AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Quand on a rien à faire.... [Flash Back PV Byakuya][Fini]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Quand on a rien à faire.... [Flash Back PV Byakuya][Fini]   Dim 20 Déc - 16:18

Le soleil était à son zénith et la matinée c'était achevé sur de bonnes notes pour le capitaine le plus souriant de tout le gotei... Ichimaru-Taisho avait flemmardé à droite et à gauche de sa division. Laissant son lieutenant s'occuper de la paperasse... Elle n'était pas si énorme que cela, surtout quand on connaissait l'esprit étroit du lieutenant... Enfin... Notre capitaine marchait tranquillement dans le gotei, les gens s'inclinaient quelque peu devant lui, mais ils n'allaient jamais vers lui... Pourtant, nous ne pouvons pas dire qu'il soit si méchant que cela, mais juste que son charisme ne plaisait pas à tout le monde... Dommage... Il marcha donc un bon moment quand il vit un autre capitaine dans les parages... Kuchiki Byakuya... le capitaine de la 6e division... Qu'elle coïncidence de se retrouver à quelque pas de cette homme si... Impassible... Ce qui était, soyons franc, le contraire de notre cher ami... C'est donc d'un pas léger et le sourire toujours aux lèvres que le capitaine de la 3e division vint vers le noble capitaine...

- Ohayo !! Kuchiki-taisho...

En entendant ces mots, quelques personnes ce retournèrent pour voir la scène... Ce demandant comment cela allait ce finir, surtout en connaissant les deux hommes... Bref, Gin se moquant éperdument du monde qui les entourés et continua dans sa lancer...

- Comment allez-vous d'une si belle journée... Les nouvelles sont bonnes? J'ai cru comprendre que votre sœur n'avait pas donner signe de vie depuis un moment... Cela doit vous inquiétez....

Gin savait très bien que le capitaine allait l'envoyer gentiment promener, mais il aimait tellement ce genre de phrase. A la fois sadique, mais tellement vrai... Il resta la devant de capitaine, les mains dans ses manches et le sourire aux lèvres...


Dernière édition par Ichimaru Gin le Dim 10 Jan - 4:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kuchiki Byakuya
Snob-Modo | Roku Ban Tai Taisho | Empereur Blanc | Cerisier •
• Snob-Modo | Roku Ban Tai Taisho | Empereur Blanc | Cerisier •
avatar

Masculin Messages : 508
Age : 35

Feuille de personnage
Niveau:
56/100  (56/100)
Expérience:
938/6000  (938/6000)
Spécialisation: Kido

MessageSujet: Re: Quand on a rien à faire.... [Flash Back PV Byakuya][Fini]   Dim 20 Déc - 20:48


Il devait être au alentour de midi, quand Kuchiki taisho quitta le bâtiment principal de la sixième Division. L'air était chaleureux, et le ciel dépourvut de tout nuage, mais cela ne semblait pas atteindre le noble capitaine qui de son pas sûr, n'affichait qu'une impassibilité déconcertante et habituelle sur son jeune visage. Sous sa démarche sur les divers passerelles qu'il rencontrait, le tissu de son kimono se froissaient, tandis que son écharpe claquait parfois sous le contacte du vent. Son regard ombrageux était plus glaciale que d'ordinaire sous le contraste qu'offraient ses mèches sombres qui lui tombaient sur le visage, sous l'emprise du Kenseikaan. Pour ceux qui ne le connaissait point, il était bien difficile de croire que Byakuya semblait être dans l'un de ses plus mauvais jour. En effet, on ne lui connaissait que cette impassibilité et ce silence constant sur ce qui ornait son existence.

Mais en effet, c'était bien là un jour néfaste pour son humeur....De une parce qu'il avait été joué en quelque sorte par Ukitake Taisho et de deux parce que Rukia n'avait apparemment pas redonner signe de vie, depuis le début de sa mission. Vraiment, pourquoi l'avoir écouté... Enfin cela ne servait à rien non plus de fomenter une telle frustration envers le capitaine de la treizième Division, car il l'avait prévenu que quelques heures avant son départ, et cela surement dans le but de soulager Rukia , une énième confrontation avec sa personne. Qui pouvait la blâmer? Lui , Kuchiki Byakuya, qui l'ignorait depuis près de quarante neuf ans... En réalité il ne l'ignorait point, mais il redoutait de la croisé en un sens. Cette preuve constante de cette ressemblance avec Hisana. Bien sûr cela n'était que physique car de caractère, tout semblait bien différent...Mais le fait était que lorsqu'il la croisait, c'était à la fois une blessure caché sous le manteau de la joie mensongère...car si ses yeux se trompaient une fraction de seconde, son coeur lui reconnaissait la supercherie et se serrait.

Mais il ne pouvait en vouloir à Rukia pour cette si troublante ressemblance... c'était tout à fait légitime pour une soeur...Mais lui que faisait il réellement en tant que frère, à part la protéger dans l'ombre.. sous cette indifférence marqué. Il ne tenait là qu'une promesse sous le carcan de l'impassibilité et du désintérêt. Pouvait il ne serait ce qu'une fois dire qu'il avait eut un geste pour Rukia... Non pas réellement. Pourtant en ce jour précis, son esprit était complètement préoccupé par son absence, et par ce silence.... un silence qu'il n'avait pas encore connu...enfin du moins pas ainsi. Celui ci était inquiétant et une menace pour son esprit qui se voulait rationnel. Ses paupières se fermèrent un court instant, alors qu'il entendit des pas se profiler à l'encontre des siens. Lentement, Byakuya découvrit à nouveau ses orbes anthracites et reconnu rapidement Le capitaine de la troisième Division, Gin Ichimaru. C'était bien là une rencontre dont il se serait fort bien passé et malgré cela, les traits du noble ne se perturbèrent point, laissant simplement ses yeux neutre se confronter au sourire presque espiègle de son collègue qui vint à lui en lui adressant une politesse bien cavalière en sa personne.

A cela le chef de clan stoppa donc son avancé, tandis que le bas de son menton se cacha sous l'amplitude de son écharpe blanche. Ses lèvres fines se délièrent noblement et une voix atone quitta sa gorge.


- Ichimaru Taisho...

Simple parole qui n'était présente que pour saluer en quelque sorte son collègue qui affichait cet air faussement joyeux.... Dans un sens cet homme était son opposer, lui qui ne démontrait qu'indifférence et calme. Le noble Taisho resta donc silencieux, quand in s'évertua de lui rappeler la situation..que de délicatesse de sa part..mais était ce si étonnant après tout? Dès que quelque chose tournait autour de sa personne il n'était point rare de voir quelques vautours....venir le titiller. Que ce soit au Gotei où en sa propre demeure pour ainsi dire. A cela Byakuya n'haussa pas même un sourcil et rétorqua avec un ton plus que monocorde :

- Je ne vois guère de nouvelle susceptible de vous être utile qui viennent de ma propre bouche. Quand à ma soeur en quoi cela vous concerne-t-il?

_________________




Dernière édition par Kuchiki Byakuya le Sam 2 Jan - 1:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bleachpendulum.forumactif.com/forum.htm
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand on a rien à faire.... [Flash Back PV Byakuya][Fini]   Lun 21 Déc - 21:42

Gin avait touché une corde sensible... une poutre même... Il avait osé parler de la petite sœur du noble capitaine. Mais que voulez-vous, on ne changera pas le capitaine Ichimaru... Il était ainsi et ça tout le monde le savait... Cela était donc normale que personne n'était vraiment dans son entourage... Quoi que... Au dernière nouvelle, une petite rivalité avait vu le jour entre lui et son ancien capitaine, Aizen Sôsuke. Pourtant, tout le monde savait qu'ils avaient tout deux vécu pas mal d'année ensemble... Aizen avait-il trouvé quelque chose de grave? Hum... Pourquoi pas... Gin s'en moquait... Bon certes, il n'avait pas de bonne excuse pour tel fait et geste, mais il trouvait toujours quelque chose à dire ou faire... Bref, notre capitaine était en compagnie du noble et cela était quelque chose d'extraordinaire... On aurait du marqué cela dans les anales... Les deux hommes devaient avoir le même âge, mais ils étaient hautement différent... Ne serait-ce que du côtés physique, mais aussi beaucoup dans le mental...

Bref, le capitaine de la 3e division, s'était préparé à ce genre de remarque. Il était vrai, qu'il n'avait nullement le besoin de connaitre les nouveauté, d'ailleurs il en savait bien plus que d'autre... Mais non, mais non... Puis de plus cela ne le regardait pas vraiment... Quoi que...

- Voyons... Votre sœur est une shinigami non? Il est donc de devoir de tout les capitaines d'être au courant de certaine chose... Surtout si cela est grave... Non?

Gin arborait encore ce sourire si arrogant... Il n'avait pas tord et cela, il le savait... Mais voyant que le débat allait tourné au vinaigre, Gin changea donc de conversation... Mais sur quel sujet le noble aurait voulu converser?... Difficile à dire... Sans doute qu'il aurait voulu coupé cour à tout cela...

- J'ai apprit que vous aviez un nouveau lieutenant... Abarai Renji, n'est-ce pas... C'est un bon type... Enfin je pense... Il a du faire énormément de progrès non?
Revenir en haut Aller en bas
Kuchiki Byakuya
Snob-Modo | Roku Ban Tai Taisho | Empereur Blanc | Cerisier •
• Snob-Modo | Roku Ban Tai Taisho | Empereur Blanc | Cerisier •
avatar

Masculin Messages : 508
Age : 35

Feuille de personnage
Niveau:
56/100  (56/100)
Expérience:
938/6000  (938/6000)
Spécialisation: Kido

MessageSujet: Re: Quand on a rien à faire.... [Flash Back PV Byakuya][Fini]   Mer 23 Déc - 2:33

Byakuya n'avait pas bougé d'un millimètre tandis que Gin le jaugeait de son regard espiègle. Le capitaine de la sixième Division n'ignorait point que cette petite discussion aux allures de bienséance, bien que douteuse.... n'en était point une. De manière stoïque donc, et le visage placide, le noble taisho écouta les premières réflexions que lui voua son collègue de la troisième...Vraiment, il s'y attendait. Après tout qui se serait retenu de le taquiner en ce qui concernait sa jeune sœur....n'ignorant pas, qu'il n'était que froideur et indifférence avec elle. Devant sa question, Byakuya semblait chercher ses mots avec justesse, tout en ne quittant point de son regard ombrageux celui de son compère, qui n'était guère plus âgé que lui même.

- Certes, mais je ne vois pas en quoi cela concerne votre Division. Rukia n'est qui plus est, point de votre famille. Aussi je trouve votre demande bien au delà de vos prérogatives.

Le chef de clan, savait pertinemment que tout cela n'était qu'une mise en bouche destiné à l'agacer au plus profond de lui même, mais Byakuya n'était pas homme à satisfaire une telle personne avec de telles manigances. Lentement sa poitrine se soulevait sous le rythme régulier et calme de son cœur. Ses bras étaient parfaitement alignés le long de son être tandis qu'une fine brise vint perturber ses mèches emprisonnées par le Kenseikaan. Rien en lui ne démontrait une once de frustration, pourtant présente en son sein...mais nullement vivace. Le noble chassa une fois de plus en son esprit toutes ces questions concernant le silence plus qu'étrange de sa jeune sœur, tandis qu'il observait du coin de l'œil les différents observateurs de la scène. ooh non il ne donnerait aucune satisfaction envers Gin. Ce dernier changea d'ailleurs de sujet, jugeant sans doute qu'il ne parviendrait point à ses fins avec un thème aussi prévisible. Grand bien lui fasse.....mais la question suivante lui paraissait bien fade pour le coup. Pourquoi diantre se préoccuper de son nouveau Fukutaisho? Enfin soit.....

De sa voix monocorde Byakuya manifesta sa réponse :


- En effet, Abarai est devenu mon subordonné et ce de manière récente. Quand à sa progression elle ne regarde que lui même.

Réponse concise... mais à quoi diable pouvait donc s'attendre Gin de la part d'un homme tel que le Taisho de la sixième Division. De plus il était de fait que Byakuya ne s'intéressait que peu à ses hommes. Une erreur qu'il paiera dans le futur...mais cela il l'ignorait encore bien évidement. Non le noble Kuchiki était encore bien aveuglé par l'arrogance de croire que jamais quiconque ne viendrait l'atteindre...Plus depuis qu'il avait revêtu ce masque d'indifférence envers ce monde qui l'entourait. Toujours aussi calme, Byakuya reprit avant même que Gin n'ait eu le temps de proférer quoi que ce fut :

- Si cela est tout ce que vous aviez à me soumettre je vous prie de me laisser passé, afin que je regagne mes fonctions.

Cela n'était qu'une manière des plus implicites de la part de notre noble capitaine, afin d'inciter à son collègue d'arriver au fond des chose. En effet, même s'il ne le démontrait que rarement, Byakuya n'était pas du genre patient, et tourner autour du pot était là un attrait typique de Gin..... Son écharpe exprima un claquement sous la brise, tandis que le soleil tapait un peu plus fort au dessus de nos deux protagonistes, sur la passerelle.

_________________




Dernière édition par Kuchiki Byakuya le Mer 23 Déc - 13:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bleachpendulum.forumactif.com/forum.htm
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand on a rien à faire.... [Flash Back PV Byakuya][Fini]   Mer 23 Déc - 12:50

Gin... ou l'homme dénuait de tout sentiment... Enfin, bien moins que le cher capitaine en face de lui. Il était clair que les deux hommes, certes de même âge, étaient totalement différent. L'un une sorte de clown diabolique et l'autre était plutôt du genre impassible... L'un venait de la populace et l'autre était un noble... Deux univers bien différents. Mais cela ne dérangeait pas notre capitaine de la 3e division, bien a contraire. Il n'allait pas plier face à un tel homme. Il rigola intérieurement, surtout qu'il savait quoi dire pour agacer son monde... Mais il ne fallait pas y aller trop vite non plus, il changea donc de conversation. Laissant en suspens la petite sœur du capitaine, il attaqua sur le nouveau lieutenant de la 6e division, enfin du moins celui qui allait l'être officiellement d'ici peu... Abarai Renji... Gin l'avait connu et sauvé, il y a de cela bien longtemps... Bon, évidemment je passerai sur les détailles, surtout qu'il en était un pour quelque chose... Renji avait donc rejoint c'est petit camarade au sein des lieutenants du Gotei 13... Voilà qui était intéressant... Il envia quelque peu le capitaine de la 6e division... Bien qu'Izuru était sans aucun doute l'homme le plus... manipulable du monde... Il en était pas moins que Renji était fascinant... bien que dénué de toutes intelligences...

Évidemment, Gin ne s'attendait pas à une réponse favorable ou même convivial. Le noble n'était pas du genre à blablaté sur ses hommes... ou même sur d'autre sujet d'ailleurs... Gin rigola intérieurement, car le noble répondait tout de même... C'était vraiment typique de sa part, la politesse avant tout... La différence de classe sociale avant tout... Quel absurdité... Puis, je noble en ayant quelque peu marre, congédia notre cher ami... A ce moment précis une brise vint lécher le visage de notre capitaine de 3e division, laissant entre voir ses paupières closent et son sourire des plus arrogant... La tension était monté d'un degré, voir même plus... On aurait pu ce croire dans une sorte de western et cela était à celui qui dégainait le premier... Mais contre toute attente, Gin fit un pas vers le côté et laissa passé le noble capitaine... Quant celui-ci arriva à son hauteur, Gin lui dit ces quelques mots...


- Bonne chance Capitaine...

Puis le noble capitaine continua sa marche... Gin resta un petit moment sur place... Un petit rire s'échappa, mais pas audible pour le capitaine de la 6e division, par contre les personnes autour de lui l'avait entendu... Ils devaient tous ce dire qu'ils étaient bien heureux de n'être pas dans la même division que cet homme. Gin regarda autour de lui et les gens reprirent leur occupation en une fraction de seconde... Gin ayant plus rien a faire dans les parages, utilisa un shunpo afin de rejoindre ses propres quartiers...

Quelques jours plus tard. Rukia était revenu parmi le Gotei 13. Elle était condamnée à mort par la chambre des 46... C'est alors que Gin ce promenait, qu'il croisa encore une fois le noble capitaine... Toujours fidèle à lui même... C'était totalement fascinant, le noble capitaine semblait sans foutre royalement de la condamnation de sa propre sœur... Voir pire, il l'aurait surement tuer de lui-même, s'il le pouvait... Quel monstre...


- Quel sang froid, capitaine de la 6e division. Je vous tire mon chapeau. Votre sœur va mourir, mais vous restez de marbre. Je vous reconnais bien là, capitaine. Un Shinigami exemplaire…

Gin était assit non chalant sur une rambarde et regardait le noble capitaine avec son sourire arrogant de d'habitude... S'amusant intérieurement du sort de la famille Kuchiki... Quel tristesse n'est-ce pas....
Revenir en haut Aller en bas
Kuchiki Byakuya
Snob-Modo | Roku Ban Tai Taisho | Empereur Blanc | Cerisier •
• Snob-Modo | Roku Ban Tai Taisho | Empereur Blanc | Cerisier •
avatar

Masculin Messages : 508
Age : 35

Feuille de personnage
Niveau:
56/100  (56/100)
Expérience:
938/6000  (938/6000)
Spécialisation: Kido

MessageSujet: Re: Quand on a rien à faire.... [Flash Back PV Byakuya][Fini]   Sam 2 Jan - 1:33



A peine Gin lui répondit, que le noble, reprit sa démarche sur la passerelle. Il n'était plus aussi patient pour écouter les phrases plus qu'implicite de son collègue de la troisième Division. En vérité, avoir tenue à rester là, immobile et à lui concéder un peu de son temps était là bien plus que de la politesse, c'était de la suffisance.... L'instant sembla se figer, tandis le noble arrivait au niveau de Gin. Leurs vêtements se frôlèrent dans un froissement de plus discret, alors que leurs regards respectif se croisèrent. L'un froid et neutre, l'autre aussi indéchiffrable qu'espiègle. Le propriétaire de ce dernier ne manqua point de rompre une fois de plus le silence en lui stipulant de sa voix faussement respectueuse, un piètre encouragement qui n'en était point. L'instant suivant, le pas feutré du capitaine de la sixième Division s'éloigna enfin de con collègue , qu'il laissa derrière lui sans plus d'attention...Puis il disparut dans l'angle du chemin au sol planché. Quand aux divers badauds, ces derniers ne quémandèrent point leurs restes et s'éparpillèrent, chacun à ses occupations.

Les jours passèrent et l'indécision paraissait de plus en plus importante en l'esprit cartésien et préoccupé de notre noble taisho. La condamnation de Rukia était tombé..et le verdict était la pis des choses qu'il n'aurait jamais voulu entendre. Elle était tout bonnement condamnée à mourir. Bien qu'il n'en montrait absolument rien sous ce masque d'impassibilité, il ne savait en effet que choisir entre ces deux volonté..ces deux promesse qu'il tenait à respecter.. l'une par amour et la seconde par devoir et respect envers sa propre famille. Le ciel était dégagé et le soleil tapait plus fortement que la veille, tout en étant souligné par une légère brise. Les pas de Byakuya étaient un peu plus lent qu'a l'ordinaire, cachant sous son allure des plus stoïque et indéchiffrable, son inquiétude. Il n'avait cure du fait que ses autres collègues l'imaginaient sans coeur et froid. Après tout il se devait d'être un exemple..oui mais n'était -il pas plutôt devenu, la victime de ces lois qu'il défend avec application?...Il en était là quand il croisa à nouveau et non pour lui plaire.....Ichimaru Taisho qui paraissait.... curieusement l'attendre. Ses paupières se fermèrent un court moment, puis dévoilèrent ses orbes anthracites sur le second protagoniste de cette scène. Ce dernier releva son visage moqueur envers lui même et proféra faussement une phrase des plus ironique qui soit. Provocation des plus banal et qui pourtant aurait eut raison de ses nerfs, si Byakuya n'avait su garder son calme plus que légendaire.

Gin était là, assis sur la rambarde de la passerelle, attendant patiemment une quelconque réplique de sa part, alors qu'il se rapprochait en silence, ne laissant entendre que le froissement de son écharpe et de son haori, sous l'effet de son déplacement et de la brise. Son visage semblait vide de toute émotion, et ses yeux ombrageux et revêtus de dédain glissèrent sur les traits faussement rieur de cet homme qui se disait le capitaine de la troisième Division. Ils n'étaient séparés que d'une vingtaines de pas, lorsque les lèvres du chef de clan se délièrent enfin de leur mur de silence et laissa entrevoir une voix des plus atone en guise de réponse:

- Une fois de plus je me demande ce en quoi cela vous concerne Ichimaru Taisho. N'aviez vous point d'autre chose à faire que de vous préoccuper ainsi d'une affaire qui ne mérite point l'intention de votre division?

Le noble n'avait guère l'envie de relever cette pique sur le fait qu'il était un exemple. Un exemple c'était ce qu'il se devait d'être en tant que représentant de l'une des plus grande maison de la noblesse, mais en ce moment il avait plutôt l'impression d'être l'exemple typique de l'indécision, tout en démontrant une image d'inflexibilité envers autrui. Jamais , oh non jamais il n'irait voir quiconque soumettre ce qui le tiraillait de l'intérieur présentement, car ce ne serait que faiblesse d'action et une façon de démontrer une faille en sa manière d'être. Non en tant que chef de clan il se devait de trancher et d'agir seul. Mais comment, lui un homme d'honneur, pouvait il rompre ne serait que l'une de ces promesses, comment choisir entre le respect de ce clan qu'il dirigeait, et l'amour vouer à feue son épouse...Comment garder son honneur intacte sans bafouer l'une de ses promesses et Rukia dans tout cela, comment la regarder en face? Il y avait bien trop de question en son esprit, mais point assez pour ne pas s'imposer silence, afin de ne rien laisser transparaitre devant un être tel que Gin.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bleachpendulum.forumactif.com/forum.htm
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand on a rien à faire.... [Flash Back PV Byakuya][Fini]   Mar 5 Jan - 15:58

Gin assit sur la rambarde, attendait tranquillement le capitaine de la 6e division. Celui-ci venait d'informer à sa sœur, le verdict indiscutable de la chambre des 46. Quel sentence, une condamnation à mort pour avoir donné ses propres pouvoir de shinigami à un humain. Ce qui était ironique là dedans et que certaine personne pouvait donc passer entre les mailles du filet... Enfin bref, la n'était pas la question. La sentence était assez lourde pour l'ensemble du Seireitei et tout le monde allait en compatir... tout le monde c'est vite dit. Gin était plutôt impatient de cette sentence. Pourquoi? Tout simplement car il avait orchestré tout cela avec l'aide d'Aizen et Tosen... Mais personne n'était, pour l'heure, au courant de tout cela et ça rendait le jeu encore plus amusant. Jouer avec les nerfs et le raisonnement étaient les choses les plus drôles qui soit pour le capitaine de la 3e division. C'est donc avec un air arrogant et une voix des plus ironique qu'il interpella le capitaine de la 6e division.

La réponse du noble capitaine fit rire intérieurement Gin, qui s'attendait à ce genre de remarque. Comme-ci la vie d'une simple shinigami le concernait, sachant comment il a intégré les rangs de ce fameux Gotei 13. Mais ce qui fit encore plus sourire notre cher ami, c'est cette question... Avait-il pas mieux à faire? ... Gin fit mine d'être légèrement confus et passa même un main derrière la tête et baissa quelque peu le regard...


- Franchement, non je n'ai rien à faire... Vous savez capitaine, la 3e division est des plus calme en ce moment... J'espère que ça changera bientôt...

Gin se leva quelque peu de la rambarde pour atterrir sur ses pieds. Ses mains soigneusement glissaient dans les manches de son kimono. Il regardait le noble capitaine de la 6e division face à lui. Gin ne changea pas d'humeur, bien que son sourire avait quelque peu grandi... Que cherchait-il? Personne ne pouvait le savoir... C'est ce qui était irritant pour les autres, mais bien plus amusant pour lui. Il le reprit tranquillement le cour de la discutions...

- Et pour votre sœur... Je ne suis qu'un roturier qui demande des nouvelles... Je ne pensais pas qu'il y avait un tel écart être votre monde et le mien...

Il était clair que les deux capitaines venaient de classe sociale différente. L'un était un noble et appréciable par c'est père et l'autre un roturier venant du fin font du Rukongai. Mais n'était-il pas tout deux des hommes? Des capitaines? Des shinigamis? Enfin, cela ne regardait pas vraiment notre cher ami, qui s'en foutait royalement de ces différences... Mais c'était tout de même un point important.
Revenir en haut Aller en bas
Kuchiki Byakuya
Snob-Modo | Roku Ban Tai Taisho | Empereur Blanc | Cerisier •
• Snob-Modo | Roku Ban Tai Taisho | Empereur Blanc | Cerisier •
avatar

Masculin Messages : 508
Age : 35

Feuille de personnage
Niveau:
56/100  (56/100)
Expérience:
938/6000  (938/6000)
Spécialisation: Kido

MessageSujet: Re: Quand on a rien à faire.... [Flash Back PV Byakuya][Fini]   Dim 10 Jan - 0:21



Le noble, ne bougea point d'un iota, tandis que Gin semblait vouloir encore rétorquer de cette voix faussement polie. C'était devenue plus qu'une coutume entre ces deux capitaines que de s'entretenir ainsi. L'un démontrant une relation amicalequi ne 'était point, et l'autre, un simple dédain, reflétant la sérénité. Tout n'était que faux semblant...et cela paraissait insupportable à celui qui savait entrevoir cette vérité, sous ces flots de paroles. Une fois de plus Byakuya observait dans un silence placide, son homologue, peu inquiet de ses manières, envers lui. Le visage du noble ne semblait rien affiché devant telle attitude...presque enfantine.... Tout lui paraissait trop calme? et son espoir entrevoyait de l'action...un trouble? voila bien une chose, que le Roku Ban tai taisho, n'aimait guère entrevoir. Lui que l'on connaissait si proche des lois.. c'était encore plus véridique en ces derniers jours..alors que certains de ces collègues semblaient outré par son comportement si détaché..Et puis il n'y avait qu'a voir Gin, ce dernier ne s'était point privé de venir le titiller un peu plus, après avoir concédé à un prélude il y avait de cela quelques jours encore.

Alors qu'intérieuement, tout n'était que conflit entre l'indécision de sa volonté, et la frustration que lui prodiguait le capitaine de la troisième Division, Byakuya s'évertua néanmoins à répondre tout en respectant une allure des plus stoïque, le menton atténué par son écharpe et le regard accentué par les trois mèches de ses cheveux pendant au devant de son front :


- Si comme vous le dites, cela ne vous intéresse guère, alors pourquoi une telle demande? seriez vous devenu un partisan du non sens, Ichimaru Taisho?

Mais la réplique qui suivit, eu le don de faire haussé un sourcil à notre capitaine de la sixième Division. Ce qui lui conféra un air un peu plus dédaigneux, tandis qu'ils se trouvaient encore seuls sur cette passerelle menant à ses quartiers. Lentement, tout expression sur ses traits pâle disparut, laissant ce masque ennuyeusement vide..et lisse. que c'était donc si risible....oui il y avait un gouffre entre leurs deux mondes, l'un devait démontrer chaque jour ses capacité afin d'atteindre le haut niveau, tandis que dans l'autre, tout n'était que précision et ajustement, car chaque faux pas était guetté par ceux qui convoitent.... car un être populaire, et puissant est convoité par plus bas que lui. Celui qui ne connait point l'art de gouverné, ne peut concéder qu'il lui faudra vivre seul. La rigueur et l'application avaient toujours accompagnées ses pas, alors qu'il avait perdu de vu son mentor, Yoruichi, et le fait de se savoir à cette époque, comme le futur chef de clan, avait rapidement chassé cette insouciance qui faisait le charme de toute enfance.

- En effet, nous ne partageons point le même monde vous et moi, mais, combien même vous en feriez parti, ma réponse serait la même que précédemment. Cela ne concerne que mon clan.

Une fois de plus sa voix monocorde et presque sans vie s'était emparer des lieux. stipulant implicitement son refus de poursuivre une telle discussion, qui ne faisait qu'attiser cette frustration, parfaitement retenue cependant, par cet exercice respiration, qui ralentissait les pulsations réguliers de son coeur et calment son esprit. ses yeux anthracites étaient à demi cacher sous ses paupières, feignants de ne point observer ce sourire si exagérer de son collègue, qui se trouvait à une quinzaine de pas. Même cela.. c'était une distance bien trop courte. Le noble Kuchiki, décida enfin de s'avancer de son allure si calculée et sans heure. Une fois à la hauteur de Gin, il interrompit sa démarche, pour ne glisser que sur un ton atone :

- La prochaine fois, veuillez ne point m'entretenir sur ce sujet.

Byakuya reprit son avancée, et s'éloigna un peu plus loin, ne laissant entendre que le froissement de son uniforme sous son haori, et le son feutré de ses pas sur les planches ciré qui ornaient le sol. Le zéphyr souffla encore , glissant une caresse invisible sur la surface boisé de la rambarde.. et mourut en la direction du Roku ban tai Taisho, qui venait de disparaitre.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bleachpendulum.forumactif.com/forum.htm
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand on a rien à faire.... [Flash Back PV Byakuya][Fini]   Dim 10 Jan - 4:39

Ichimaru Gin, un homme toujours fidèle à lui même et dans les situations les plus houleuses. Qui aurait le culot de venir titiller le noble capitaine de la 6e division à part lui? Personne bien entendu, quoi que le capitaine de la 11e se serait fait un malin plaisir de se joindre à cette discutions. Dommage pour lui, il avait manqué le coche. Arrogant, prétentieux, enfantin et surtout manipulateur comme pas deux, voilà notre cher ami dans toute sa splendeur. Bien sûr, tous cela était caché par un sourire indélébile ou presque. Les gens intelligents le fuyaient comme la peste, cela dit entre nous, ils avaient raisons. Les deux hommes bien que collègue n'était pas du tout sur la même longueur d'onde. Cela n'était pas vraiment une nouvelle, qui l'était avec Gin? Personne. Quoi que son Lieutenant, toujours fidèle et voyait son capitaine comme un homme respectable et dingue de confiance. La bonne blague. Enfin, Gin n'avait pas choisi Kira Izuru comme lieutenant par hasard non plus. Il savait très bien que le blond était quelqu'un qui ce tuerai pour son capitaine et qui ne serait pas chiant. Respectant tout ordre donné sans demander son reste, voir même sans ce posé de questions. Byakuya debout devant notre cher ami, arborant un visage plus que dédaigneux vers son interlocuteur, l'envoya sur les roses. Cela toujours avec son air noble et je suis un dur à cuir devant toute épreuve. Gin ne se faisait pas prendre pas le jeux ridicule de ce dit noble taisho. Cependant, il ne répondit pas à cette phrase. Laissant plutôt le capitaine sur cette note.

Pourquoi dire quelque chose de plus? Le capitaine de la 6e division devait être aux abois intérieurement et c'était justement ce que voulait Ichimaru. La frustration à l'état pur, bien que le noble n'afficher en rien se frustration. Gin n'était pas stupide et reconnaissait les petits signes de son interlocuteur. C'était tellement amusant de voir cet homme au rang de noble tentait de ne rien faire paraitre. Bon certes, certaines personnes pouvait être indifférent à ces détailles et croire vraiment que cet homme était sans cœur, mais pas notre cher ami. Puis voilà que notre cher ami commença à pensé à cette phrase. Le noble Ichimaru Gin... Non mais vous rigolez? Jamais au grand jamais, cela ne serait possible. Quoi que quand on regarde de prêt le capitaine de la 8e division, Kyôraku Shunsui, tout était possible. Enfin... L'homme à la face de renard, sans aucun doute aussi sournois, fit volte face quand le noble capitaine de la 6e division passa prêt de lui. Le suivant donc du regard et faisant un largue sourire quand il entendit la phrase du noble. Ne point revenir sur ce sujet. Le capitaine serait-il fâcher par les paroles de son cher collègue? Voilà qui le rendait intérieurement fou de joie, ayant donc réussi à énerver ce bon cher Kuchiki.

- Passez le bonjour à votre sœur...

Et voilà encore une petite pique, juste pour le plaisir. Évidemment, Gin savait très bien, qu'il dépassait les bornes, mais il s'en moquait complètement. Pour lui la vie n'était qu'un jeux et le plus fort gagné. Hors, qui était le plus fort entre les deux capitaines d'environs le même âge? Certes, Gin était qualifié de génie pour avoir quitter l'académie en moins d'une année, mais il était vrai que le taisho de la 6e n'était pas vraiment un adversaire à renier. Enfin bref, là n'était pas la question et notre cher ami préféra laisser son collègue seul avec ses tourments. C'est donc d'un shunpo qu'il quitta définitivement la scène pour rejoindre ses quartiers. Non sans ricaner entre ses dents.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quand on a rien à faire.... [Flash Back PV Byakuya][Fini]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand on a rien à faire.... [Flash Back PV Byakuya][Fini]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un vrai malade qui n'a rien à faire chez lui ...
» [Vail, Avi & Rachel] Rien à faire !
» [AIDE] Impossible de flasher
» sang pour figurines avec 3 fois rien !!!
» [JEU] FLIGHT DIRECTOR : Contrôler le flux aérien [Payant]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach The New World :: Soul Society :: Seireitei :: Gotei 13 :: Ruelles du Seireitei-
Sauter vers: