AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Flash Back] Premier pas devant l'inconnu [pv: Missena]

Aller en bas 
AuteurMessage
Hallibel Tear
• Tercera Espada | Miss Femme Fatale •
• Tercera Espada | Miss Femme Fatale •
avatar

Féminin Messages : 316
Age : 27
Localisation : Las Noches

Feuille de personnage
Niveau:
53/100  (53/100)
Expérience:
3140/6000  (3140/6000)
Spécialisation: Zanjutsu

MessageSujet: [Flash Back] Premier pas devant l'inconnu [pv: Missena]   Dim 31 Jan - 18:45

    C'était la première fois que je venais ici ... Dans ce monde étrange remplit de choses irréelles pour moi, et même inimaginables. Où était-je? Dans le monde des humains. La moindre petite chose était inconnu, je devais bien l'avouer cela m'éblouissais. Dans ce monde il y avait des arbres, des plantes, des machines ... cela faisait toute la différence entre ce monde et le mien. Je ne savais pas que les mondes pouvaient être aussi différents, les uns des autres. Je n'enviais pas ce monde, mais j'étais plus que choquée à voir tant de différence. Bref, moi Arrancar que pouvais-je bien faire ici ? Eh oui, bien évidemment j'étais en mission pour le grand Aizen-Sama, m'ayant ordonnait de venir "fouiller" un peu Karakura dans le but de trouver de nouvelle information sur ces humains détenant des pouvoirs spirituels. Il fallait dire que ça ne m'enchantée guère de vagabondais dans ce monde remplit de fourmis aussi faible les unes que les autres, mais je me devais d'obéir comme un valeureux chien de chasse à la solde de mon maitre. Il en était ainsi, et j'en étais fière, mal grès ce que vous pouvez bien penser. Indifférente à toute critique ! M'approchant silencieusement, m'engouffrant peu à peu dans ces étranges ruelles, des humains marchaient à coté de moi sans pour autant me voir. Signe qu'il n'avait rien comme pouvoir. De simple "déchets" comme aurait dit mon chère compagnon d'arme Ulquiorra. En les regardants furtivement, je pensais que le Cuarta n'avait pas tous à fait tord après tout. Ces humains, n'avait rien de bon en eux, exprimant des sentiments inutiles. Parfois en pleurent, en riant, en criant, ... A quoi bon d'avoir toute ces choses ? Si un tueur est sûr le point de vous tuer, ce n'est pas en pleurant qu'il va s'arrêter, non ? Montrer ses sentiments était signe de faiblesse ... De toute manière je ne comprenais même pas le principe d'avoir des sentiments, cela m'étais tous aussi inconnu que cette ville.

    Bref, ne nous étalons par sur le sujet non plus, ça aurait put devenir un mélodrame sinon ! Je marchais dans des ruelles, sans vraiment savoir où aller. Regardant chaque passant, avec un regard entre le curiosité et la méfiance, en essayant de capter une once de Reiatsu. Il ne fallait pas non plus que je me fasse repérer, ça ne m'aurais causer que des soucis. Et comme j'avais horreur des imprévues, il fallait que je fasse attention. Comme j'aimais le dire "mission perdue, t'es foutue". J'écoutais les conversations parfois de ces gens ... des discutions beaucoup superficiel à mon goût. Les humains étaient tous bavard ? Moi ça me dérangeais, le bruit n'était pas mon fort, j'en avait horreur d'ailleurs. Pourquoi n'étaient-ils tous pas nés muets ? Je soupirais, trouvant que Aizen-Sama avait été dur avec moi en me donnant une mission si pénible et surtout très ennuyeuse. De plus je devais chercher une chose que je n'avais jamais vue. Alors comment devais-je faire ? M'adossant à un mur, droite comme un "i", et bras croisés sur ma poitrine, je méditais sur cette terrible question. Mais aucune réponse ne me vint à l'esprit.

    En regardant tous ce monde, j'avais l'impression de ne pas exister. Personne ne pouvait me voir ... c'était comme si j'étais invisible. L'étais-je vraiment ? Après tous j'étais théoriquement une sorte de fantôme. Pour certaines personnes ça les auraient peut-être mises dans une situation désagréable, mais moi j'appréciais ce moment. Être seule, ayant la solitude comme seule amie ... Voilà un rêve que j'avais. Hélas ce n'était guère possible avec la fraccion que j'avais. Enfin, je n'allais dire de médisance sur elles, car elles m'étaient plus que fidèle.

    *Bon, il faudrait peut-être que m'active moi ...* Pensais-je.

    Je repris donc ma marche, calme et posée. Ne montrant rien sur mon visage à part peut-être de l'indifférence. Le vent faisant dansait mes cheveux de couleur blé. Puis tous d'un coup, mon pied s'arrêta instinctivement de bouger ... Un reiatsu apparut. Je le sentais, il était tous proche. Qui était-il ? Faisant demi tour, je commençais à prendre de l'altitude, sautant de bâtiment en bâtiment, rapide comme le vent. J'arrivais devant cette personne en question. Le détenteur de ce reiatsu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bibleblack-v2.forumsactifs.com/index.htm
Kazumi Aoki
• Fraccion de Grimmjow | Pot de colle •
• Fraccion de Grimmjow | Pot de colle •
avatar

Féminin Messages : 241
Age : 25

Feuille de personnage
Niveau:
35/100  (35/100)
Expérience:
2380/4000  (2380/4000)
Spécialisation: Zanjutsu

MessageSujet: Re: [Flash Back] Premier pas devant l'inconnu [pv: Missena]   Mer 3 Fév - 20:59

[HS] Désolée pour ce post merdique, j'ai vraiment du mal à reprendre x) Et désolée d'avoir mis trois jours, flemme quand tu nous tiens...[/HS]

Ciel bleu dégagé, peu de nuages à l’horizon, température ambiante avoisinant les 25°C, climat parfait pour explorer la ville de Karakura ! Décidemment, jamais Missena ne perdrait les habitudes acquises au cours de toutes ces années passées au sein de la Seconde Division. Mais à quoi bon se plaindre, certes, c’est fatiguant, mais une fois le repérage fait, elle aurait la paix pour toute la durée de son séjour dans cette ville qui lui semblait fort intéressante. Qu’est-ce qui lui faisait songer cela ? Peut être la demi journée à abattre les Hollow qui tentaient de l’empêcher de passer l’entrée de la ville, ou encore ce mélange de reiatsu plus étranges les uns que les autres. Quoiqu’il en soit, elle était certaine d’une chose : Elle ne se contenterait pas d’un simple passage en ces lieux plus qu’étranges. Au terme de son repérage, tout porte à croire qu’elle découvrirait encore plus de choses qui la pousseraient à rester.

« Tut tut ! »

Maudit soit ce détecteur de Hollow ! Missena enfonça rageusement sa main droite dans la poche de sa veste noire, sa favorite, avec les manches trois quart. Elle fouilla quelques secondes, resserra ses doigts autour d’un objet en plastique rectangulaire, le sortit de sa poche, releva délicatement le clapet. Le sonar indiquait un Hollow au nord de sa position. Cependant, elle n’avait sentit aucun reiatsu, était-ce une blague ? Ces foutus détecteurs étaient parfois défectueux, mais bon, partons du principe de prudence en allant quand même vérifié sur place.

La blondinette sauta du muret sur lequel elle était assise, et, plutôt que de s’élancer dans une course folle à travers la ville, préféra prendre son temps tout en jetant un œil de ça de-là, repérant l’emplacement du pressing, celui des services de restauration rapide, et tomba en extase devant un lieu plus que sacré pour elle : la salle d’arcade. Ne pouvant contenir son côté joueur, elle se rua en direction de l’entrée, mais fût malheureusement stoppée par son instinct de Shinigami responsable – la responsabilité, la meilleure des solutions pour justifier une fuite. « Mais enfin, Missena, que t’arrive-t-il ? » - « Rien du tout, le devoir m’appelle, je fonce, salut. »

Non, en réalité, la responsabilité était une excellente excuse pour camoufler la trouille qui venait de la saisir. Tout près, en effet, il y avait un Hollow. Là-dessus, le détecteur ne s’était pas trompé. Cependant, ce coup-ci, c’était « un gros poisson ». Le genre à avoir un reiatsu impressionnant, largement équivalent au sien, voire supérieur. Mais ce détail là ne se confirmerait que lors d’un affrontement, il est impossible de déterminer le niveau d’un Hollow au flair.

* Qu’est-ce que je fais à rester là ? Faut que j’aille voir ce qui se passe, et vite ! *

Se tirant à contre cœur de sa rêverie, elle s’activa enfin, traversant la vaste place publique sur laquelle elle se trouvait, se frayant un chemin à travers la foule d’humains qui s’y trouvait. Oui, en effet, elle devait se dépêcher. Tous ces gens étaient des cibles potentielles si elle ne parvenait pas à se débarrasser de ce Hollow, et avec ses scrupules, jamais elle ne se pardonnerait d’avoir laissé des innocents mourir à cause de son incompétence. Arrivée à mi-chemin, hors de la vue des humains, elle activa le pas, et ce à l’aide du Shunpo, faculté tant utile dont elle disposait. Lorsqu’elle s’arrêta – il ne s’était écoulé qu’une minute ou deux – elle devait se trouver à un pâté de maison de son adversaire potentiel. N’ayant pas été confronté à quelqu’un qui semblait si fort depuis un bout de temps, elle tenta de se rassurer. Qu’est-ce qui lui disait qu’elle aurait à engager le combat ? Tous les différents ne se règlent pas forcément en combattant, cette idée était plus qu’absurde. Certes, elle se battait pour imposer ses idées, mais tout le monde n’avait pas forcément cette vision là des choses.

Elle prit une profonde inspiration, se présenta devant ce qu’elle pensait être un Hollow, et, un court instant, resta clouée sur place. Elle observa la personne qui lui faisait face de haut en bas, sans la moindre discrétion. Elle avait l’apparence d’une jeune femme blonde, aux yeux verts, vêtue de blanc. Oui, elle en avait l’apparence, et uniquement l’apparence, car un détail ne la duperait pas : son reiatsu était bel et bien celui d’un Hollow. Cependant, elle n’avait ni un grand trou dans la poitrine, ni un masque. Quelle mauvaise blague.

La situation plus que tordue rendait Missena nerveuse, elle restait à l’affût, prête à quitter son Gigaï et dégainer son Zanpakuto à tout moment. Tout ce qu’elle trouva à dire fut une stupide question, mais que pourrait-elle dire d’autre ? Lui demander si elle était là pour la massacrer ?

« Puis-je vous demander qui vous êtes ? »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hallibel Tear
• Tercera Espada | Miss Femme Fatale •
• Tercera Espada | Miss Femme Fatale •
avatar

Féminin Messages : 316
Age : 27
Localisation : Las Noches

Feuille de personnage
Niveau:
53/100  (53/100)
Expérience:
3140/6000  (3140/6000)
Spécialisation: Zanjutsu

MessageSujet: Re: [Flash Back] Premier pas devant l'inconnu [pv: Missena]   Jeu 4 Fév - 19:15

    C'était donc une shinigami qui se trouvait devant moi ... Fallait-il que je la tue ? Vu le niveau de son niveau spirituel je n'avais aucune utilités à dégainer mon Zanpakutô. Si les Arrancars du Hueco Mundo me voyais hésiter j'aurais été la risée des Hollows. Chez nous c'était très simple, la règle d'or étant "tuer ou être tuer". Mais vu la situation dans laquelle j'étais devant cette Shinigami je doutais bien fort qu'elle puisse faire quelque chose. Ça ne me disais rien de me fatiguer pour si peu. De plus qu'allait-elle bien faire à part prévenir ces compatriotes du Seireitei, hein ?

    Ainsi l'idée de ma battre, disparut très vite. Je n'en avait ni le cœur, ni la motivation. Restant debout, droite comme un "i" juste devant cette jeune fille. D'ailleurs je remarqua qu'elle était étrange. Ses vêtements par exemple. Je ne me souvenais pas avoir deja vu un Shinigami habiller autrement que d'un kimono noir. Enfin, je n'allais pas faire étalage de toutes critiques sur son style vestimentaire, ayant moi aussi une drôle d'allure. Je devais bien l'avouer. Mes émeraudes ne se détachaient guère de cette fille aux cheveux blonds. Pratiquement de même taille que moi, j'étais légèrement plus grande. Puis elle se mit à ouvrir la bouche, laissant sortir une voix féminine, en même temps douce, et dure. Me demandant qui j'étais. Je pouvais bien lui répondre, de toute façon il y avait très peu de chance que nous nous rencontrions de nouveau un jour. Ainsi je lui répondit sur le même ton qu'elle avait employée :

    - "Je suis une personne que tu n'étais pas censée rencontrer ..."

    Bon d'accord ma réponse n'était peut-être pas assez satisfaisante, mais mon coté orgueilleux me disait qu'il était plus sage de ne pas lui dire. Comme je l'avais déjà dit, il aurait été presque impossible que l'on se rencontre de nouveau. Alors à quoi bon que je lui dise mon nom ? De toute manière, nous étions naturellement ennemis, au vue de ce qu'on nous étions toutes les deux. Pourquoi voudriez-vous savoir le nom d'une personne susceptible d'être tuer de vos propres mains ? C'était donc dépourvue d'utilité ce genre de manière "bien élevée". Mais j'allais quand même lui faire une petite fleur, je dé zippa donc ma petite veste. Laissant à l'air libre ma poitrine peu vêtue, remontant la fermeture, et en évitant de montrer mon masque. Ben oui, si elle remarquait que j'étais une Arrancar elle se serait jeter sur moi. Elle pouvait ainsi donc voir mon tatouage, c'était le chiffre graver sur ma peau, le numéro 3. Ben quoi? C'était une partie de mon nom si je pouvais dire. J'étais la Tercera, et rien d'autre aux yeux du monde, surtout de mes ennemis. Et même si elle avait put voir mon tatouage, elle ne pouvait se douter que j'étais une Espada, après tous ce n'était qu'un tatouage comme un autre, non ? De plus qui disait qu'elle connaissait l'existence des miens ? Apparemment elle n'avait pas fait mouche en me voyant.

    Ainsi montrer mon rang était plus que suffisant à mon goût. Refermant ma veste, pour ne pas être dénudée et ainsi ne plus mettre mal à l'aise cette étrangère, je m'avança doucement vers elle. Des pas léger, et délicat. Comme si un animal carnivore s'approchait de ça dite proie. Je n'allais pour l'instant ne rien tenter, qui puisse lui faire peur. Car je savais que si on attaquait ses maudits shinigamis, d'autres apparaissait comme par magie. Tsss ... comme si il ne pouvait se battre seul. J'en avait honte pour eux tiens.

    - "Au vue de ton allure tu n'es pas une shinigami "normale" ... je me trompe ?"

    Il était bien rare que je pose des questions, et encore plus si c'était moi qui commençais une conversation. Oui car niveau social, ce n'était pas terrible chez moi. Bon revenons à nos moutons là ! J'avais omis qu'elle était une shinigami peu orthodoxe. Donc qu'est-ce qu'elle était ? Cette fille n'était pas dangereuse, ça c'était sûr. Cependant mon "sixième sens" me disait qu'elle était différente de tous ces chiens du Seireitei. Une curiosité plus que troublante commençais à envahir ma petite tête blonde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bibleblack-v2.forumsactifs.com/index.htm
Kazumi Aoki
• Fraccion de Grimmjow | Pot de colle •
• Fraccion de Grimmjow | Pot de colle •
avatar

Féminin Messages : 241
Age : 25

Feuille de personnage
Niveau:
35/100  (35/100)
Expérience:
2380/4000  (2380/4000)
Spécialisation: Zanjutsu

MessageSujet: Re: [Flash Back] Premier pas devant l'inconnu [pv: Missena]   Mar 9 Fév - 13:25

[HS] Désolée pour le retard, mon post est merdique, jme rattraperai... [/HS]

Contre son gré, malgré son assurance habituelle, l’exilée ne pouvait s’empêcher de rester sur ses gardes, ne détachant pas son regard de celui de la jeune femme qui lui faisait face. Lorsqu’elle entendit la réponse à sa question, elle tressaillit intérieurement, tâchant de conserver un visage le plus fermé possible, ne laissant transparaître aucune émotion. Elle était une personne « qu’elle n’était pas censée rencontrer »… Cette réponse pouvait être interprétée de diverses manières, mais connaissant plus ou moins le monde des Hollow, le Hueco Mondo, selon elle, seule une interprétation était possible. Elle se trouvait au mauvais endroit, au mauvais moment, et aurait dû contenir ses instincts, sans lesquels elle ne se serait jamais retrouvée dans ce pétrin. Inutile d’y aller par quatre chemin, cette personne voulait probablement lui faire comprendre implicitement qu’elle était son ennemi, elle se trouvait sur son chemin, elle la tuerait. Un nœud se forma dans sa gorge. Missena était dans une mauvaise, très mauvaise posture, si elle avait raison. Et du plus profond de son cœur, elle espérait avoir tort. Si elle venait à être attaquée, personne ne viendrait à son aide, c’était bien là l’inconvénient quand on fait cavalier seul.

Un détail attira son attention, le son d’ouverture d’une fermeture éclair. Sans même s’en rendre compte, le regard de Missena se porta sur la poitrine de l’inconnue. Un numéro y était tatoué ; un trois. Inévitablement, elle fit le lien avec un événement passé. Elle avait déjà croisé des gens comme elle, avant de choisir Karakura comme destination. Impossible de se souvenir du numéro qu’ils portaient, ils devaient graviter autour de 25... Peu importe, dans ce cas là, il ne s’agissait que d’un détail. Il devait s’agir d’un classement décroissant, plus le nombre était faible, plus la personne était élevée. Elle ne les avait qu’entrevus, mais leurs reiatsus n’étaient pas supérieurs à celui d’un cinquième siège, et si elle s’était attaquée à eux, elle n’en aurait probablement fait qu’une bouchée.

Dans ce cas de figure-ci, les choses étaient bien différentes. Cette femme était forte, cela ne faisait aucun doute, mais à son arrogance, tout portait à croire qu’elle ne se donnerait même pas la peine d’attaquer Missena, ce qui l’arrangeait. Tant qu’à faire, autant qu’elle rentre dans son jeu.

« Au vue de ton allure tu n'es pas une shinigami "normale" ... je me trompe ? »

Si les deux jeunes femmes avaient la même conception de la normalité chez les Shinigami, alors elle avait tapé dans le mille. C’est vrai quoi, un Shinigami normal, ça se ballade hors d’un Gigaï, dans un horrible kimono noir qui pue la transpiration, et quand il vient de la onzième division, il attaque tout ce qui bouge. Alors que dans le cas de Missena, c’était vraiment le contraire, l’opposé radical. Comme toujours, emportée par un soudain besoin de déballer les raisons de sa présence ici, elle se lança dans un monologue complètement dénué d’intérêt.

« Non, en effet, je ne suis pas ‘’normale’’. Je suis ce qu’on appelle en général une traîtresse, on m’a exilée pour les crimes que j’ai commis. Paraît que j’ai massacré cinq ou six hommes qui étaient sous les ordres de cette ordure d’Aizen. Et encore, j’ai été bien gentille, après tout ce type a quand même fait passer mon vice capitaine pour mort. »

Aizen, le nom qui fâche. Ne pouvant contenir l’énervement qui n’allait pas tarder à prendre possession d’elle, elle sortit de sa poche un tube orné d’une tête de lapin, que n’importe qui aurait confondu avec un emballage de Smarties. Evidemment, il ne s’agissait pas de ça, mais de Mod Soul, son unique moyen de quitter son Gigaï rapidement au cas ou l’Arrancar déciderait d’engager le combat, ce qui risquait fort d’arriver après els malheureux propos qu’elle venait de tenir.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hallibel Tear
• Tercera Espada | Miss Femme Fatale •
• Tercera Espada | Miss Femme Fatale •
avatar

Féminin Messages : 316
Age : 27
Localisation : Las Noches

Feuille de personnage
Niveau:
53/100  (53/100)
Expérience:
3140/6000  (3140/6000)
Spécialisation: Zanjutsu

MessageSujet: Re: [Flash Back] Premier pas devant l'inconnu [pv: Missena]   Mer 10 Fév - 18:27

    [désolée pour ce post court et surtout merdique xP Je me rattraperai !]

    Ainsi donc cette shinigami était une exilée. Voilà qui expliquait pourquoi cette jeune fille avait une allure étrange. En lui montrant une "partie" de qui j'étais vraiment, je vis dans ses yeux qu'elle tressaillais. Ça me faisais rire intérieurement, voir qu'en montrant rien que ma poitrine je pouvais faire tremblait beaucoup de ses esprits vêtue de noir. C'était pathétique, et dire que c'était la garde du Seireitei. N'avaient-ils point honte ? Enfin cette blonde n'en faisait plus partie apparemment. J'aurais peut-être commencée une conversation convenable avec elle, mais les mots qui sortirent de sa bouche, me rebutèrent au plus haut point. Avait-elle conscience de ce qu'elle disait devant moi ? Elle venait inconsciemment de signer son arrêt de mort. Je ne tolérais aucun moucheron à oser insulter Aizen-Sama ainsi. Elle qui était aussi faible qu'une fourmis avait l'audace de dénigrer le nom de mon créateur ? S'en était trop.

    J'avais donc bannis la solution de dégainer mon Zanpakutô, mais là en à peine un instant, elle me motivais grandement à le faire. Tous être devait respect et se plier devant le "Dieu" du Hueco Mundo. Et cette fille en faisait partit. J'étais certes en colère, mais mon visage ne le montrait guère. Mon incollable indifférence, m'accompagnait toujours. Je me contrôlais oui, mais cette shinigamis allait s'en prendre une quand même, ça c'était inévitable. Je ne pouvais pas jouer la sourde devant ses propos.

    - "Tu t'es fait exilée car tu n'a pas sut rester à ta place ... et tu ne sais pas gardée ta bouche fermer non plus apparemment. Je vais
    y remédier ..."



    Aussi tôt dit, aussi tôt fait. J'allais l'attaquer la première, ouvrant ainsi le combat. De toute façon se battre était inévitable, toutes deux nous étions faite pour se battre l'une contre l'autre. D'un sonido imprévisible pour des yeux humains, je me postais juste devant la shinigamis blonde. Mon visage à quelques centimètres du siens, la regardant droit dans les yeux comme si ils disaient "tu veux mourir ?". Je n'allais pas lui faire de cadeau à cette fille, elle ne le méritait pas après ce qu'elle avait dit. Elle méritait juste ... de mourir. Oui j'étais sans pitier pour les enflures qui osaient insulter une si grande personne telle que Aizen-Sama, ... Bon d'accord je n'ai jamais fait de cadeau à un adversaire, mais il faut être toujours sérieux en combat, non ?

    Ainsi m'élançant je n'avais pas finis ! Mon bras lui aussi se mis en action, mon index encochant une des six boucles de mon Zanpakutô. J'allais sortir le grand jeu pour elle. Je dégaina donc mon arme, la faisant tournoyer dans les airs quelques instants, et je pris mon arme en main. Mon artillerie à première vue était inoffensif, un katana de taille hors norme. On aurait put dire que ça ressemblais à un de ses jouets de Shippuu. Mais comme on disait toujours ne pas se fier aux apparences ! Cette armes était destructrice au plus au point. En effet ça n'en avait pas l'air mais ça pouvait détruire un capitaine.

    - "Prépare toi à regretter les paroles abjectes que tu viens de sortir ..."

    Étant donc ainsi en position offensive, je la frappa de plein fouet avec mon Zanpakutô, nommé Tiburon. Une lumière incandescente apparut alors de mon arme, une lumière aussi flamboyante que le soleil de couleur bien évidemment jaune. Révélant ainsi ma véritable puissance. Bien sûr il n'était point nécessaire que je révèle ma résurrection, à part si j'estimais que cette shinigamis en valait la peine.




Dernière édition par Hallibel Tear le Dim 14 Fév - 17:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bibleblack-v2.forumsactifs.com/index.htm
Kazumi Aoki
• Fraccion de Grimmjow | Pot de colle •
• Fraccion de Grimmjow | Pot de colle •
avatar

Féminin Messages : 241
Age : 25

Feuille de personnage
Niveau:
35/100  (35/100)
Expérience:
2380/4000  (2380/4000)
Spécialisation: Zanjutsu

MessageSujet: Re: [Flash Back] Premier pas devant l'inconnu [pv: Missena]   Sam 13 Fév - 11:29

[HS] Pas pu m'empêcher de caser un truc débile dans mon post =) Désolée du retard Mad [/HS]

Les paroles de « Numéro 3 » firent rire intérieurement l’exilée. Oui, naturellement qu’elle n’avait pas su rester à sa place. En même temps, si on s’en prend à ses supérieurs, elle ne va pas rester là, les bras croisés, à regarder la scène se dérouler sous ses yeux. Peu importe qu’elle n’en ait pas encore l’absolue certitude, c’est Aizen qui est à l’origine de la disparition de Kanna, et elle mettra tout en œuvre pour le massacrer, qu’il lui faille dix ans ou dix siècles. En y réfléchissant bien, si elle était dans une situation délicate juste à ce moment là, c’était aussi la faute d’Aizen. Parce que premièrement, il avait envoyé cette fille à Karakura, et deuxièmement, il avait fait accuser Missena de meurtre, elle était donc exilée sur Terre, et tôt ou tard, elle se serait retrouvée à Karakura. Etrange concours de circonstances, on pourrait presque croire que cette rencontre n’était pas l’objet du hasard. Avec un peu de malchance, Aizen l’avait envoyée finir le boulot ?

Sous les yeux de Missena, complètement perdue dans ses pensées, la situation changea du tout au tout. Elle observa son adversaire tirer son sabre de son fourreau, et le faire tourbillonner dans les airs. De la poudre aux yeux ? Certes, c’était mignon à voir, mais ce n’est pas ça qui allait la faire quitter son Gigaï. A quoi bon s’énerver, le dialogue aussi peut être sympa. Cependant, les choses ne se déroulèrent pas comme elle l’aurait souhaité. La blonde se posta juste devant elle, une lueur meurtrière dans les yeux, avant de la mettre en garde ; elle comptait lui faire regretter ses paroles. Nerveusement, Missena resserra sa main droite autour du tube de Soul Candy, oubliant pendant un instant qu’elle se trouvait dans ce maudit Gigaï. Alors qu’elle prit conscience de l’énorme bourde, et même double bourde qu’elle venait de faire (mentionner Aizen et rester dans ce corps artificiel pourri), elle vit la lame de son adversaire fondre sur elle à une vitesse fulgurante. Sur ce coup-ci, ça passe ou ça casse, Missena pria pour avoir le temps de se sortir de là. Elle se hâta d’avaler une de ces pilules, son âme projetée en arrière au moment de l’impact du Zanpakuto. Serrant Shinken aussi fort qu’elle le pouvait dans sa main gauche, elle alla s’essuyer le front de la main droite, et là, c’est le drame.

« Mon front, merde… »

Comme toute idiote qui se respecte, elle avait complètement oublié qu’en dehors de son Gigaï, elle portait une griffe métallique sur la main droite, et la chair de son visage n’y avait pas résisté, elle avait donc maintenant quatre magnifiques griffures bien parallèles qui lui balafraient le front d’un bout à l’autre. Dégoûtée d’être aussi stupide, elle posa les yeux sur son Gigaï, qui se tenait toujours debout, bougeant grâce à l’âme de substitut qui s’y trouvait. Cependant, il avait sacrément morflé, et sa veste noire était en lambeau. Enfer. Contre son gré, comme toute adolescente humaine normalement constituée, elle vouait un véritable culte à sa garde-robe, et qu’on ose abîmer ses vêtements était le pire des affronts possibles.

« Mais bon sang, ça va pas de massacrer mon Gigaï comme ça ?! C’était mes fringues préférées, en édition limitée en plus… »

Elle jeta un rapide coup d’œil au Zanpakuto qui avait commis l’irréparable, celui-ci scintillait bêtement, ne faisant que renforcer l’énervement de l’ex membre de la seconde Division. Quoiqu’il en soit, elle devait rester calme, elle le savait, mais c’était plus fort qu’elle, sur ce coup-là, elle devait brailler. Mais avant toute chose, il lui fallait rééquilibrer un minimum la balance entre elle et l’autre. Plaçant ses deux mains sur la garde de Shinken comme s’il s’agissait d’une batte de baseball, elle orienta l’arme vers le bas, sur son côté droit.

« Osou, Shinken. »

Aussitôt, l’étrange katana s’allongea et s’élargit jusqu’à se transformer en véritable glaive, arme meurtrière lorsqu’elle était placée en de bonnes mains. Même si c’était pénible à reconnaître, elle était forcée de se battre à pleine puissance, car entre les deux blondes, ce n’était pas un fossé qu’on pouvait observer entre leur pouvoir. C’était plutôt un cratère. Mais le temps n’était plus à la plaisanterie, malheureusement. Elle était forcée de rester sérieuse, sans quoi elle se ferait tuer. Sans plus attendre, elle porta un coup, en plein sur le Zanpakuto au nom inconnu de son ennemie, et, la fixant droit dans les yeux, remit les pendules à l’heure.

« Tu vois, cette haine qui t’anime car j’ai osé parler effrontément de ton maître ? Pour moi, c’est pareil. Ce type a détruit ma vie, celle de mon capitaine, de mon vice capitaine, et j’en passe. Tu es dans son camp, je suis obligée de me battre contre toi, Soul Society ou pas. C’est dans nos gênes, on est nées pour se battre. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hallibel Tear
• Tercera Espada | Miss Femme Fatale •
• Tercera Espada | Miss Femme Fatale •
avatar

Féminin Messages : 316
Age : 27
Localisation : Las Noches

Feuille de personnage
Niveau:
53/100  (53/100)
Expérience:
3140/6000  (3140/6000)
Spécialisation: Zanjutsu

MessageSujet: Re: [Flash Back] Premier pas devant l'inconnu [pv: Missena]   Dim 14 Fév - 17:49

    La situation était plutôt ... En faite je ne trouvais pas de mot pour décrire cette situation. C'était presque comique ! Oui s'en était presque marrant, il fallait bien l'avouer. Je ne savais pas si cette shinigamis était sérieuse mais si elle tenait un peu plus à la vie, elle devait peut-être se remettre en question. S'auto blesser, il fallait vraiment le faire. La blonde avait dès à présent une magnifique marque sur le front. Mais bon, ce n'était pas mon problème. Je me devais de continuer ce que j'avais soigneusement commencer. L'attaquant de front, mon adversaire eût un bon sens du réflexe, et je blessa malencontreusement son corps humain. J'avais rater ma cible, mais ce n'était pas grave, au moins je n'avais plus à me préoccuper de ce gigaï. Par contre la blonde avait l'air mécontente, contrariée même, ce qui m'amusa intérieurement.

    - "Oh ... Tes fringues ? Ce n'est pas grave il ne tallait guère à mon goût." Dis-je presque d'un air moqueur.

    Cette fille était de plus en plus en colère, ce qui méritait d'ailleurs d'attirer mon attention. Oui, au plus l'adversaire perdait le contrôle, et au plus la combat devenait intéressant. J'aurais même fait exprès de l'énervée tiens, pour que je prenne goût à ce combat. Et enfin la jeune demoiselle, dénigra à faire quelque chose. Transformant son Zanpakutô en prononçant quelques mots. Aizen-Sama m'avais appris ce que c'était, cela s'appelait Shikai. Ainsi son arme devint une sorte de grand glaive, impressionnant, quand on voyait qui le portait. Même avec cette soudaine montait en puissance qu'elle est put dégagée, il y avait toujours une énorme différence entre nous deux. Mais bon, je n'allais pas non plus la sous estimer, et restée sur mes gardes.

    - "A t'es dire on dirait que tu était très attachée à la Soul Society, mais apparemment ce n'était pas réciproque vu qu'il ton jeter comme un déchet."

    Ayant assez dialoguer à mon goût pour le moment, je sauta pour me retrouver en train de flotter dans les airs. Levant ma main droite, je regarda la blonde, puis une lueur apparut au creux de ma main. Oui une attaque puissante et rapide que tous Arrancar possédait, le Cero. Je ne pus voir si elle esquiva habilement encore une fois une de mes offensives, mais en tous cas, concernant le bâtiment il ne restait rien. Je voulais éviter les dégâts pour ne pas me faire remarquée, mais apparemment ça ne ce passa pas comme prévue. Comme d'habitude quoi. Attendant que tous les débris et la poussière disparaisse, prévoyant le moindre geste suspect de mon adversaire, je ne pouvais la distinguais à ce moment là. Si elle était morte, j'aurais été fortement déçut, je l'aurais alors surestimée. Et ce combat n'aurait aboutit à rien.

    Patientant donc, un vent se leva, et fit disparaitre ce nuage de poussière. Je pouvais enfin la voir ! Qui ne remarquerait pas une tête blonde, ornée sur son front d'une magnifique marque, hein ? Souriant intérieurement, le combat pouvait donc continuer jusqu'à ce que l'une d'entre nous deux, tombe pour ne plus jamais se relever. Regardant le ciel, une multitude de nuage y flottaient. Ça tombait bien ... Au plus l'atmosphère était humide, et au plus ma rapidité augmentée. La chance me souriait donc. Alors d'un sonido je me retrouvai de nouveau devant elle, face à face, et lui asséna un bon coup de pied au visage. Le coup puissant et rapide faisait presque vibrer mon pied.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bibleblack-v2.forumsactifs.com/index.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Flash Back] Premier pas devant l'inconnu [pv: Missena]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Flash Back] Premier pas devant l'inconnu [pv: Missena]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Académie de Mahou [Flash-Back]
» Luciole - Losing You [Reborn!]
» One Piece : Chapitre 552
» Chapitre 481
» Rundskop, un film qui pourrait passer inaperçu...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach The New World :: Monde Réel :: Karakura :: Hors de la Ville-
Sauter vers: