AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Partagez
 

 Une lame émoussée... [libre]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


Une lame émoussée... [libre] Empty
MessageSujet: Une lame émoussée... [libre]   Une lame émoussée... [libre] Icon_minitimeDim 29 Nov - 15:44

...mais toujours efficace


Un peu plus tôt dans la semaine…


Nanao profitait de l’absence de son capitaine, partit pour quelques jours en mission dans le monde réel, pour sortir un peu de la routine qui régissait sa vie. Les membres de la 8° c’était montré particulièrement enclin au travail, en l’absence de leur chef, et la paperasse avait été complété et envoyé à destination, avant que cette semaine ne touche à sa fin. Avec tout ces poids en moins que ses épaules, la jeune femme se sentait fière du travail accomplie, et chose qui n’était pas arrivé depuis longtemps : sereine.

Elle se leva ce matin là, le cœur léger, heureuse de savoir qu’aujourd’hui elle pourrait enfin se recentrer sur un problème qu’elle avait due mettre de coté, au profit de la gestion de la division : son entraînement. Nanao avait conscience de l’image qu’elles donnait aux autres : une femme austère, fragile et faible, et la rumeur courait qu’elle n’avait obtenue sa place que grâce aux bonne inclinaison de son taichô à son égard. Elle fronça le nez à cette pensée, ce qui l’obligeât à replacer se lunettes de deux doigts.

Ça faisait maintenant près de 100 années qu’elle occupait ce poste, avec brio. Elle était une virtuose du Kidô, diplômée avant d’avoir 12 ans, c’était aussi un excellent soldat sur le terrain, elle n’avait aucun mal à tué, et aujourd’hui, c’était elle qui enseignait quand un élève de l’académie lui en faisait la demande. Mais c’était il y a longtemps, et la surprotection de son capitaine avait achevé le processus, lui créant une réputation de gestionnaire, qui lui allait malheureusement comme un gant.

Aujourd’hui, elle allait enfin pouvoir se pencher sérieusement sur son entraînement. D’autres fukutaichô n’avait il pas déjà maîtriser leur bankai ? Ou n’avait ils pas acquit une solide réputation en combat ? Nanao avait l’impression qu’au fil des années, où elle s’était occupée de tâches administrative que son taichô lui avait complètement délégué, elle s’était émoussée. Depuis combien de temps n’avait elle pas dégainer son Zanpakutô ? Bien trop longtemps. Elle pouvait même parier que la plus part des membres du Gotei 13, ne se souviennent même plus à quoi il ressemble.

Les bosquets touffus qui avait poussé de ça et là dans le Rukongai, lui offrirait un refuge à l’abris des regards indiscrets. Elle trouva l’endroit idéal, et commença à s’installer. Elle plaça une cible au centre de la zone dégagée, un simple mannequin de bois et de paille, pareil à ceux sur lesquels s’entraîne les étudiant. Elle sortit de son vêtements plusieurs morceaux de papier, qui une fois déplier, se trouvèrent être des cibles. Elle les fixa aux troncs qui l’entouraient. Une fois satisfaite, elle se mit en position.

Elle sortit délicatement la lame courte qu’elle gardait contre sa poitrine, le fourreau bien attaché sous son bras. Elle agrippa l’arme de sa main droite, tandis que la gauche commençait à se charger d’énergie. Le bout de ses doigts, puis les premières phalanges furent entourées d’une lueur rougeâtre sans qu’un son ne franchisse ses lèvres. Dans son autre main, la lame légère commença à danser sous ses mouvements de poignets et de bras. Nanao n’était certes pas le plus puissant des officiers en poste, mais c’était une experte du Kidô, et peu de personnes pouvaient prétendre l’égaler dans ce domaine.
Elle commença un enchaînement de mouvements avec son arme agile et vif, lentement d’abord puis beaucoup plus rapide car couplé avec un Shunpo. La lame tranchait l’air dans des sifflements aigues, soudain, un Shakkaho – une boule de feu plus petite que la normal, s’élança de sa main gauche pour s’écraser dans un arbre où était affiché une cible. Elle tournoya une fraction de seconde contre le bois tendre, avant de le transpercer de part en part, et de finir sa course au centre du tronc, juste derrière. Une autre sphère suivit quelques fractions de secondes plus tard, moins puissante, celle-ci se contenta d’exploser au contacte de l’autre tronc qu’elle avait cibler. Nanao était toujours qui était toujours en train de « danser » s’arrêta net. Elle atterri sur le sol, et sous le choc, le mannequin en paille, qui jusque là semblait intact, perdit une partit de sa tête ainsi q’un bras.

Nanao s’avança vers la première cible, elle la détacha du tronc avec un sourire satisfait. La cible avait un œil troué, d’un impact pas plus large qu’un galet.
*suffisamment, précis et puissant, je n’ai peut-être pas perdue la main.*
Elle se dirigeât vers la seconde cible, plus endommagée. Le papier avait brûlé dans de nombreux endroits, mais le centre de la poitrine était la zone la plus touchée. On pouvait entrevoir le bois endommagé, mais superficiellement. Nanao poussa un grognement de déception.
* Ou peut-être pas.*
Revenir en haut Aller en bas
Kaname Tosen
• Ex Kyû Ban Tai Taisho | Shinigami Traitre | Aveugle •
• Ex Kyû Ban Tai Taisho | Shinigami Traitre | Aveugle •
Kaname Tosen

Masculin Messages : 110
Age : 27
Localisation : Hueco Mundo

Feuille de personnage
Niveau:
Une lame émoussée... [libre] Left_bar_bleue50/100Une lame émoussée... [libre] Empty_bar_bleue  (50/100)
Expérience:
Une lame émoussée... [libre] Left_bar_bleue1325/6000Une lame émoussée... [libre] Empty_bar_bleue  (1325/6000)
Spécialisation: Zanjutsu

Une lame émoussée... [libre] Empty
MessageSujet: Re: Une lame émoussée... [libre]   Une lame émoussée... [libre] Icon_minitimeDim 29 Nov - 20:16

C’était une très belle journée qui se dévoilée à la Soul Society, le soleil était flamboyant et resplendissant et il n’y avait que très peut de nuage. Voilà un temps qui allait surement redonner le sourire aux personnes vivant en ces lieux saints. Et effectivement en ses moments le sourire était l’une des choses dont les habitants de ce monde avaient le plus besoin. Les histoires de guerre entre l’Hueco Mundo et la Soul Society avaient le don de saper le moral de toutes les personnes. Mais il fallait à tout pris garder la tête haute et restée intrépide. Il en valait essentiellement de la survie de la Soul Society et aussi du monde des humains, car si des hommes avec des ambitions tels que Aizen Sosuke prennent le contrôle des différents mondes, cela revient a dire qu’il n’y aurait plus de paix dans le monde, mais seulement le règne du sang, de la puissance ces causes pourraient engendrées des conséquences funestes et entrainées la fin du monde, ou plutôt des mondes.


Lorsqu’il n’était pas en état de sortir le capitaine Ukitake, restait souvent dans sa chambre à se reposer ou à effectuer toutes sortes d’exercices liés à la maitrise du Reatsu. Mais souvent il réfléchissait à tout cela, à la manière de faire enduré le moins de choses possible aux membres de la treizième division dont il est le capitaine et aussi à trouver une qu’elle conque stratégie pour pouvoir venir à bout des agissements de Aizen Sosuke. C’était bien son genre de penser à longueur de journée à ce genre de chose, c’est pourquoi le capitaine Kyôraku avait pris l’habitude de lui rappeler de moins réfléchir, car celons-lui c’est exactement ce qui l’empêcher de reprendre des forces et de joué les fainéants comme lui. À cette pensée le capitaine Ukitake laissa se dessiner un petit sourire sur le coin de sa bouche. Son ami Shunsui avait comme toujours l‘aisance de le faire rire.


Ces jours-ci, le capitaine de la treizième division était non seulement en forme, mais comme à son habitude de très bonnes humeurs, cela faisait exactement deux jours qu’il n’était pas sorti de sa chambre et qu’il avait délégué pratiquement toutes ses fonctions à ses subordonnés. Mais à présent il était remis sur pieds pour un bon moment et il comptait bien profiter de cette belle journée pour dépenser un peu son énergie. Il y avait pas mal de temps qu’il ne c’était pas entrainé et bien qu’il est une grande maitrise en Zanjutsu il souhaiter toujours garder un bon niveau et donc s’entrainer assez régulièrement. Il allait consacrer cette journée à son entrainement. Il était encore assez tôt pour le moment et il allait se rendre dans un coin plutôt calme ou il avait l’habitude de se rendre pour s’entrainer au Zanjutsu. Pour effectuer un tel entrainement, il lui fallait beaucoup d’espace libre pour qu’il puisse libérer son reatsu qui est énorme, car il ne faut pas oublier que ce capitaine figure parmi les plus puissants de tous. Pour cela il y avait un endroit qu’il affectionnait le plus pour ce type d’entrainement, un endroit se trouvant dans le Rukongai et non pas dans le Seireitei. Il allait donc s’y rendre et effectuer un bon entrainement pour reprendre du poil de la bête. Il se leva et enfila ses vêtements ainsi que sa tenue de capitaine et sortit par la suite.


Tous les membres de sa division semblaient surpris de le voir sortir de sa chambre surtout étant en plaine forme. Mais il ne fut pas surpris de voir deux des Shinigamis de sa division fonçaient en sa direction à toute vitesse.


- Vous allez bien Taisho !!!!



- Etes-vous certain de pouvoir sortir ? Voulez-vous une escorte ?



- Euh non non merci beaucoup.



- Vous êtes sur ?



- Oui parfaitement je vais m’entrainais je reviendrais un peut plus tard continué a remplir les dossiers que je vous es confié je viendrais le terminer dans la soirée, merci.


Ainsi, il poursuivit sa marche en direction du Rukongai de la Soul Society, c’était là-bas qu’il allait se rendre pour s’entrainer. Il effectua cette marche assez rapidement et une bonne trentaine de minutes plus tard il était pratiquement déjà rendu à ce fameux endroit. Mais il ressentait qu’elle que chose d’inhabituel pour ses lieux. Un reatsu il le connaissait, mais ne l’avait plus vue en mouvement depuis pas mal de temps. La vice-capitaine de la huitième division, que faisait-t’elle ici ? Ce n’était pourtant pas dans ses habitudes de s’entrainer, elle était plus une gestionnaire. Mais son Reatsu était en mouvement et cela voulait dire qu’elle menée un entrainement assez poussé. Il avança en sa direction de manière à pouvoir voir ce qu’il se passer tout en dissimulant son reatsu pour ne pas déranger la vice-capitaine à lunette.


Elle effectuée apparemment un entrainement de remise en forme basée sur le Kidô. Il avait oublié ce détail tellement qu’il ne l’avait plus vue combattre depuis très longtemps. Cette jeune Shinigamis était l’une des utilisatrices de Kidô les plus perfectionnées de la Soul Society. Mais malheureusement, elle avait de grandes lacunes dans l’art du Zanjutsu. Et c’est surement ce qui faisait d’elle l’une des vice-capitaines les moins fortes du Gotei 13. Ou en tout cas elle n’avait pour le moment pas encore prouvait sa force face à des Shinigamis comme Abaraï Rengi ou Matsumoto Rangiku. Mais il était tout de même sur qu’elle avait les qualités requises pour être Fukutaisho, car si le capitaine Kyôraku l’avait choisi comme tel, c’est qu’il avait vu en elle les capacités nécessaires pour être Lieutenant de sa division. Et le capitaine Ukitake avait une grande confiance en son ami pour cela. Mais apparemment elle avait pour le moment de grandes lacunes et s'il pouvait l’aider à s’améliorer en Zanjutsu il pourrait faire d’elle une combattante plus puissante. Et peut-être qu’elle n’osait pas demander à son capitaine de l’aider par fierté ou par timidité, mais elle avait besoin d’une aide pour perfectionner
cela.


Une fois qu’elle eu terminée son échauffement et constatée son niveau le capitaine de la treizième division avança en sa direction. Elle fut apparemment assez surprise de le voir en ses lieux et surtout au moment de son entrainement. Il avançait vers elle le sourire au visage ce qui avait le don de calmer les gens et de leur donner confiance en cet homme naturellement aimable. En marchant, il prit la parole en voyant le visage interrogateur de la
Fukutaisho.


- Je suis surpris de te voir ici Lieutenant Ise. J’ai pu m’apercevoir de ton talent en matière de Kidô, je viens souvent ici pour m’entrainer accepterais tu de t’entrainait avec moi ? Au Zanjutsu par contre. Ainsi, je pourrais te donner qu’elles que conseils pour que tu puisses t’amélioré.


Il continua à la fixer en attendant une réponse de sa part, mais elle semblait totalement déconcertée par la venue du capitaine Ukitake.


- Ne t’en fait pas l’entrainement serait calme, et bien entendu ça restera entre
nous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Une lame émoussée... [libre] Empty
MessageSujet: Re: Une lame émoussée... [libre]   Une lame émoussée... [libre] Icon_minitimeLun 30 Nov - 17:18

Nanao ne prêta tout d’abord aucune attention aux feuilles qui bruissaient, il n’y avait pas à s’inquiéter, pensa telle, elle n’avait ressentit ni la présence d’une âme, ni le Reiatsu d’un allié ou d’un ennemi. Elle continua son échauffement, plus concentrée sur ses propres mouvements que sur les bruits de la nature. Ce n’est qu’une fois qu’elle évaluait le résultat de ses offensives, que le craquement des brindilles sous un poids étranger, l’alarma.
Paniquée par cette intrusion, elle se retourna vivement, son Zanpakutô contre elle, pour se défendre, et une main délicate mais dangereuse pointé vers la source de cet agitation.

- Hado no jûichi , Tsuzuri Ra […]

Elle stoppa net à la vue du visage familier. Le kidô qu’elle avait commencé à incanter se dissipa dans un courant d’air. Son visage arborait une expression ébahie.

- Ukitake Taichô ???


Il se tenait face à elle, un sourire bienveillant sur les lèvres. Son visage était moins pâle que d’habitude, et il semblait en pleine forme, fier et digne, dans son uniforme immaculé.
Elle fut au premier d’abord choquée par cette vision surréaliste. Après tout, elle avait plus souvent croisé le capitaine de la 13° division en tenu de nuit, allongé sur un futon en pleine après midi, suite à une quintes de toux qui l’avait exténué, et au milieu de ses deux 3° sièges qui le couvait comme s’il était un enfant chétif.
Elle se permis un timide sourire. Elle aimait le voir ainsi.

- Vous semblez… radieux.

Il ne répondit pas, il n’y avait rien à rajouter d’ailleurs. Nanao rengaina son Zanpakutô.
Elle avait vaguement conscience de le fixer d’une manière très grossière. Elle s’efforça de détourner son regard, et de fixer un point dans le camaïeu de verts qui les entourait. Lentement elle remonta ses lunettes sur son nez, et replaça des mèches rebelles dans son chignon. Elle remis le masque impassible qu’elle avait l’habitude de porte, à présent elle avait repris le contrôle d’elle-même, et aucunes émotions n’allait filtrer.
Ce fut le capitaine qui brisa le silence en premier :

Citation :
Je suis surpris de te voir ici Lieutenant Ise. J’ai pu m’apercevoir de ton talent en matière de Kidô, je viens souvent ici pour m’entraîner accepterais tu de t’entraînait avec moi ?
Au Zanjutsu par contre. Ainsi, je pourrais te donner qu’elles que conseils pour que tu puisses t’amélioré.

Sa proposition la laissa sans voix, elle s’accorda quelques moments de réflexions. La jeune femme n’avait pas pour habitude d’avoir un partenaire lors de ses entraînements.

- Merci Ukitake Taichô. C’est très généreux de votre part. Cependant je dois vous prévenir que mes compétences en Zanjutsu son faibles, je ne pense pas pouvoir tenir tête dans une telle discipline. De plus je n’ai pas eu l’occasion de me servir de ma lame depuis fort longtemps…Je veux dire…Vous connaissez Kyoraku Taichô, il peu se montrer très protecteur envers ses subordonnés, surtout ceux de sexe féminin.

- Je me dois également de vous rappeler que je ne relève pas de votre autorité, donc vous n’êtes pas tenu de me prendre en charge dans quelques domaines que ce soit, surtout si c’est au détriment de votre santé.


Nanao n’avait pas un cercle social très large, et malgré qu’elle considère Jushirô Ukitake comme proche d’elle, elle ne pouvait s’empêcher de rester très formel quant elle s’adressait à lui, à cause de son rang.
Il lui souri, et insista encore un peu, faisant mouche avec ses arguments.

Citation :
- Ne t’en fait pas l’entraînement serait calme, et bien entendu ça restera entre nous.

Nanao n’avait pas l’habitude de demander de l’aide à qui que ce soit, c’était une femme fière, peut-être même butée à certain moment. La sollicitude de son supérieur la toucha profondément. Il été tellement prévenant avec ses subordonnés, et ses amis, qu’elle n’avait même pas besoin de demander. Si elle n’avait pas été autant maîtresse d’elle-même, on aurait pu lire de la gratitude dans son regard glacé.

- Dans ce cas, ça sera avec plaisir, Ukitake Taichô. Merci de m’accorder de votre temps. Je sais que les moments libres où vous pouvez vous soustraire à la vigilance de vos lieutenants, et vous retrouver seul, sont rares.

Elle s’inclina respectueusement face à son supérieur.

- Par quoi voulez vous commencer – Capitaine ?
Revenir en haut Aller en bas
Kaname Tosen
• Ex Kyû Ban Tai Taisho | Shinigami Traitre | Aveugle •
• Ex Kyû Ban Tai Taisho | Shinigami Traitre | Aveugle •
Kaname Tosen

Masculin Messages : 110
Age : 27
Localisation : Hueco Mundo

Feuille de personnage
Niveau:
Une lame émoussée... [libre] Left_bar_bleue50/100Une lame émoussée... [libre] Empty_bar_bleue  (50/100)
Expérience:
Une lame émoussée... [libre] Left_bar_bleue1325/6000Une lame émoussée... [libre] Empty_bar_bleue  (1325/6000)
Spécialisation: Zanjutsu

Une lame émoussée... [libre] Empty
MessageSujet: Re: Une lame émoussée... [libre]   Une lame émoussée... [libre] Icon_minitimeJeu 3 Déc - 0:20

La jeune femme avait finalement acceptée l’offre du capitaine de division, surement était elle un peut gênée, voir embarrasser d’être face à un des capitaines du Gotei 13 autres que son propre capitaine. Ukitake espérait que s’en arriver n’allait pas effaroucher la jeune femme et la rendre inapte à un bon entrainement avec lui. Mais après tout il n’y avait pas réellement de raison qu’elle ait peur de s’entrainée avec le capitaine de la treizième division, car effectivement bien qu’elle ne le sache probablement pas, il avait lui aussi suivit l’ascension de cette jeune femme, d’abord par le biais de son ami capitaine de la huitième division et aussi en constatant de lui-même les progressions de la jeune femme jusqu’à ce qu’elle devienne lieutenant de la 8°. Il connaissait donc lui aussi à peut prêt les capacités de cette femme et pensait en outre rendre de ce fait un petit service à son ami en rendant un peut plus compétente et confiante en elle sa vice-capitaine.


La jeune femme garda son aire stricte et sérieuse tout en approuvant humblement la proposition du capitaine. Celui-ci laissa apparaître un sourire affable lorsqu’elle accepta cet entrainement en duo. Il est réel qu’il avait pensait s’entrainer seul et sans compagnie, mais en y réfléchissant bien un entrainement à deux était surement plus jovial qu’un entrainement seul et ennuyant. De plus, il pourrait de cette manière se dégourdir les gambes et de plus venir en aide à une Shinigami. C’était une chose qu’apprécié réellement le capitaine Ukitake, joindre l’utile à « agréable et faire en sorte de toujours pouvoir apporter son aide, c’était aussi cela être capitaine de division pour lui, et même après ces centaines d’années à s’adonner à ce ces responsabilités le capitaine aux cheveux d’ivoires avait toujours le même attachement pour ce poste.


L’entrainement n’allait pas tarder à débuté et les deux Shinigamis n’avait toujours pas décidé de qu’el manière il allait se déroulé. La lieutenante demanda poliment au capitaine de qu’el type d’entrainement il allait s’agir, mais lui-même n’y avait pas réellement réfléchi en prenant la décision de lui proposer son aide. Mais il trouva rapidement une idée, effectivement il y avait pas mal de temps qu’il n’eût pas eu a faire un petit combat que se soit réel ou lors d’un entrainement. Ce serait une bonne chose pour voir les compétences de la jeune femme et se refaire une santé.


- Et bien j’ai pensé à un petit combat d’entrainement, si tu es d’accord bien évidemment. Mais ne t’en fait pas c’est surtout pour voir ou tu en es dans ta maitrise du Zanpakutô. N’hésite pas à franchir la barrière du Shikai et surtout
ne te fait pas de frayeur pour ma santé.



Il recula de plusieurs pas, lentement sans se précipité, ils avaient toute la journée pour cet entrainement et il fallait s’avoir prendre son temps pour mieux évolué. Il ne savait pas si elle allait accepter sa proposition, mais si c’était positif il faudrait qu’elle se batte de toutes ses forces. Mais bien sûr lui s’en tiendra à la forme scellée de son Zanpakutô pour lui faire courir le moins de danger possible.



- Bon prête ?


HRP : Désolé pour ce post bien court



Dernière édition par Jûshirô Ukitake le Dim 6 Déc - 23:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Une lame émoussée... [libre] Empty
MessageSujet: Re: Une lame émoussée... [libre]   Une lame émoussée... [libre] Icon_minitimeVen 4 Déc - 16:42

Citation :
« - Et bien j’ai pensé à un petit combat d’entraînement, si tu es d’accord bien évidemment. Mais ne t’en fait pas c’est surtout pour voir ou tu en es dans ta maîtrise du Zanpakutô. »

En 100 années, Nanao n’avait jamais eu l’occasion de croiser le fer avec le capitaine de la 13° division. Elle l’avait vu combattre de nombreuses fois évidement, notamment accompagné de son capitaine. Le ballet des 4 lames l’avait toujours émerveillé. Il avait quelques choses de majestueux dans leurs Zanpakutô respectifs, ils étaient grands, longs, et impressionnants, contrairement au sien qui avait plutôt quelque chose de ridicule.
Elle serra la lame courte et ouvragée dans sa main. Son Zanpakutô à elle ressemblait plus à une lame décorative, c’était de toute évidence une arme de femme, petite et soignée, un peu comme elle.
• faible… comme moi ?
L’hésitation se lisait sur son visage. Elle se reprit
• Non, je suis une fukutaichô du Gotei 13, je suis forte et pleine d’assurance !
Elle était une experte en Kidô, et elle avait la lame qu’elle méritait, elle n’avait pas le droit de se plaindre.

Citation :
« N’hésite pas à franchir la barrière du Shikai et surtout ne te fait pas de frayeur pour ma santé. »

Elle reconnu bien Ukitake dans cette dernière remarque : Toujours si attentionné. Pourquoi n’avait-elle jamais demandé à être transféré à son service ? Sa vie aurait été bien plus facile si elle avait été de la 13° division. Moins de travail, plus de temps à s’entraîner, des frais de boisson en moins, elle n’aurait pas besoin de courir dans tout le Seireitei à sa recherche, ou de le forcer à se présenter aux réunions – Une belle vie. Kiyone essayerais sans doute de la tuer si elle s’approchait trop de son bien aimé taichô, mais peut-être que ça en valait la peine.

La shinigami décida qu’elle commencerait cet entraînement sans avoir recours au Shikai. Elle n’allait pas lâcher le nom de son arme si facilement, après plus de 70 ans sans s’être montrer en publique, elle avait prie goût au secret. Et puis, Nanao voulait d’abord savoir ce qu’elle valait sans « artifices », simplement au corps à corps. Elle se mit en position de combat, maladroitement.

Citation :
« - Bon prête ? »

« Prête ! » Répondit-elle simplement.

Elle s’élança d’un shunpo, seule technique de Kidô qu’elle s’autoriserait face à lui. Arrivée à sa hauteur, elle feinta sa première attaque, avançant son bras armé vers lui, avant de disparaître dans un autre Shunpo.
Elle réapparu juste au dessus de lui, tentant de lui asséné un coup violent au niveau de l’épaule. Pour cela elle due prendre le risque de s’approcher très près de lui, en raison de la petitesse de son arme.
• J’aurais eu plus facile de l’attaquer avec une arme d’entraînement !
Une fois son bras abaissé avec force, Nanao reprit de la distance par rapport à son adversaire. Elle s’accorda une demi-seconde de répit avant de revenir à la charge, mais avec son corps pour arme cette fois ci, car elle lui offrait une plus grande portée. Elle réapparus aux cotés du capitaine, lui arrivant largement en dessous de l’épaule, et jeta une jambe fuselé dans ses côtes dans un coup de pied retourné. Elle avait toujours été rapide, et agile, même si ses coups n’étaient pas très puissants.
Elle avait comme projet de le contourner encore une fois, afin d’user de son Zanpakutô une fois dans son dos, mais elle se retrouva, elle ne savait comment, projetée en l’air et s’écrasa lourdement au sol.

« Hummm » C’était un cri de douleur étouffé.

La jeune femme avait sa fierté, et durant cet entraînement, elle se promis qu’aucun son distinct ne franchirait ses lèvres. Elle se releva rapidement et repris une position de combat, prête à attaquer si elle avait une ouverte, ou à se défendre si c’était nécessaire.

Spoiler:
 
Wink
Revenir en haut Aller en bas
Kaname Tosen
• Ex Kyû Ban Tai Taisho | Shinigami Traitre | Aveugle •
• Ex Kyû Ban Tai Taisho | Shinigami Traitre | Aveugle •
Kaname Tosen

Masculin Messages : 110
Age : 27
Localisation : Hueco Mundo

Feuille de personnage
Niveau:
Une lame émoussée... [libre] Left_bar_bleue50/100Une lame émoussée... [libre] Empty_bar_bleue  (50/100)
Expérience:
Une lame émoussée... [libre] Left_bar_bleue1325/6000Une lame émoussée... [libre] Empty_bar_bleue  (1325/6000)
Spécialisation: Zanjutsu

Une lame émoussée... [libre] Empty
MessageSujet: Re: Une lame émoussée... [libre]   Une lame émoussée... [libre] Icon_minitimeDim 6 Déc - 22:55

Finalement, la jeune lieutenante avait accepté l’offre du capitaine de la treizième division. Il était réjoui qu'elle accepte sa proposition, il se mit donc en position de combat en voyant la jeune femme le faire avant lui. Il y avait pas mal de temps qu’il eu l’occasion de voir les capacités de la jeune shinigamis, il n’avait même encore jamais vue son shikai et donc ne s’avait pas réellement a quoi s’attendre. De plus en connaissant la jeune femme et surtout son état d’esprit il s’avait parfaitement qu’elle ne passerait pas son arme en forme libérée dès le départ. Il allait donc être forçait de la poussé un peut pour voir jusqu’où vont ses capacités. Lui avait déjà bien songé à cela et il n’allait pas utilisait son shikai à moins d’y être réellement forcer, il était tout de même capitaine et pas des moindres il se devait de gardé un peut plus secret son shikai, forme du zanpakutô de ce capitaine que la jeune femme n’avait jamais encore vu car il l’avait montré à très peut de personne. Mais il était tout de même lucide et s’avait parfaitement que la jeune femme était vice-capitaine et non pas simple shinigamis, elle devait avoir aussi un grand talent et il n’allait pas tarder a son apercevoir étant donné qu’elle avancer à grands pas en sa direction pour l’attaquer, zanpakutô à la main.


Il fit quelle que pas en arrière lorsqu’il vue le premier pas de la jeune femme, en suite elle utilisa un shumpo bien maitriser pour s’approcher du capitaine bien plus rapidement. C’était une bonne manière d’attaquer et de débuter une
confrontation, sa vitesse était remarquable, tellement que le capitaine en fût même choqué pour une lieutenante, elle n’égalait bien entendu pas la vitesse de Soï Fong, ou d’un autre capitaine, mais elle n’était pas mal du tout. Elle réapparut devant lui pour lui donner un coup droit et direct, il était prêt à le paré et avait placer son arme en position de défonce pour ne pas être touché par le coup de la jeune femme, il avait pus remarqué que son zanpakutô était assez court en taille et donc qu’elle devait s’approchée de son adversaire pour pouvoir le touché, c’était un point faible pour elle qu’elle devait parvenir à transformé en point fort. Effectivement avec un zanpakutô plus long il est plus aisé de touché l’adversaire lorsqu’il est face à la personne, mais il est tout aussi réel qu’une personne possédant un sabre moins long à largement plus de possibilités pour le maniement de son arme qu’une personne possédant un long sabre.


Bien que le capitaine Ukitake possédait une arme assez longue et fine, il devrait normalement avoir un peu plus de mal à la manier que la jeune femme, mais par contre il aurait bien moins de mal à la toucher qu'elle pour l’atteindre. C’est là les caractéristiques des zanpakutô, une arme plus grosse causera plus de dégât qu’une fine lame, mais sera bien moins rapide qu’une arme légère et donc plus difficile a manié. Chaque shinigami doit apprendre à manier son arme et faire de ses inconvénients des atouts lors des combats. Apparemment la jeune femme n’avait pas encore réussi a faire cela et c’était la l’une des bases du zanjutsu.


- Encore ?!



Effectivement avant d’avoir porté son coup sur le capitaine elle disparue une fois de plus grâce a un nouveau shumpo aussi rapide que le dernier, il se concentra immédiatement sur son reatsu qui avait disparu pour le contrait une fois qu’il réapparaitra, c’était la meilleure manière de pouvoir contré un adversaire utilisant le shumpo, du moins une adversaire de vitesse moyenne. Il n’eu pas à attendre bien longtemps vue que une ou deux seconde après la jeune femme réapparut à nouveau, elle était au dessus de lui dans les airs, apparemment prête a portée un coup avec son arme et cette fois surement que ce serait la bonne, il mit son arme en opposition à celle de la jeune femme qui fonçait à toute vitesse en direction de son épaule droite. Il n’était pas très difficile pour lui de paré se coup d’une simple opposition de lame, une fois le coup bloqué la jeune femme disparue une énième fois pour réapparaitre cette fois-ci sur le cotée droit du shinigamis. C’était une belle tentative, mais bien trop lente et risqué, effectivement face a un tel adversaire il était assez risqué de s’approcher de cette manière pour attaquer surtout au corps à corps. Elle allait tentait de lui assener un coup de pied rapide, le capitaine devait lui montré les risques qu’elle encourait à faire cela et il plaça sa main droite au niveau de la jambe qui allait le frappait.


- Bakudo no roku (6e technique d'immobilisation) : Seki (répulsion)


La jambe de la jeune femme fut repoussée à une vitesse surprenante suivie par son corps. Elle se retrouva par cette occasion à terre et pendant un très court laps de temps les yeux fermés, lorsqu’elle les rouvrit à peine qu’elles que secondes après le choc le capitaine Ukitake fût au-dessus d’elle son zanpakutô placé sous sa gorge avec un petit sourire amical. Il c’était en réalité déplacer pendant le vol plané de la jeune femme grâce a un shumpo lui
aussi, la jeune femme en combat réel aurait était rapidement battu à cause de
son attaque trop rapprochait. Il serait assez difficile pour elle de parvenir a faire quoi que ce soit sans l’aide de son shikai, mais elle n’avait pour le moment pas l’air décidé a en usé. Le capitaine Ukitake retira son arme et prit le bras de la jeune femme afin de la relever. Une fois debout il marqua un temps d’arrêt sans pour autant rengainer son arme.


- Tu ne te débrouilles pas trop mal lieutenante Ise, mais tu as une ou deux lacunes dans ton style de combat. Tu devrait mieux profiter de ta vitesse, ça pourrait être ton atout mangeure et ça pourrait combler ton problème au niveau de la longueur de ton arme. Une bonne vitesse peut t’aidé à surprendre l’adversaire et cela ajouté a une bonne précision le mélange peut être très appréciable. Ton second problème est que tu portes des attaques trop rapprochées, attaque moins souvent, mais attaque plus surement et précisément comprit ? Nous allons tenter de cette manière, allons-y !


Il se prépara a nouveau et cette fois il attaqua lui-même en premier, il utilisa un shumpo très rapide pour se retrouvé derrière la jeune femme qui n’avait même pas eu le temps de remarqué sa disparition, une fois cela exécuté il porta à son tour une attaque au niveau de son épaule gauche, car effectivement c’était normalement son point faible tenant son arme à droite elle aurait normalement du mal à se retourné et à contré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Une lame émoussée... [libre] Empty
MessageSujet: Re: Une lame émoussée... [libre]   Une lame émoussée... [libre] Icon_minitimeMar 8 Déc - 16:31

Citation :
- Bakudo no roku (6e technique d'immobilisation) : Seki (répulsion)

Le coup de pieds qu’elle avait tenté de lui infliger, ne le toucha jamais. Au lieu de cela, sa jambe se contorsionna dans un drôle d’angle, et entraîna tout son corps dans sa chute.

La jeune femme tomba lourdement au sol, soulevant un nuage de poussière sombre. Ses yeux se fermèrent un court instant tandis qu’elle retenait un cri de douleur par fierté – instant qui aurait pu lui être fatal. Quant elle les rouvrit, le capitaine Ukitake la dominait, sa lame levée prête à s’abattre sur son coup à tout instant. Elle tenta de lever son Zanpakutô au niveau de son menton, son autre main soutenant le bout de la lame, pour contrer cette attaque, mais les mouvements de Nanao étaient trop lents. Elle sentit le fils du Zanpakutô ennemis mordre dans sa chair. Elle eut un mouvement de panique, sa respiration devint saccadée, et son cœur battait la chamade.

* C’est donc ça ma limite ? *

Pensa-t-elle déçue.

A son grand soulagement, l’arme cessa de faire pression sur sa gorge. Le capitaine se pencha vers elle, la prit par le bras avec son sourire habituel, pour la hisser et la remettre sur ses pieds. Nanao passa une main inquiète autour de son coup, et frotta lentement, pour enlever la désagréable sensation qui persistait. De son coté, il s’éloigna d’elle, l’arme toujours au poing, et son regard marron plongé dans le sien. Il énuméra ses lacunes flagrantes dans la maîtrise du Zanjutsu avec autant de tact qu’il , mais la shinigami ressentit tout de même une légère vexation, face à cette analyse si juste et si rapide. Une mauvaise gestion de sa vitesse t de sa précision, et des attaques trop rapprochées, voilà ses principaux défauts.

* Si je pouvais utiliser le kidô, je vous imposerais sans doute beaucoup plus de résistance – Taichô.*
Se plaignit-elle intérieurement

Citation :
- Tu ne te débrouilles pas trop mal lieutenante Ise, mais tu as une ou deux lacunes dans ton style de combat. […] Nous allons tenter de cette manière, allons-y !

Et sans plus attendre, il l’attaqua. Même si Nanao était rapide pour un lieutenant, un shunpô de capitaine était toujours impressionnant ; L’homme au cheveux blanc réapparut derrière elle en un instant, la lame prête à s'abbatre sur elle.

Elle n’eut ni le temps de parer, ni de se retourner. Elle retenu le sort de kidô qu’elle aurait normalement lancé pour protéger son côté gauche, et réfléchit durant une fraction de seconde. Elle fit pivoter son arme dans sa main, afin que la pointe se retrouve vers l’arrière et frappa le plus fort qu’elle pu de son bras droit. A ce niveau là, le coup, devrait toucher la hanche de celui qui se tenait derrière elle.
L’arme du capitaine s’abattit sur son épaule gauche sans trouver de résistance. Sans s’effondrer cette fois, Nanao avança, s’éloignant ainsi de son adversaire. Son épaule l’a fait terriblement souffrir, et elle avait du mal à retrouver son souffle.

« Très bien…hmpf… j’ai compris…hmpf…je n’arriverais à rien contre vous… hmpf… comme ça . »

Elle plaça son Zanpakutô court contre son avant bras.

« S’il vous plait… ne vous moquez pas hmpf… c’est assez … inattendue. Surtout pour quelqu’un comme moi. »


Nanao recherchait un mouvement d’approbation de la part de son partenaire, qui semblait plus perplexe qu’autre chose. Elle pris soin de murmure sa phrase d’invocation, le plus bas possible, pour conserver le secret du nom de son Zanpakutô.

« Griffe Kagutsuchi ! »

La fine lame se disloqua autours du bras de la jeune femme, on pouvait voir le métal couler jusqu’à atteindre ses doits fin, dessinant ainsi un gant de combat. Le métal clair de l’arme inhabituelle semblait parcouru de veines aux nuances rougeâtre, et les doigts de la jeune femme était prolongé par des griffes d’énergie spirituelle indétectable à l’œil nu, mais toute personne habitué à lire le reiatsu pouvait parfaitement les remarquer.

Spoiler:
 

Nanao tenait toujours son bras gauche engourdis sous l’effet du coup contre elle, mais elle s’était retournée à présent, et se tenait droite et digne face à lui.

« Libérer mon Shikai n’est pas quelque chose que j’ai l’habitude de faire Ukitake taichô… Je trouve qu’il ne me va pas … c’est une arme plutôt réservée aux personnes qui on une grande expérience du combat au corps à corps… Moi, je suis juste une experte en kidô... Je ne comprends pas vraiment pourquoi mon Zanpakutô a prit cette forme là… quoi qu’il en soit, je crois que je ne pourrais pas me montrer digne de votre enseignement si je ne vous montre pas cette forme. »

Sur ce, elle se prépara à l’attaque…
Revenir en haut Aller en bas
Kaname Tosen
• Ex Kyû Ban Tai Taisho | Shinigami Traitre | Aveugle •
• Ex Kyû Ban Tai Taisho | Shinigami Traitre | Aveugle •
Kaname Tosen

Masculin Messages : 110
Age : 27
Localisation : Hueco Mundo

Feuille de personnage
Niveau:
Une lame émoussée... [libre] Left_bar_bleue50/100Une lame émoussée... [libre] Empty_bar_bleue  (50/100)
Expérience:
Une lame émoussée... [libre] Left_bar_bleue1325/6000Une lame émoussée... [libre] Empty_bar_bleue  (1325/6000)
Spécialisation: Zanjutsu

Une lame émoussée... [libre] Empty
MessageSujet: Re: Une lame émoussée... [libre]   Une lame émoussée... [libre] Icon_minitimeDim 13 Déc - 18:48

L’entrainement devenait un peut plus pousser les attaques plus franches et dangereuses et bien entendu le niveau était plus élevé. La jeune femme c’était rendu compte après qu’elle qu' attaque qu’elle ne pourrait faire face au capitaine Ukitake sans même utiliser la forme libérée de son arme. Bien entendu sans le dire franchement c’était tout ce qu’attendait le capitaine. Un shinigamis devait bien entendu se monté puissant bien que son arme ne soit pas encore sous sa forme libérée, mais il devait aussi savoir se montré surprenant une fois les pouvoirs de son zanpakutô libéré. Avait-elle conscience de cela ? Etant vice-capitaine d’une division elle devait bien entendu avoir en sa possession un Shi-kai, mais combien de personnes avaient pu le voir ? Très peu à son avis et c’était une réelle chance pour la jeune femme. C’était pour elle le meilleur moyen de pouvoir surprendre un adversaire que se soit un Shinigamis ou alors une autre race de combattant.


Allait-elle être en mesure de surprendre un capitaine, c’était ce qu’allait voir le capitaine de la treizième division. Peut être bien que son Shi-kai serait en mesure de rattrapait les lacunes au combat qu’elle pu montrée lors de la première phase de leur entrainement. Il ne connaissait pas las lieutenante aussi bien que le capitaine Kyôraku mais il avait comme l’impression qu’elle était très entêtée et bornée, c’est pour cela qu’il fut surpris lorsqu’il entendit la jeune femme se décidée a passer au niveau supérieur, niveau qu’elle n’avait apparemment aucunement l’intention d’utiliser. Elle pointa par la suite son arme en direction du capitaine de division qui observé cela attentivement, il avait comme à son habitude son air sérieux et patient, Cet entrainement était bénéfique pour lui, mais pour elle aussi et il apprécié plus que tout s’entrainer avec d’autres personnes, plutôt que s’entrainer seul. Elle avait tout de même l’air un peut essoufflée par l’allure de l’entrainement c’était surement pour cela qu’elle se décidé enfin a utiliser son Shi-kai.



Elle demanda au capitaine de ne pas rire de la forme libérée de son arme, ce qui n’était justement pas dans ses intensions, ni même dans sa nature. Effectivement ce moquez des autres personnes n’était pas le caractère que devait avoir un capitaine de division celons Ukitake. Une fois cela dit elle se décida finalement à prononcer sa phrase de libération, mais à voix basse surement par pudeur, ce n’était pas un problème pour le capitaine qui n’avait pas l’intention de bousculer le caractère renfermé de la jeune femme. Il n’entendit pratiquement rien de la phrase de libération de la lieutenante si ce n’est que : Griffe… Le capitaine Ukitake resta sur ses positions, attentif a une qu’elle conque attaque rapide et inattendue de la jeune femme. La lame qu’elle maintenait dans sa main se transforma en une sorte de gant assez étrange qui pouvait se montrer assez dangereux à cause des griffes d’énergie spirituelle qui s'était crées au bout de ce gant.


*hmm … Je vois *



Au premier abord, c’était un shi-kai de toute beauté qui allait plutôt bien avec
l’allure de la jeune femme, mais qu’elle était le pouvoir de cette arme ? C’était pour le moment la plus grande question que se posé le capitaine de la treizième division, cette arme était elle capable de le surprendre ou même de le blessée ? C’était la question que se posait le capitaine de division en observant toujours l’évolution de l’arme de la jeune femme.


- Libérer mon Shikai n’est pas quelque chose que j’ai l’habitude de faire Ukitake taichô… Je trouve qu’il ne me va pas… c’est une arme plutôt réservée aux personnes qui on une grande expérience du combat au corps à corps… Moi, je suis juste une experte en kidô... Je ne comprends pas vraiment pourquoi mon Zanpakutô a prit cette forme là… quoi qu’il en soit, je crois que je ne pourrais pas me montrer digne de votre enseignement si je ne vous montre pas cette forme.


Après avoir prononcé ses paroles plaines tristes, elle prit une position de combat, l’attaque n’allait surement pas tarder à venir, cette arme était donc une arme utilisable en combat rapproché, et le combat rapproché était selons la jeune femme son grand point faible. Mais il n’en était rien, son réel point faible était tout simplement qu’il y avait apparemment une très grande incompréhension entre son arme et elle-même. Un shinigami n’était capable d’être au sommet de sa puissance en étant en antagonisme avec son arme. Et apparemment c’était le cas pour la jeune femme qui ne comprenait pas la forme de son zanpakutô et surtout qui ne le trouver pas approprié à son utilisateur. C’était ça, enfin il avait trouvé ce qui retardé le progrès de la jeune femme, elle ne comprenait rien à son arme qui était pourtant le reflet de son âme.


Le problème était la, mais il n’allait pas lui signaler pour le moment, tout d’abord il souhaiter voir le pouvoir de cette arme, peut être qu’une fois cela fait il pourrait encore mieux venir en aide a la jeune femme. Il attendait donc patiemment l’attaque de la jeune femme qui semblait prête à montrer le pouvoir de son arme. Lui tenait son zanpakutô à deux main en position défensive pour être prêt à contré l’attaque de la lieutenante une fois celle – ci lancée.


- Montre-moi le pouvoir de cette arme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Une lame émoussée... [libre] Empty
MessageSujet: Re: Une lame émoussée... [libre]   Une lame émoussée... [libre] Icon_minitimeMar 29 Déc - 11:33

Nanao venait d’activer son Shikai. L’énergie qu’elle produisait était entièrement absorber pour maintenait cette forme évoluée de son Zanpakutô. Son bras ainsi transformé la picotait d’une manière désagréable, mais elle tenait bon, et laissait l’énergie spirituelle cheminer tout le long de son avant bras jusqu’à atteindre le bout de ses doigts, où elle se matérialisait en longues griffes acérées.
La jeune femme se concentra, et pris pleinement conscience de tout ce qui l’entourait. L’air frais du matin, la terre meuble encore humidifiée de rosée, les bruissements, et la lumière qui filtrait à travers le feuillage. Tout autour d’elle exhalait la sérénité.
Face à elle, le capitaine aux cheveux d’une blancheur immaculé, la fixait. À son grand soulagement, il ne s’était ma moquer de l’apparence particulière de Kagutsuchi une fois celui-ci libéré. Il ne paraissait même pas étonné ou choqué. Elle l’en remerciait en silence d’un mouvement imperceptible de la tête.
Citation :
montre-moi le pouvoir de cette arme.
Il se tenait calmement face à elle, nullement inquiété, et Nanao se dit qu’il cadrait parfaitement avec le calme et la sérénité de ces lieux.

- Très bien Taichô… j’essayerais d’appliquer vos conseils au mieux. S’il vous plaît, tenez vous prêt.

Il se mit en garde, prêt à se défendre contre l’attaque à venir, mais Nanao ne put faire de même avec son arme de pugilat, alors elle se contenta de tenir son bras serré contre son estomac. Soudain, elle disparue dans un shunpô pour réapparaître derrière lui, assez près pour qu’il puisse sentir son souffle chaud contre son dos, juste avant qu’elle n’abatte ses longues griffes à plusieurs reprises. Ses frappes étaient amples et puissantes, commençant à l’épaule pour s’arrêter au dessus de la taille.
Nanao se souvient du conseil que son aîné lui avait donné plus tôt :
Citation :
tu portes des attaques trop rapprochées, attaque moins souvent, mais attaque plus sûrement et précisément
Elle se retira donc dans le shunpô le plus rapide qu’elle put exécuter. La jeune femme se réfugia dans la végétation dense du bosquet, fuyant momentanément son adversaire, pour mieux revenir à la charge plus tard.

Les feuilles et brindilles lui fouettaient le corps, mais la lieutenant n’en avait cure, elle continuait sa course consciente que son adversaire était sûrement à ses trousses. Elle s’abaissa violement pour éviter une branche qui lui barrait la route, l’écorce frôla le sommet de son crâne, et son éternelle pince céda, laissant ainsi ses cheveux éparts.

Nanao due juger qu’il était temps de se remettre à l’offensive, car elle s’accrocha d’un bras au tronc d’un arbre, en profita pour faire demi-tour afin de s’élancer à la poursuite de son supérieur – échangeant ainsi les rôle dans cette partie de chasse.
L’humus des bois étouffait ses pas. La jeune femme avançait rapidement et en silence, et en quelques secondes, elle se retrouva face au capitaine au détour d’un buisson. Sans hésiter, tirant partie de l’effet de surprise, elle attaqua de face. Elle abattit son bras d’arrière en avant, visant le sternum dans un seul et unique coup, clôturant ainsi l’échange.

La respiration de la shinigami était saccadée. Son cœur battait la chamade dans sa poitrine, et des perles de sueurs coulaient le long de son cou. Maintenir son Shikai, additionné à la course-poursuite qui avait suivit l’avait plus affectée qu’elle n’avait pu l’imaginé. Son bras armé frémit, les plaques métalliques autours de son bras vibrèrent, et Nanao n’arrivait déjà plus à maintenir un flux d’énergie régulier à travers son Zanpakutô. Dans un long soupir las, son Shikai éclata avant de reprendre peu à peu sa forme originelle – celle d’un sabre court.

La jeune femme pris un air confus et gêné devant sa propre défaillance, et déclara à son supérieur.
- Je suis désolée, Ukitake-taichô.
Elle s’avait que son adversaire avait encore beaucoup d’atout dans son jeu, et que ce pitoyable entraînement ne l’avait pas poussé dans ses limites, loin de là.
Pour ne pas le décevoir, Nanao s’appliqua à réguler sa respiration, et ses battements cardiaques, et se remit immédiatement en garde ; Trop fière pour montrer qu’elle était exténuée.
- Je suis prête !
Lançât-elle avec conviction.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Une lame émoussée... [libre] Empty
MessageSujet: Re: Une lame émoussée... [libre]   Une lame émoussée... [libre] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Une lame émoussée... [libre]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [recherche] kit main libre intra auriculaire htc desire
» [AUTO] Alarmes voiture échelle 1/1
» Un petit pokémon perdu [Libre]
» Système main libre pour auto
» Playmates Lucha Libre USA

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach The New World :: Soul Society :: Rukongai :: Districts 61-80-
Sauter vers: