser une personne et de taper la causette avec elle, surtout lorsque l’on ne la connaissait nullement et pire encore, quand nous somme supposés être invisibles aux yeux de tous étant une âme ou dans ce cas plus précis un shinigami en pleine forêt. Nous pouvions dénombrer trois pauvres pourfendeurs de Hollow qui devaient se demander ce qu’il se passait… D’autant plus que, quelques minutes avant la fatidique remarque sur la supposée incompétence, ils discutaient tranquillement entre eux. Notre blondinet adoré de tous et de toutes, fut choqué par l’état de surprise dans lequel s’étaient mis ses interlocuteurs. Oui, Hirako possédait une figure pour le moins énigmatique et atypique mais ce n’était pas une raison pour tirer la grimace comme cela !
Subitement le calme plat, un moment de silence plus ou moins long… Les quatre protagonistes s’analysaient sans aucun doute… Si Shin’ relevait le moindre petit ricanement sur son apparence il était certains que ça ne lui plairait pas et que la discussion cesserait… Bref, comme je le disais, ils s’identifiaient… En outre, le Blondin avait en sa possession une faculté d’analyse pour le moins surprenante et développée, ses années en tant que Capitaine de division l’aidaient assurément. L’un des étrangers était donc pourvu d’une chevelure mi-longue de couleur blanche quelque peu grisée lui effectuant une chute de son crâne jusqu’au creux de sa nuque. Ses cheveux forment une parfaite harmonie avec le teint de sa peau plutôt pâle… Autre chose à noter, un second individu possédait des cheveux blancs mais lui, il préférait visiblement les mettre de façon ébouriffée. Cela dit le plus important ne demeurait pas là, non du tout. En faite la chose la plus déroutante était que ce jeune garçon d’apparence portait un haori blanc, signifiant qu’il avait une division à sa charge… Etonnant pour quelqu’un de si peu âgé ! Il devait être question d’un véritable génie. Finalement, la dernière personne, un homme qui semblait plus vieux. Il était robuste physiquement et son Zampakuto déjà libéré laissait penser qu’il faisait partie de la onzième division, l’unité de combat. D’ailleurs, son flanc gauche couvert de blessures affirmaient un tant soit peu les suppositions.

Quoi qu’il en soit, les inconnus finirent pas réagir, non pas en prenant la parole à leur tour mais en le Taishou amena sa main sur la garde de son arme. Que signifiait ce geste ? Voulait-il se battre ? Si tel était le cas notre Vizard n’en comprenait pas la raison. Oui Shinji avait froncé les sourcils, oui il avait également arrêté de sourire bêtement mais ce n’était pas pour autant qu’il déclarait la guerre ! Quoi que… Il n’eut d’autre choix puisque le costaud de la bande fusa telle une bête enragée sur le guerrier masqué, tentant vainement de le cogner. En effet, Shinji fit un simple pas sur le coté et, sans dégainer son trancheur d’âme, il infligea un coup de fourreau dans l’estomac de son assaillant. Il enchaina promptement par un second coup en pleine tête visant à le mettre au sol. Mmmmmh cela fut relativement rapide, il n’était certainement pas au maximum de ses capacités à cause de ses blessures. Notre héros, son geste accompli plongea ses yeux dans les cieux et constata un bleu intense et foncé… Le ciel, cette couleur, ceci provoquait un sentiment inexplicable dans le cœur du guerrier masqué… Une sensation de froideur et de mélancolie, deux traits principaux de la personnalité du seigneur du Hueco Mondo, voilà sans l’ombre d’un doute pourquoi Shin’ était agacé…
Mais étrangement il ne semblait pas être le seul à ressentir cette gêne, le garçon caché derrière le Capitaine n’allait pas bien lui non plus et ça se voyait. Il avait peur, il marmonnait ses craintes… Quelque chose clochait, ce n’était tout de même pas Shinji qui était la cause de son mal être ?! De plus son air laissait penser qu’il s’en voulait, qu’il se sentait coupable et apparemment il s’excusait auprès de son supérieur. Shinji décida de rompre la glace à nouveau et s’exprima.

« Désolé pour lui, je ne voulais pas le mettre hors service… Mais il s’est jeté sur moi. »

Il marqua une courte pose, sa gorge était sèche, très sèche même ! Elle l’empêchait de s’exprimer clairement ! D’ailleurs, il ne put retenir les deux trois toussotements de se faire entendre. Il fallait remédier à ce problème… Il plongea donc sa main dans sa poche et la ressortit, une petite bouteille d’eau dans son creux. Il l’ouvrit délicatement et amena le bout à hauteur de sa bouche, déversant le liquide dans sa précieuse gorge. Après une dizaine de gorgées qui eurent vite fais d’engloutir la totalité de substance continue dans la bouteille, notre comique de service pencha sa tête vers l’arrière, se raclant la gorge par la même occasion… Aaaaaah, il se sentait bien mieux à présent ! Il regarda autour de lui et n’aperçut aucun endroit prédisposé à accueillir son déchet… C’était plutôt logique en pleine nature, il jugea bon de remettre sa bouteille d’où elle venait ; c'est-à-dire dans sa poche. Cet intermède inutile ayant littéralement fait passer le Vizard pour un parfait abruti terminé, Shin’ reprit son monologue.

« J’espère que vous ne comptez pas imiter votre camarade Taishou ? » Il se stoppa à nouveau, son air sérieux de tout à l’heure s’accentua. « De plus j’aimerais vous poser quelques questions au sujet… D’Aizen… »

Voila qui pourrait semer le trouble chez les deux antagonistes mais Shinji espérait réellement obtenir des informations sur le traître d’Aizen ! Ca lui éviterait de faire ses propres investigations et il pourrait mieux se préparer pour les batailles à venir… Toute fois il doutait fortement de la coopération du « gamin » ici présent. Oui, il venait de mettre à terre un hypothétique membre de sa division… Division, de quelle division était-il le dirigeant d’ailleurs ?! Lui demander directement ne plaisait nullement au Vizard… En outre il n’avait pas l’habitude de s’immiscer dans les histoires de Shinigamis… Mais il semblerait que sa petite remarque sur leur boulot ait prit une plus grande ampleur que prévu.

_________________

Veux-tu sortir avec moi Invité ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alternativefuture.forumactif.org
Hitsugaya Tôshirô
Mini-Modo | Jû Ban Tai Taisho | Cheveux Blanc | Lutin glacé •
• Mini-Modo | Jû Ban Tai Taisho | Cheveux Blanc | Lutin glacé •
avatar

Masculin Messages : 644
Age : 27
Localisation : qui sait ...

Feuille de personnage
Niveau:
49/100  (49/100)
Expérience:
4631/5000  (4631/5000)
Spécialisation: Zanjutsu

MessageSujet: Re: Le coeur du cauchemar (Nichol)   Jeu 6 Aoû - 22:40

A première vue, l’apparition de l’individu à la coupe au bol blonde n’était en rien agressive, ni même mystérieuse… Bien évidemment, c’était la première fois pour les trois faucheurs d’âmes qu’ils voyaient un tel individu, qui dégageait un impressionnant reiatsu... D’ailleurs c’était sûrement la raison pour laquelle le shinigami de la onzième division s’était jeté tête baissée sur l’individu, n’ayant même pas analysé son attitude. Bref … foncer dans le tas : la devise de la onzième division. A ce propos, c’était à se demander s’il n’avait pas que deux neurones : l’un pour se battre, l’autre pour manger… Durant tout le temps de sa réflexion, le ciel s’était entièrement dégagé, ne laissant que la lune, qui éclairait la forêt de ses doux rayons. Brusquement, le jeune capitaine senti un mouvement derrière lui, un de ceux qui ressemblait fortement à un bruissement de tissu. Jetant un rapide coup d’œil en gardant le blondie masqué dans son champ de vision, il vit une fine silhouette se mouvoir dans l’ombre de l’arbre… Celle ci n’était autre que son troisième siège, Murakumo, qui parvenait à se lever, prenant sur lui, oubliant ses blessures et son état critique. Il fallait une volonté d’acier pour se relever de cette façon, mais cela n’étonnait guère Tôshirô : depuis qu’il le connaissait, Murakumo avait toujours détesté être protégé, et par dessus tout, il détestait paraître faible à ses yeux. D’ailleurs il ne s’arrêta pas là et alla jusqu’à dégainer Raijinken, son zanpakuto. Mais bizarrement, celui ci se planta dans le sol trempé, saturé par la pluie fraîchement tombée. La volonté de Murakumo était inébranlable mais son corps ne pouvait plus suivre… Quoi de plus normal après une telle épreuve !!! Ramenant son regard sur l’individu, il analysa rapidement son comportement … celui ci possédait un visage très atypique… une fine silhouette mais rien de particulièrement remarquable à part son faciès… Ah si !! Une autre chose frappa l’esprit du jeune capitaine lorsqu’il le vit : le gars tenait dans l’une de ses mains une lame, qui ressemblait comme deux gouttes d’eau à un zanpakuto. C’était à n’y plus rien comprendre !!! Qui était il réellement pour posséder un zanpakuto et une telle énergie spirituelle ?! Interrompant son identification de l’inconnu blond, Murakumo interrogea son capitaine, le souffle court …

"J'ai... Honte... C'est la première fois... Que le noir me fait peur à ce point ! C'est normal taisho ? C'est parce que je suis... Si proche de l'endroit où je suis mort ? Je me demande pourquoi Kurotsuchi-taisho m'y... M'y a envoyé dans ce cas... Sans me prévenir... Il devait savoir que ça aurait cet effet pourtant !"

La réponse étonna légèrement le jeune shinigami… Il était parfaitement au courant du fait que Kurotsuchi l’avait envoyé ici mais dire qu’il devait connaître les effets que cela auraient… Rien n’était moins sûr… surtout de la part du capitaine de la douzième division. Alors qu’il s’apprêtait à essayer de répondre au jeune shinigami, un bruit sourd ramena toute son attention à « l’affrontement » se déroulant à quelques dizaines de mètres : le shinigami bastonneur venait de se prendre un coup de fourreau dans le ventre. Mais l’inconnu ne s’arrêta pas là… Sans la moindre peine, il assomma le colosse d’un simple coup sur la tête, le laissant giser par terre. Un shinigami de la onzième division battu en un clin d’œil par un parfait inconnu s’était une première !! Surtout un quatrième siège… Ne laissant pas le temps aux deux shinigamis de se mouver, il parla directement sans le moindre détour

« Désolé pour lui, je ne voulais pas le mettre hors service… Mais il s’est jeté sur moi. »

Une réponse pour le moins ambiguë… une de celle qui attendait une suite plus claire qui n’arrive jamais… Marquant une pause, mister blondie émit deux ou trois toussotements sourds, puis sorti une sorte de petite gourde. De là où ils étaient, il était impossible aux deux shinigamis de distinguer le breuvage. Après avoir bu à souhait, il se racla bruyamment la gorge sans aucune honte. Un léger sentiment d’étonnement apparu sur le visage de Tôshirô : boire en plein milieu d’un moment comme celui relevait réellement de la sottise !!! Surtout devant des personnes dont on ne sait absolument rien … Après avoir jeté un rapide coup d’œil autour de lui, il ramassa la gourde, un air de contentement s’installant sur son visage. Regardant le jeune capitaine, il balança sournoisement une réplique dont il devait avoir le secret…

« J’espère que vous ne comptez pas imiter votre camarade Taisho ? »

Bizarrement son visage changea radicalement, reprenant rapidement un air sérieux, s’adressant aux deux jeunes shinigamis restants…

« De plus j’aimerais vous poser quelques questions au sujet… D’Aizen… »

A…Aizen ?!
Cela faisait bien longtemps que le jeune capitaine n’avait plus entendu ce nom… Un simple nom qui pouvait faire basculer tout un monde dans le chaos, réduisant le bonheur de personnes à néant… Shôsûke Aizen … Ce simple nom avait eu l’effet d’une gifle sur le jeune capitaine, le laissant de marbre, immobile… Un nom chargé de souvenirs particulièrement pénibles et douloureux … Sans lui, de nombreuses personnes auraient pu continuer à être heureuse mais il en avait été autrement. Les souvenirs refirent brusquement surface dans la mémoire du jeune garçon, tous plus marquants et plus violents les uns que les autres… Tout avait commencé par la « mort » d’Aizen, qui avait commencé à anéantir lentement une jeune femme très proche de lui, l’admirant en tout points. Puis, le « combat » entre lui-même et Ichimaru qui aurait put tourner au drame si Matsumoto n’était pas intervenue à temps… C’était d’ailleurs à cette période que la jeune lieutenante s’affaiblissait de jours en jours, augmentant l’inquiétude qui poursuivait Tôshirô jour et nuit. S’en était suivi l’épisode de la chambre des 46 où ils avaient été tout deux gravement blessé par Aizen… De nombreux « crimes » pouvaient ainsi allonger la liste longuement… Mais ce sombre personnage s’en était également pris à de nombreuses personnes indirectement, à commencer par Matsumoto ou Hisagi… La jeune femme ne s’était d’ailleurs toujours pas remise et maintes fois, Tôshirô l’avait vu perdue dans ses pensées, les larmes roulant silencieusement sur ses joues. Mais à chaque fois, il avait été incapable de lui apporter le moindre réconfort… et la même chose se reproduisait avec son troisième siège… Depuis le début, de la « pseudo mort » jusqu’à aujourd’hui, tous ces événements avaient eu lieu à cause d’une seule et unique chose : sa faiblesse… Il était clair qu’il allait devoir remédier à ce problème par tous les moyens possibles et inimaginables… Il n’avait pas été assez fort pour la protéger, ni pour arrêter Aizen, ni même pour éviter une grande peine de cœur à Matsumoto … Il était tout simplement faible … Alors que les souvenirs défilaient sans relâche pendant ce qui semblait durer une éternité, les traits du visage de Tôshirô, d’ordinaire neutres, se durcirent au fur et à mesure que les souvenirs remontaient à la surface. En réalité ces flash back n’avaient durés que quelques secondes… Mais ces quelques secondes avaient été suffisantes pour lui ouvrir les yeux… L’inconnu avait l’air de savoir pas mal de chose sur Aizen … mais cela n’alla pas être gratuit dans les deux sens… Dans ce monde rien n’était gratuit. Plongeant la main dans sa tunique, sa main frôla l'endroit où se trouvait le sceau ... celui qui inhibait pas loin de 80% de son reiatsu... Face à un adversaire ayant envoyé au tapis un quatrième siège en deux coups, son reiatsu n'allait certainnement pas suffire. Sa main entra alors en contact avec l'objet qu'il recherchait. Il en ressorti une sorte de petit micro noir qu'il plaça près de sa bouche pour donner ses indications au département de recherches technologiques...

« Jû Bantai Taishô, Hitsugaya Tôshirô ...»

N'attendant pas la réponse de l'officier, il enchaîna rapidement.

"Placez un gel de protection de 300 unités autour de cette zone et faites la demande d'une autorisation pour lever le sceau ..."

Le jeune capitaine eut juste le temps d'entendre un "hai" venant du scientifique avant de replonger le micro dans sa tenue...Contre un adversaire de son niveau, la limite imposée aux capitaines et lieutenants l’handicaperait beaucoup trop… Il fallait à tout prix la lever… Utilisant un rapide shunpo, il se déplaça rapidement derrière l’inconnu masqué. Durant son déplacement, Tôshirô avait largement eut le temps de dégainer son zanpakuto, et en profita pour lui asséner un coup de sabre en direction du flanc gauche en sachant pertinemment qu’il allait le parer d’une façon ou d’une autre …

« Je vois que tu connais Aizen … Va falloir qu’on parle … »

_________________



Ne crains pas les illusions Invité, c'est déjà sur elles que le monde repose...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hirako Shinji
Hot Co-Fondateur | Ex-Go Ban Tai Taisho | Leader des Vizards •
• Hot Co-Fondateur | Ex-Go Ban Tai Taisho | Leader des Vizards •
avatar

Masculin Messages : 614
Age : 27

Feuille de personnage
Niveau:
57/100  (57/100)
Expérience:
4900/6000  (4900/6000)
Spécialisation: Zanjutsu

MessageSujet: Re: Le coeur du cauchemar (Nichol)   Dim 23 Aoû - 0:44

Il venait de passer à l’offensive, la première attaque avait été portée et avec un franc succès ! Oui, le coup vertical de notre cher blondinet avait fait mouche ! Certes il ne voulait pas blesser son interlocuteur mais il pensait sincèrement que ce dernier serait en mesure d’esquiver un simple coup tel que celui la ; de plus il n’avait nullement eut le choix puisque le shinigami s’était littéralement jeté sur lui. Bien entendu, si l’on revenait quelques minutes dans le passé on comprendrait que Shinji avait joué le fourbe et avait usé de la tromperie, intentionnel ? Peut-être après tout. Assurément, le Vizard parlait, assaillant ses interlocuteurs d’une réplique agaçante voir énervante. Qu’espérait-il après tout ? Le type l’avait mal prit, surement un ange de la onzième division pour réagir de la sorte ! Cela dit, après l’avoir mit au tapis dans tous les sens du terme. Shinji, n’ayant rien u depuis pas mal de temps de réhydrata et constata bien vite la mine dérangée du Chibi Taishou, son expression faciale affichait clairement du mécontentement, il fallait le comprendre après tout, être prit à la légère voir ignorer par un blondin à l’air pas net ça déstabilise ! Les deux « hommes » se dévisageaient présentement, chacun analysant au mieux l’autre et cherchant une ouverture peut-être. Shin’ détailla le Capitaine, l’insigne de sa division était difficilement visible d’ici mais il put tout de même déchiffrer le symbole de la dixième… Oh ainsi il y aurait donc un nouveau Taishou à la dixième !

"La dixième division mmmh… Laisses-moi réfléchir… Tu dois être une sorte de génie pour être Capitaine à ton âge !"


Alors qu’il parlait, sa mâchoire faisait de petits mouvements de la droite vers la gauche mais sans doute ne s’en rendait-il pas compte. Bref, dans le génialissime cerveau de l’Ex- Go Ban Tai Taisho ça chauffait grave ! A l’époque ou il était toujours au sein de la Soul Society personne n’occupait la place de Capitaine de la dixième division alors il se demandait bien quand et comment il avait pu accéder à ce rang. Un jeunot surdoué sans l‘ombre d’un doute, il fallait se méfier donc. Quand notre héros prononça le nom « Aizen » il sentit que jeune garçon le connaissait. La surprise sur son visage se mêlant à quelques remords ne trahissaient pas… Mais pouvait-il au moins fournir des informations importantes sur le maitre du Hueco Mondo. Hirako avait bien entendu des soupçons sur les réelle intentions son ancien lieutenant, à savoir créer le clef du roi mais pour quoi faire ensuite ?
Continuant de fixer son potentiel futur adversaire, le Vizard ne manqua pas de remarquer que ce dernier venait de plonger sa main dans sa tenue, cherchant quelque chose de bien précis. Il ressortit finalement sa main tenant une sorte de micro pour entrer en contact avec la Soul Society. Que voulait-il demander ? Du renfort ? Visiblement non, Shinji n’avait pas tout entendu mais le mot « sceau » ne lui avait pas échappé. Il était vrai que les Lieutenants et leurs supérieurs se voyaient privé d’une bonne partie de leur Reiatsu dans le monde des humains à cause du dit sceau, il voulait lever la limite certainement… Sage décision de sa part. Ceci fait il rangea son appareil de communication et disparut promptement, Shunpo ?! Hirako ressentit un vent glisser sur sa peau et ses yeux ne manquèrent pas de visionner le gamin ( :p) passer dans son dos, laissant par la même occasion glisser sa lame hors de son fourreau pour l’attaquer sans retenue. Shin’ se retourna au plus vite et dégaina en partie son arme… Oui en partie seulement, sa main droite tenant le pommeau et la gauche le fourreau, le zampakuto ne ressortait que de quelques centimètres à peine, cela suffisait pour bloquer un coup basique. Les deux armes de nos compères se défiaient à présent, chacun analysant sûrement et promptement le Zampakuto de l’autre avant d’être éjectés à cause de leur force respective. Cette escarmouche terminée, le Vizard entre-ouvrit sa bouche, lâchant une nouvelle phrase, narquoise ? Peut-être…

« Yare Yare Taishou ! Pas la peine de s’énerver ainsi ! Mais puisque vous y tenez… »

Il n’acheva pas sa phrase, préférant extraire son trancheur d’âme une bonne pour toute de son étui. Il pointa le bout de son arme en direction des cieux et s’écria à toute voix.

« Ban … » Il attendit une bonne dizaine de seconde avant de poursuivre. « Zai~~ ».

N’importe quoi ! C’était vraiment n’importe quoi ! Shinji ne prenait vraisemblablement pas ce semblant de combat au sérieux et ce malgré l’ennemi lui faisant face. En outre son sourire énigmatique et sournois qui lui va si bien venait de refaire surface sur son visage, il était fier, fier de sa mauvaise blague. Quoi qu’il en soit il cessa après une bonne minute pour reprendre son air appliqué et attentif. La limite ne tarderait pas à être levée et quand ce sera le cas pas de doute, il ne fera plus le poids face à ce Capitaine. Devait-il prononcer la phrase de libération de son propre Zampakuto ? Allant même jusqu’à passer au stade du Bankai ? Non, il ferait tout pour l’éviter et d’ailleurs la situation actuelle ne lui plaisait pas trop. Lui qui n’aimait guère se mêler des affaires des Shinigamis, en voulant jouer les curieux à propos d’Aizen s’était mit dans de beaux draps ! Enfin, une chance de s’éclipser en douce viendrait bien à un moment ou l’autre et là tout rentrerait dans l’ordre… Cela n’empêche qu’il n’en parlera à personne de cette rencontre, si Hiyori venait à l’apprendre il allait se faire massacrer, plus encore que d’ordinaire. Il lui restait une autre solution, revêtir son splendide masque de hollow. Amenant se main au sommet de son crâne le blondinet perça du regard son opposant, laissant glisser doucement sa paume vers son menton et recouvrant donc sa face d’une substance étrange se solidifiant en un masque de Hollow. Le masque de notre bonhomme s’avère être plutôt massif ayant un renflement en forme de couronne au niveau du front qui est barrée par un autre renflement vertical allant jusqu’au menton. Plusieurs bandes blanchâtres partent de cette couronne pour aller se perdre derrière le crâne de Shinji, lui conférant une sorte de coupe comme la queue d’un paon. Les yeux de notre blondinet deviennent, comme la plupart des autres Vizards, d’un jaune profond et à faire froid dans le dos ! Son pouvoir de Hollow réveillé, son Reiatsu augmenta radicalement et devint aussi bien plus sombre et ténébreux. N’attendant pas une seule seconde le guerrier masqué fonça sur le Taishou, serrant de ses deux mains l’étreinte sur le pommeau de son Zampakuto. Néanmoins, alors qu’il s’apprêtait à porter un coup rapide et puissant sur son ennemi, il usa d’un Shunpo pour disparaitre de la vue de se dernière et réapparaitre au dessus de sa tête, le corps positionné à l’horizontale, abattant son sabre sur sa « victime ».

_________________

Veux-tu sortir avec moi Invité ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alternativefuture.forumactif.org
Hitsugaya Tôshirô
Mini-Modo | Jû Ban Tai Taisho | Cheveux Blanc | Lutin glacé •
• Mini-Modo | Jû Ban Tai Taisho | Cheveux Blanc | Lutin glacé •
avatar

Masculin Messages : 644
Age : 27
Localisation : qui sait ...

Feuille de personnage
Niveau:
49/100  (49/100)
Expérience:
4631/5000  (4631/5000)
Spécialisation: Zanjutsu

MessageSujet: Re: Le coeur du cauchemar (Nichol)   Mar 25 Aoû - 22:36

Le bruit des lames crissant l’une contre l’autre… Cela faisait longtemps que le jeune capitaine n’avait pas entendu ce bruit si particulier. Cela remontait maintenant à la grande bataille de Karakura qui ne lui rappelait pas vraiment de bons souvenirs… Tant de blessés pour finir par un repli brut et simple… Coupe au bol avait bloqué son attaque avec une facilité déconcertante, largement au delà des espérances du jeune shinigami. D’ailleurs juste avant d’entamer le combat, ce premier avait fait allusion à sa division… Comment pouvait il en savoir autant sur Aizen et sur la Soul Society ?! Repensant à la phrase qu’avait prononcé le blondinet, Tôshirô se senti légèrement vexé… Le qualifier de génie n’avait rien de vexant bien au contraire, mais les mimiques avec lesquelles l’individu venait de prononcer cette phrase contrastaient nettement avec le contenu de celle ci, bougeant sa mâchoire de gauche à droite sans relâche… Au fur et à mesure qu’avançait son analyse de l’individu, celui ci lui apparaissait de plus en plus loufoque et … imprévisible ! Le genre d’adversaire que Tôshirô avait le plus de mal à affronter du fait de leur facilité à surprendre l’adversaire et de leur esprit le plus souvent tordu. A ce propos, il lui faisait penser à une certaine personne… Mais restait à savoir qui ?! Bref le temps n’était plus aux souvenirs mais à celui du combat… En attaquant l’adversaire de la sorte, Tôshirô était persuadé de le forcer à sortir son zanpakuto. Mais la façon avec laquelle il stoppa son nodachi surprit légèrement le jeune shinigami… Il avait même la forte impression d’avoir été pris de vitesse par blondie, ce qui augmenta sa curiosité envers lui. Dégainant juste ce qu’il fallait pour laisser voir la lame de son zanpakuto, il s’interposa, gardant le pommeau dans la main droite, tenant son fourreau de l’autre. Ce simple mouvement montrant bien qu’il n’était un simple humain, maniant le zanpakuto avec une dextérité impressionnante. Mais cela ne s’arrêtait pas là… Depuis son arrivée, Tôshirô avait remarqué le reiatsu qui émanait de coupe au bol : celui ci était vraiment anormal et élevé tout en restant contrôlé… Une impression de déjà-vu s’imposa à lui, ne sachant pas réellement d’où venait cette impression… Quoi qu’il en soit, le bruit des lames s’entrechoquant se fit entendre, la force respective des combattants les repoussant à quelques mètres l’un de l’autre… Les quelques mètres les séparant laissèrent le temps au jeune shinigami de jeter un rapide coup d’œil autour de lui… D’un simple coup d’œil, il aperçu le shinigami de la onzième division étendu sur le sol de tout son long, mais autre chose interpella son esprit : Murakumo était lui aussi tombé inconscient, gisant au sol… D’une voix sonnant légèrement comme narquoise aux oreilles du jeune capitaine, blondie l’interpella, le forçant à se reconcentrer sur le combat en cours.

« Yare Yare Taishou ! Pas la peine de s’énerver ainsi ! Mais puisque vous y tenez… »

Reportant les yeux, sur son adversaire, Tôshirô le vit extraire rapidement le reste de son Zanpakuto de son fourreau. A première vue, celui ci n’avait rien de spécial que ce soit sur la longueur ou l’apparence… Le pommeau était recouvert d’un tissu rouge, de légères décorations dorées venant accompagné le tissu rouge formant un ensemble très agréable pour l’œil. Mettant court à cette scène, blondinet dirigea son Zanpakuto vers le ciel sans perdre plus de temps.

« Ban… »

Entendant le début d’un mot redouté, Tôshirô se mit rapidement sur ses gardes, ne sachant pas à quoi s’attendre venant de coupe au bol… D’ordinaire, les combats passaient d’abord par le shikai, testant ainsi réciproquement les capacités de l’autre… Interrompant les pensées de Tôshirô, il prononça la fin du mot tant redouté…

« Zai ~~ »

Ban…Zai ?!
C’est… c’est une blague ?!?!?! Relâchant légèrement sa garde, Tôshirô jeta un regard désespéré à Blondie, sans comprendre la raison de ce jeu de mot pour le moins complètement débile ! Ce combat commençait sérieusement à virer au grand n’importe quoi !!! Le jeune shinigami avait vraiment l’impression d’être pris pour le parfait imbécile… Quoi qu’il en soit, coupe au bol avait l’air d’être fier de son jeu de mot à en juger par l’expression qui s‘installait sur son visage. Un sourire narquois… Quel idiot !! Face à un bankai, Tôshirô n’aurait pas eu la moindre chance avec le sceau… Une chance que celui ci n’est été qu’un jeu de mot débile. Encore sous le choc, le jeune capitaine regarda le sourire narquois traversant le visage de blondie s’effacer peu de temps après, ce dernier retrouvant un temps soit peu son sérieux. Fallait il encore pouvoir qualifier ce personnage complètement décalé et grotesque de sérieux… L’incident qui venait de se produire ne laissait présager qu’une seule chose : il ne prenait pas leur combat au sérieux ! Ce genre d’attitude avait pour habitude d’exaspérer au plus haut point le jeune capitaine, qui aujourd’hui encore, n’était toujours pas réellement pris au sérieux au sein du Seireitei... Bizarrement, le blondinet lui lança un regard perçant, avant de commencer à se mouvoir. Il amena sa main au sommet de son front, la faisant descendre doucement vers son menton dans un mouvement vertical. Au même moment, une sorte de substance bizarre suivant le mouvement de sa main, se solidifia. Au plus grand étonnement de Tôshirô, celui ci ressemblait fort à un masque de hollow… Ce dernier était blanc comme la plupart des masque de hollow, composé de superposition de bandes. Le masque d’apparence massif et peu discret contrairement au Zanpakuto, était composé de renflements. L’un séparait le masque en deux parties verticalement du menton au front, quant au second, il barrait le front de part en part. Derrière ce qu’on pourrait appeler la face, le shinigami put apercevoir ce qu’il identifia comme des sortes de bandes blanchâtres qui sont reliées au haut du masque. Celles ci se perdent à l’arrière de la tête de coupe au bol, cachant partiellement la moumoute blonde qui lui sert de cheveux… Mais le masque massif n’était pas le plus impressionnant… ce qui retint particulièrement l’attention du jeune capitaine ce fut les yeux de son adversaire. Ceux ci étaient devenus jaunes au fur et à mesure que le masque se formait, augmentant considérablement le reiatsu du blond… ce n’était pas la première fois qu’il voyait de tels yeux, ni un tel reiatsu anormal… Mais le tout restait de mettre la main sur ce qu’il était réellement…
A peine le masque fut il complètement formé que blondie ne perdit pas de temps. Peut être commençait il à prendre ce combat un peu plus au sérieux… Prenant son Zanpakuto à deux mains, il se dirigea rapidement vers le jeune capitaine, s’apprêtant à frapper. Mais au tout dernier moment il se ravisa, usant d’un shunpo pour disparaître du champ de vision de Tôshirô. Finalement, même si il apparaissait comme un parfait idiot complètement déjanté, il était capable de feindre et de se déplacer à une vitesse remarquable. Légèrement surpris par la feinte de blondie, Tôshirô n’eut pas le loisir de pouvoir le suivre du regard… Ses déplacements étaient bien plus rapide que ceux d’un capitaine… Qui était il réellement ?? Ressentant subitement une grande quantité de reiatsu au dessus de lui, le jeune capitaine eut tout juste le temps de mettre son nodachi en travers, y laissant quelques cheveux dans l’action. Pris de surprise, Tôshirô ne put pas se déplacer assez rapidement pour esquiver l’attaque. Mais le seul pas qu’il avait pu faire, lui avait déjà permis de ne pas passer sous la lame du blondinet masqué. Tôshirô n’eut d’autre choix que de contrer la force de blondie en prenant son pommeau à deux mains. Etant seulement à quelques dizaines de centimètres de lui maintenant, Tôshirô leva ses yeux turquoises sur blondie, qui se tenait perpendiculairement au shinigami, observant de près son masque et plus particulièrement ses yeux qui ne lui étaient pas étrangers... De près ils étaient d’ailleurs beaucoup plus effrayants, bien qu’intrigants et envoûtants… Le coup, bien que lourd, se révélait être d’une simplicité derrière laquelle se cachait l’efficacité. De son bras gauche, le jeune capitaine dirigea la main vers la tête de l’individu masqué prononçant quelques mots rapidement, sans toutefois lâchez le pommeau…

« Hado no ichi : Shou ”

Un simple de sort de Hado, qui avec le si peu de reiatsu que possédait le jeune capitaine, n’allait pas faire grands effets. Juste de quoi prendre ses distance, repoussant le blondinet masqué de façon à ce qu’usant d’un shunpo, Tôshirô puisse reprendre ses distances. Bizarrement, le souvenir d’une discussion avec Ukitake sur les mystérieux alliés qui étaient intervenus durant la guerre à Karakura refit surface. Tôshirô avait lui même été demandé des informations à Ukitake en sachant que c’était l’un des doyens et l’un des mieux informés du Seireitei… Un sentiment de détermination traversa les fins traits de son visage enfantin. Fixant son adversaire, Tôshirô murmura rapidement et presque imperceptiblement quelques mots…

« un vizard… »

Un zanpakuto, symbole des dieux de la mort et un masque de hollow… L’erreur était quasi-impossible ! Dans tous les cas, il ne pouvait se permettre de prendre des risque contre un individu de ce type. Mettant cours à sa réflexion, un léger grésillement se fit entendre, suivi d’une voie masculine. Tôshirô n’entendit qu’un seul mot de la conversation, préférant ne pas lâcher l’idiot de coupe au bol du regard : « autorisation ». C’était le seul et unique dont il avait besoin… D’ailleurs, le département de recherches avait été rapide pour une fois… D’ordinaire il avait le temps d’épuiser ses réserves avant d’obtenir l’autorisation. Mais on ne va tout de même pas s’en plaindre !!

« Passons aux choses sérieuses … »

Toisant le vizard du regard, il découvrit légèrement son torse caché par son hakama, laissant apparaître la narcisse, emblème de la dixième division, symbole de contentement. Maintenant, plus rien ne l’empêchait de se retenir…

" Gentei Kaijo !! »

Disparaissant subitement de son torse, le sceau se brisa, libérant subitement les 80% de reiatsu scellés, formant un halo autour du jeune capitaine. Comme à l’image de blondie, il ne perdit pas de temps à attendre qu’il comprenne la situation…Usant d’un shunpo, il se déplaça au dessus du blondinet masqué, dirigeant son nadochi vers lui.

« Sôten ni zase, Hyôrinmaru !! »

Décrivant un large arc de cercle devant lui, le shinigami dirigea sur le guerrier masqué son dragon de glace, histoire de tester ses réflexes, bien que vu la vitesse avec laquelle il se mouvait, Tôshirô doutait voir quoi que ce soit…

[désolée manque d'inspiration à la fin ^^"]

_________________



Ne crains pas les illusions Invité, c'est déjà sur elles que le monde repose...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hirako Shinji
Hot Co-Fondateur | Ex-Go Ban Tai Taisho | Leader des Vizards •
• Hot Co-Fondateur | Ex-Go Ban Tai Taisho | Leader des Vizards •
avatar

Masculin Messages : 614
Age : 27

Feuille de personnage
Niveau:
57/100  (57/100)
Expérience:
4900/6000  (4900/6000)
Spécialisation: Zanjutsu

MessageSujet: Re: Le coeur du cauchemar (Nichol)   Sam 26 Sep - 23:31

Le mouvement que dessinait son bras, partant du sommet de son crâne jusqu'à l'extrémité de son menton, révélait à chaque centimètre une substance blanchâtre étrange et visqueuse. Se solidifiant rapidement au contact de l'air, la matière devint relativement dur et se modela en un masque énigmatique aux allures des anciennes reliques égyptiennes destinées au Pharaons lui-même. Le plus parfait et le plus beau de tous les Vizards, voilà en quoi venait de se transformer le sublime Hirako Shinji-Sama. Bien entendu il ne l'avait pas fait pour le plaisir, non nullement. A vrai dire il se battait en ce moment même contre un ange de la mort et pas des moindres puisque ce dernier demeurait au rang de Capitaine de la dixième division du Gotei Treize. En faite il aurait très bien pu lui tenir tête sans user de son précieux masque mais sachant pertinemment que le petit bonhomme aux cheveux décoloré libérerait son trancheur d'âmes à un moment ou à un autre, il préféra prendre les devants. C'est ainsi que, après avoir fait glisser sa lame tout le long de son fourreau et l'avoir dégainée, il fonça telle une bête enragée sur son adversaire, la tête la première. Mais, mais, mais! Ce n'est pas parce que notre héros est blond qu'il n'a rien dans la caboche, en un Shunpo surprise et éclaire il se volatilisa pour surprendre le Taishou par les airs et lui entailler le crâne. C'était malheureusement sans compter sur les capacités d'analyses et les réflexes de l'antagoniste qui, d'un léger pas de coté et en interposant son Nodachi réussit à faire « capoter » la tentative d'attaque. Cela dit, flottant dans les airs et retombant lentement vers le sol encore humide par la pluie passée, quelques mèches de cheveux ... Il l'avait en quelque sorte touché finalement. Les armes respectives de nos deux compères se frottaient donc, Shinji tenant la sienne de la main droite tandis que l'ennemi venait de poser sa seconde main pour pallier à son manque de force... Le masque apportait véritablement un « boost » de puissance non négligeable mais il ne suffirait pas à lui seul pour achever un ennemi du rang de Capitaine. Cela dit, notre héros ne comptait point tuer le jeune Shinigami et, d'ici quelques minutes il s'en irait même, avant que les autres ne remarquent son absence au hangar.

Shinji ressentit comme un sentiment désagréable, le regard du gamin parcourant son masque et stagnant dans ses yeux le dérangeait, il n'aimait vraiment pas être observer de la sorte. En outre notre homme remarqua que son ennemi tenta un mouvement de la main sans toutefois relâcher l'emprise sur le pommeau de son arme. A cet instant précis Blondie aurait bien aimé qu'il décolle l'un de ses mains justement, ainsi la résistance opposée à son coup deviendrait moindre et envoler le garçon ne serait pas bien complexe. Cependant, il n'en fit rien et le Vizard dut se résoudre à continuer d'attendre la prochaine action adverse, celle-ci fut plutôt étonnante... L'ange de la mort présenta sa paume gauche face au visage d'Hirako qui ne put qu'écarquiller les yeux. Que comptait-il faire ? Lui arracher son masque, utiliser un sort de Kido ? Si le premier cas s'avérait exacte ce n'était pas bien grave puisque Shin' pourrait le revêtir aussi tôt enlever, en revanche la seconde option demeurait nettement moins plaisante. En effet, s'il s'agissait de Kido le blondinet pourrait manger sévère, restait à espérer que le sort employé soit d'un niveau relativement faible... Quoi qu'il en soit Shinji allait être fixer d'une seconde à l'autre puisque les lèvres du Taishou s'écartaient pour laisser sortir une courte phrase, ou plutôt une incantation dans ce cas plus précis. « Hadô No Ichi : Shou ! », quelle chance ! Il ne s'agissait que du premier sort de destruction contenu dans le répertoire des techniques des Shinigamis. « Poussée » comme il se faisait appeler, pas bien dangereux en somme, une simple poussée comme l'indiquait son nom. Néanmoins, au visage et à une distance aussi courte, ça pouvait faire quelque peu mal... Aussi Shinji courba sa nuque vers l'arrière, contemplant les cieux de son regard vide. Geste simple et rapide lui ayant permit d'esquiver, laissant passer le sort au dessus de sa face, ne ressentant qu'un souffle caresser son masque.

Pliant ses genoux le blondin bondit vers l'arrière, sa tête toujours penchée l'emmena dans une acrobatie assez répandue dans le monde des humains : un salto. Atterrissant sans le moindre bruit, l'Ex-Go Ban Tai Taishou put constater le dirigeant de la dixième division s'éloigner promptement d'un Shunpo ma foi exécuté à la perfection. Ceci fait il examina une fois de plus son chère antagoniste, l'air qui prenait le rôle principal de sa figure laissait transparaitre l'interrogation suivit d'une lumière révélatrice, comme si la réponse à sa question lui avait été apportée. Le gosse glissa d'ailleurs un mot à peine audible mais aisément perceptible en lisant un tant soit peu le mouvement des lèvres : « Vizard ». Alors comme ça il connaissait le nom des guerriers masqués, Shinji fut stupéfait, lui qui pensait que le nabot s'avérait bien trop jeune pour savoir une telle chose, Kyouraku ou Ukitake devaient se cacher derrière tout ça. Quelques secondes s'écoulèrent sans le moindre bruit ne se fasse ouïr quand soudainement un grésillement retenti, un son provoqué par un appareil électronique sans nul doute. Il provenait du kimono du Shinigami et affirmait que la limite venait d'être levée...Ainsi il était question de la radio reliant la Soul Society, la limite levée, Shin' devait dés à présent se montrer beaucoup plus méfiant s'il voulait rester en un seul et unique morceau. Découvrant légèrement son torse le pourfendeur de Hollow exposa le sceau apposée sur sa peau, symbole de sa division, il ne tarda pas à déclarer « Gentei Kaijo ! » dans le but de briser cette fichue limite une bonne fois pour toute. Hirako n'était plus vraiment sûr de vouloir se battre à dire vrai, dépenser de l'énergie pour rien n'était pas amusant du tout. Le sceau donc se brisa comme dit précédemment mais pas sans un effet de style, non du tout. Avant de partir à jamais dans les méandres des particules spirituelles, il se mit à briller d'une façon intense et d'un bleu profond pour finalement voler en éclat...

Quoi qu'il en soit, Shinji ne perdit rien de ce spectacle, cela faisait bien longtemps qu'il n'avait pas eu droit à une démonstration de ce genre pour tout dire. En un fraction de seconde une pression de Reiatsu apparut, voilà donc ce qui était retenu dans ce petit être, impressionnant. Hirako ne se laissa pas abattre pour autant et garda son sang froid, froid, c'était le mot adéquat en cette situation ! En effet, le Chibi Taishou venait de disparaitre sous les yeux de notre adorable Vizard et, comme le blondinet l'avait fait auparavant, il se dévoila au dessus de sa cible. Néanmoins ici il ne se contenta pas de frapper d'un geste simple et efficace, non point du tout ! Le jeune garçon énonça la phase incantatoire visant à réveiller son trancheur d'âme et de le passer au second stade, c'est à dire celui du Shikai. « Sôten ni Zase, Hyourinmaru !! » ou « Assieds-toi dans le ciel gelé ». Son Zanpakuto était donc de type élémentaire et l'élément en question la glace, il se serait pas facile de lutter contre ça. En un mouvement ample et gracieux le Shinigami dessina un arc de cercle à l'aide de sa lame, des cristaux de glace se déposant aux alentours de l'air fendu par le sabre. Les cristaux se réunirent cependant et commencèrent à prendre forme, se métamorphosant peu à peu en un dragon de glace de plusieurs mètres de hauteur, la gueule ouverte prête à engloutir sa proie. Le dragon ennemi fusa rapidement sur Shinji, un Shunpo suffirait pour s'en aller et contre attaquer immédiatement mais ce serait bien trop prévisible, un tacticien tel que notre homme ne pouvait se permettre une telle erreur. Saisissant sa précieuse arme à deux mains, il la plaça de manière verticale, le pommeau à hauteur de son tronc et ses bras à plus ou moins une trentaine de centimètres de son corps. Ainsi, il pouvait bloquer la gueule béante de la bête et si le choque était trop violent, la distance laissée en lui et son Zanpakuto lui permettrait d'exécuter un Shunpo en urgence. Bref, la glace arrivait hâtivement et, elle entra enfin en contact avec l'acier dans un bruit sourd... Si des humains trainaient dans les environs, ils devraient obligatoirement l'avoir entendu, même s'ils étaient trop faibles pour percevoir l'affrontement se déroulant en ce moment même. Shinji forçait donc, concentrant son énergie dans ses bras et canalisant son Reiatsu dans sa lame pour ne pas se faire emporter par le reptile glacé. Les jambes du leader des Vizards ne purent que se plier sous l'impact et il fut repoussé sur une longue distance en arrière, contenant toujours le dragon de son petit katana. En fin de compte blondie ne put contrer cette technique et e fit que subir en bloquant, ne prenant donc que des blessures superficielles, si l'on pouvait appeler cela des blessures.

Une fumée réfrigérante émanant de sa peau, Shinji admira l'attaque et félicita même son adversaire : « Wooooow, plutôt puissant comme technique, Taishou ! ». En outre, le joyeux luron pensait plus à une façon de se faire la malle discrètement plutôt qu'à une surenchère de coup pour abattre ce type, il venait même d'avoir une idée pour se barrer vite fait ! Avançant d'un pas calme et sûr de lui, le blondi stoppa sa marche à cinq ou six mètre de l'opposant. Ceci fait il tendit son bras droit et dirigea son Zanpakuto vers l'extérieur de façon horizontale. Une sphère parfaite de couleur rouge se crée devant le flan de la lame et bien vite, elle se changea en un large rayon de Reiatsu négatif, l'apanage des Hollows : « Le Cero ». Ce Cero fondait droit sur le Capitaine qui, à moins de se déplacer à un vitesse ahurissante, ne pourrait que très difficilement l'esquiver.



« Cero ...»

La salve destructrice lancée, Shinji ne regarda pas une seule seconde s'il avait fait mouche ou pas, sa seule réactions fut de ranger son arme dans son fourreau et de mettre celui-ci sur son épaule. De même, il feinta de sa main une saisie de son masque et ce dernier se volatilisa moyennement vite, révélant alors la face du héros, les dents toujours clairement visibles par son somptueux sourire.



_________________

Veux-tu sortir avec moi Invité ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alternativefuture.forumactif.org
Hitsugaya Tôshirô
Mini-Modo | Jû Ban Tai Taisho | Cheveux Blanc | Lutin glacé •
• Mini-Modo | Jû Ban Tai Taisho | Cheveux Blanc | Lutin glacé •
avatar

Masculin Messages : 644
Age : 27
Localisation : qui sait ...

Feuille de personnage
Niveau:
49/100  (49/100)
Expérience:
4631/5000  (4631/5000)
Spécialisation: Zanjutsu

MessageSujet: Re: Le coeur du cauchemar (Nichol)   Mar 6 Oct - 22:10


La libération de son nodachi n’avait pas réellement d’autres buts que de rendre blondie quelque peu sérieux, l’obligeant ainsi à faire fonctionner sa tête et à ne plus sortir de phrases pour le moins débiles… Mais bon, il avait tout de même marqué un point avec son « banzai » : jamais le jeune capitaine ne s’était senti aussi idiot et humilié par un mot aussi… aussi… crétin !! Aucun autre mot ne pouvait être à même de décrire celui ci ! La suite de ce que l’on pourrait qualifier de « jeu » entre les deux hommes ( pardon entre une moumoute blonde crétine et un petit glaçon =p) semblait de plus en plus intense, bien que parsemée de gestes pour le moins inattendus de la part de la blondasse. Au lieu d’éviter le hadô avec l’un de ces simples shunpo qu’il semblait si bien maîtriser, il avait choisi d’éviter le sort en envoyant sa tête en arrière, détachant son regard froid et profond des yeux du capitaine. Après réflexion, à une distance aussi proche il n’aurait pas eut le temps de se dégager complètement sans y laisser quelques morceaux… Sans que Tôshirô n’ait le temps de voir ni de sentir quoi que ce soit, blondie s’était déjà éloigné avec l’une de ces acrobaties dont raffolait les humains et qui consistait tout simplement à tourner sur soi même. Rien de bien spectaculaire en somme… S’en était suivi l’éclatement du sceau imposé aux hauts gradés de la SS, puis la libération glaciale du Zanpakuto du petit capitaine. Le tout très rapidement, sans laisser un moment de répit à la banane qui se tenait toujours en bas… Mais bon vu que cela restait plus un jeu pour ce dernier qu’autre chose… Il avait tout de même fallut arriver au stade du shikai pour que môssieur se décide à devenir un tant soit peu sérieux. Du si peu qu’avait pu voir le jeune shinigami, il s’était contenté de mettre son arme en face du dragon, à bonne distance du reste de son corps, gardant ainsi une marge de manœuvre… Il fallut d’ailleurs attendre quelques secondes pour que les yeux du jeune shinigami puissent percer la poussière qu’avait produit blondie durant son déplacement, le laissant enfin voir une moumoute blonde toujours recouverte par un épais masque dans le style des plus grands pharaons humains. L’attaque n’avait pas l’air de l’avoir énormément touché, et encore moins d’avoir cassé son sens de l’humour pour le moins… atypique. Comme seule réplique que son remarquable cerveau avait pu trouver à balancer se décomposait en quelques mots…

~ Wooooow, plutôt puissant comme technique Taishou… ~

Irrécupérable… Pourtant, il semblait en dégager un immense potentiel ! A mieux y repenser, Tôshirô ne pouvait que s’estimer heureux d’avoir pu éviter le bankai de la banane, même si vu le sérieux de celui ci, il ne l’aurait pas sorti de si tôt… Contre toute attente, le vizard à la moumoute se dirigea vers le jeune capitaine, daignant stopper sa course à quelques mètres de ce dernier. Se demandant ce qu’il allait pouvoir faire d’aussi près, Tôshirô eût juste le temps de le voir dresser son arme à l’horizontale, concentrant son énergie pour former une sphère d’un rouge éclatant devant son poing serré sur le pommeau de son arme. Ce genre de rayons lumineux pourpres, il en voyait quotidiennement et à la pelle depuis maintenant quelques bonnes années… un « cero »… A cette distance deux choix s’offraient à lui : le premier consistait à ne pas bouger et à l’encaisser, ce qui lui causerait certainement de très nombreux dommages… le second lui consistait à l’esquiver avec un shunpo, tout en sachant qu’il ne serait jamais assez rapide pour l‘éviter entièrement… Comme pour mettre court à ses réflexions, la sphère s’aplanit en vaste rayon négatif, ne laissant plus le temps au jeune capitaine d’esquiver. Bon puisqu’il n’y avait que deux solutions, il fallait en créer une troisième…

“Bakudô no hachi jû ichi : Dankû "

Ce sort consistait au dernier recours du jeune capitaine pour espérer se sauver indemne ou en bonne forme de ce mauvais pas… A l’origine celui ci ne sert qu’à bloquer tous les sorts de bakudô inférieurs au 89e mais dans un cas comme celui ci, ce dernier devrait sûrement parvenir à stopper quelque peu le cero pour l’affaiblir. Bien que ce fut le cas, la barrière se fissura en de nombreuses parties, laissant passant le rayon à quelques endroits. L’attaque ne dura que quelques secondes, voire moins, cependant, cela suffisait pour un adversaire de son potentiel à blesser voire tuer quelqu’un de peu prudent. Avec le boucan qu’ils avaient fait, de nombreux humains avaient dus les entendre, ce qui réduisait la tranquillité des lieux. En plus, blondie paraissait se retenir… Bah au final, Tôshirô ne serait quand même pas venu pour rien : se battre contre un vizard (même aussi peu de temps) lui avait clairement faire comprendre qu’ils n’étaient pas des adversaires à prendre à la légère… Sentant de légères estafilades sur son bras gauche et ses jambes, il soupira, pensant à la chance qu’il venait d’avoir… Se redressant, il vit blondie poser son sabre sur son épaule, puis porter la main à son masque, le retirant lentement, laissant apparaître l’un de ses sourires si dérangeants sur son visage. Quel poseur celui là… Mieux valait stopper là les frais…

" Je vois que ça servirait pas à grand chose de continuer avec toi… On se reverra sûrement très prochainement… "

Usant de quelques rapides shunpos, il s’éclipsa dans la forêt, sans s’avoir trop où se diriger, cherchant un endroit tranquille pour faire le point de ce qui venait de se passer…


Spoiler:
 

_________________



Ne crains pas les illusions Invité, c'est déjà sur elles que le monde repose...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le coeur du cauchemar (Nichol)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le coeur du cauchemar (Nichol)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cauchemar
» Moelleux au chocolat coeur à la banane
» coeur de boeuf aux carottes
» Le coeur de Chopin
» Le coeur au bord des larmes..

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach The New World :: Monde Réel :: Karakura :: Hors de la Ville-
Sauter vers: